20 mars 2014

Le point sur la Crimée pour les mal-comprenants

Carte géostratégique de la plus haute importance
Je l’ai dit : je ne comprends rien à la politique internationale et à la diplomatie. Par exemple, que faut-il comprendre des événements incriminés en Crimée ? Nous avons un peuple majoritaire russe, dans une espèce de presqu’île qui a fait partie de la Russie à une autre époque mais qui avait été donnée à l’Ukraine par Khrouchtchev un soir de cuite.

Tout d'abord, regardez la carte avec des jolies flèches. Ce n'est pas souvent que je mets des illustrations avec des flèches dans ce blog. Nous avons en vert clair, en bas, l'indication de la Crimée. C'est un point dans la mer. Elle est rattachée en haut à l'Ukraine qui a une flèche vert caca de pigeon après une soirée au Beaujolais Nouveau. En mauve nous avons la Russie qui touche presque la Crimée voir en bas à droite. La flèche bleue montre l'Allemagne. Pour bien montrer que ce n'est pas loin de chez nous. L'Allemagne est à notre est. A l'est de l'Allemagne, il y a la Pologne et au sud-est la Pologne, c'est l'Ukraine. Au sud de la Pologne il y a un tas de pays, comme la Moldavie qui a droit à une flèche rouge, aussi. Voila pour l'aspect géographique.

Ayons une pensée émue pour la Moldavie : c'est à peu près le seul pays d'Europe dont au sujet duquel personne ne sait qu'il existe.

L’Ukraine qui se trouve ainsi bêtement entre la Russie et l’Europe a donc le cul entre deux chaises. Les braves gens qui sont en Crimée ont dit : « hé ho ! On veut rester Russes. » Ils ont fait un vote qui n’est pas spécialement très légal mais qui a obtenu 95% de « oui ». On peut donc soupçonner qu’un vrai vote avec des observateurs étrangers et tout ça donnerait un résultat largement positif. Mais je ne vois pas bien pourquoi nous irions nous mêler de ça. Ils peuvent bien voter pour ce qu’ils veulent dans les conditions qu’ils ont choisi : ce n’est pas notre problème. Est-ce qu’un observateur étranger va voir ce qu’on va faire dans nos urnes, dimanche prochain ?

A la limite, je viens que la communauté internationale s’inquiète pour les habitants de ce patelin qui ne sont pas Russe. Il ne faudrait pas qu’ils soient génocidés un peu trop hâtivement, on serait encore emmerdés pendant des siècles avec des lois mémorielles.

Toujours est-il que l’Europe et les USA sont opposés au rattachement de la Crimée à la Russie. Vladimir Poutine, le roi des Russes a décidé, pourtant, de faire ce rattachement. Il a  donc fait voter la Douma. La Douma n’est pas une cantatrice mais une Assemblée. Les Ukrainiens envisagent d’enlever leurs militaires de Crimée ce qui pourrait éviter quelques escarmouches avec les Russes.

Alors, les Européens et les zétatsuniens vont prendre des sanctions contre la Russie. François Hollande, notre chef à nous, ne l’oublions pas, a dit : on va annuler le sommet Europe-Russie qui était prévu prochainement. J’imagine la réaction de Poutine : « Ah ! Merde ! Quand est-ce qu’on mange ? » N’oublions pas le décalage horaire : il a appris ça à l’heure du diner.

Laurent Fabius qui est le sous-chef en charge de la Russie et des autres pays a dit : « ah ben si c’est comme ça, on va refuser de leur vendre des bateaux, ce qui les fera bien chier puisque nos bateaux sont bien mieux que les leurs et ils ne pourront nous foutre sur la gueule avec. »

La diplomatie, c’est compliqué. On allait vendre des armes à des lascars qui sont à la limite d’entrer en guerre contre nous et on menace d’annuler la vente pour les punir. Je suppose que les Russes vont dire « gardez vos bateaux, on garde notre pognon. Tiens, on va garder notre gaz aussi. » Ah non ! Faites pas les cons. D’ailleurs, les Américains ont pris des sanctions contre les Russes. Du coup, les Russes ont pris des sanctions contre les Américains.

Je vous explique les sanctions déjà prises : ils retirent des visas à des lascars.

Comme Hollande a annoncé l’annulation du sommet machin, voila Mme Merkel qui annonce la fin du G8. Avec toutes ces annulations, ce qu’il y a de bien, c’est qu’on va faire des économies.

Les Criméens ont voté un truc mais je ne sais pas s’ils se rendent compte des conséquences. Ils courent à la ruine s’ils passent sous la coupe de Moscou. Cela étant, ils peuvent bien voter ce qu’ils veulent. D’un autre côté, on dirait bien qu’ils sont manipulés par Poutine. Pour profiter des bases militaires et des accès à la mer ? On ne sait pas trop ce qu’il veut au fond. On est obligés de faire les guignols en prétendant donner des sanctions mais on ne sait pas trop pour quoi.

C’est une espèce de jeu d’échec. Poutinet avance ses pions un par un… On imagine qu’il n’ira pas jusqu’à la guerre ou que les Ukrainiens laisseront tomber avant. Le problème c’est qu’on se demande jusqu’où ira Poutine. Il pourrait annexer d’autres patelins pas trop hostiles comme la Transnistrie. Vous ne connaissez pas la Transnistrie ? On s’en fout. Ce sont des clowns d’un type de la taille d’un département français qui se sont autoproclamés indépendants. Ca appartenait à la Moldavie, avant. Vous ne saviez pas que la Moldavie était un pays ? On s’en fout aussi. C’est à l’ouest de l’Ukraine, entre ce pays et la Roumanie. Ca se rapproche de chez nous, quoi…

Certains stratèges avec du poil dans les oreilles car ils se croient importants pense que Titine (diminutif de Martine Aubry et de Vladimir Poutine, deux personnages qui n’ont rien à voir mais ne devraient pas refuser de boire un canon à l’occasion) est tout simplement devenu fou ce qui est une hypothèse qu’un blog tel que le mien, lu par des réactionnaires fans de Poutine, ne saurait envisager.

Toujours est-il que la Russie est au bord du chao économique et nos sanctions pourraient très bien porter leurs fruits. Je vais illustrer par exemple crétin. Imaginons que la Russie arrête de nous envoyer du gaz, on ne pourra plus faire cuire nos omelettes mais, d’un autre côté, ils n’auront plus de pognon.

Vladimir Poutine se comporte donc comme un fou et passe pour tel. Le plus drôle est qu’il le sait probablement.

Vous vouliez des renseignements ? Je vous ai tout dit. Pour le reste, voyez directement avec Poutine.

Maintenant, respirons. Je veux bien que la Crimée devienne Russe si son peuple le veut mais je veux bien que les occidentaux ne soient pas très chauds pour accorder cela à la Russie. J’ose espérer que nos dirigeants se foutent totalement de la Crimée d’ailleurs.

Mais ne pourrait-on pas éviter d’agir dans la précipitation ?

Un de ces jours, on sera obligés de mettre en vente nos frégates sur le Bon Coin.

17 commentaires:

  1. e l’ai dit : je ne comprends rien à la politique internationale : il me semblait bien ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le cas d'une majorité des gens, ne l'oublions pas. La communication est mal foutue à trois jours d'élections.

      Supprimer
    2. Tiens voilà un blog qui fait de la (vraie) politique internationale ... qu'une majorité de gens ne comprendra pas !
      http://www.dedefensa.org/article-de_folamour_bho_et_l_attaque_inappropri_e_contre_la_russie_20_03_2014.html

      Supprimer
    3. Mais il faut faire comprendre ce qui est compréhensible.

      Supprimer
    4. Tout-à-fait d'accord !
      Et moi je dis que, bordel, on a bien le droit d'essayer d'y comprendre quelque chose sans être un spécialiste de géopolitique internationale, et sans avoir la moindre intention de le devenir !
      Et moi je dis aussi que, en tant que non-comprenante, je trouve ce billet à l'usage des non-comprenants vachement bien torché !!!!!
      Je ne le prends pas pour un avis forcément recevable, et j'irais sûrement ici et là voir d'autres analyses pour essayer d'y comprendre quelque chose ... parce que , bordel, on ne peut pas se laisser embarquer vers la guerre sans au moins essayer de piger pourquoi on vous y embarque !
      Mais quand même, ce billet, c'est du beau boulot !

      Supprimer
    5. Tout-à-fait d'accord !
      Et moi je dis que, bordel, on a bien le droit d'essayer d'y comprendre quelque chose sans être un spécialiste de géopolitique internationale, et sans avoir la moindre intention de le devenir !
      Et moi je dis aussi que, en tant que non-comprenante, je trouve ce billet à l'usage des non-comprenants vachement bien torché !!!!!
      Je ne le prends pas pour un avis forcément recevable, et j'irais sûrement ici et là voir d'autres analyses pour essayer d'y comprendre quelque chose ... parce que , bordel, on ne peut pas se laisser embarquer vers la guerre sans au moins essayer de piger pourquoi on vous y embarque !
      Mais quand même, ce billet, c'est du beau boulot !

      Supprimer
  2. La première question que je me pose est la suivante : comment ce diable de Nicolas s'y prend-il pour incriminer un événement ? Personnellement, j'en serais incapable.

    La deuxième est : mais d'où sort-il qu'en devenant russes la Crimée court à la ruine, alors qu'il semble évident que c'est exactement l'inverse, l'Ukraine étant au bord de la faillite et la Russie pas du tout.

    La troisième est : qu'aurait-on dit si, en 1918, la Russie s'était mis en tête d'interdire à la France de récupérer l'Alsace et la Moselle ? Sans doute quelque chose comme : « Qu'ils se mêlent de leur bortsch, ces connards de Moujiks. » Or, la Crimée est au moins autant russe que l'Alsace n'était française. (Et l'Ukraine à peine moins, du reste…)

    Bref, de quoi se mêle-t-on ? C'est encore une occasion de se rendre ridicule et de faire parade de notre impuissance, puisqu'on sait bien qu'à la fin Poutine remportera une victoire par KO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier : en pensant à vous. J'invrimine la Crimée. Qui n'est pas un événement. C'est un jeu de mot.

      Le deuxième : lisez la presse. La Russie n'est pas riche et l'Ukraine se rapproche de l'Europe.

      Le troisième : on est d'accord. C'est d'ailleurs un peu ce que je dis. Je ne sais pas ce qu'on va faire là bas dont fout le monde se fout à part contrecarrer les plan de Poutine qu'on ne connait.

      Supprimer
    2. Entre les fautes de frappe et les jeux de mot débile, ma défense va finir à ressembler à celle de Sarko.

      Supprimer
    3. c 'est vrai ,mais c'est amusant

      Supprimer
    4. c'est vrai mais c'est amusant

      Supprimer
  3. Quoi ? J'alainkrivine la Crimée ? Que vient-il foutre dans ce bazar ? Besancenot livre le courrier à Sébastopol, maintenant ?
    Sérieux, beau billet Géopolitique que voilà, illustré d'un tas de flèches qui, si elles brouillent un peu le regard, éclaircissent quand même diablement le propos ! Et surtout niveau Moldavie (tu peux me dire où est-ce que t'as été cherché ça, la Transnistrie ? On dirait un long traitement douloureux à base de stupéfiants)
    Sérieux deux, t'as oublié deux zigs, très peu fréquentables, et même souvent assez mal embouchés, sur la droite, à l'Ouest de la Russie elle-même, et avec qui elle est tellement copine qu'on ose pas trop les emmerder pendant la récré lorsqu'ils jouent aux billes ensemble: La Chine et la Corée du Nord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Tu as perdu le nord avec l'ouest, par contre.

      Supprimer
  4. Juste un commentaire sur l' image du joueur d'échec : c'est un jeu à 2 et en 2 dimensions, dans le cas présent c'est plus compliqué et je penserais plus au jeu de go.
    Sinon, quid des entreprises françaises qui font du business avec la Russie (au nbre de 6 à 7000 vs le dixième qui font du commerce avec l' Ukraine). A prendre en compte dans les tractations en cours.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.