18 mars 2014

L'écolo en centre aéré

Logement d'avenir selon Jérôme Bosch.
Nous sortons d’une période où l’environnement a été au cœur de l’actualité… avec une journée symbolique de circulation des véhicules impairs ce dont on a rien à cirer (jeu de mot : imper, ciré,…). Avec une écologie politique totalement délirante en France (c’est toi qu’as acheté des bus diésels, nananère), l’écologie est devenue un jouet.

Tiens ! On fait des sondages pour tout. Libération (et l’AFP) évoque un sondage : « Logement: les Français sceptiques face à la densification du bâti. » Globalement, les Français sont favorables à l’ajout d’un étage aux constructions, en ville, pour faire face à la pénurie du logement et 7 Français sur 10 sont d’accord pour qu’on demande aux gens qui ont des grandes propriétés d’en vendre une partie pour construire des logements.

Si je comprends bien, trois sondés sur 10 voudraient qu’on interdise aux promoteurs ou aux particuliers d’aller voir des particuliers pour acheter une partie de leurs terrains… On croit rêver.

S’ils sont pour les deux mesures, ils constatent à une large majorité que la première solution nuirait au paysage urbain et que les deux, à une très large majorité, entraineraient « une trop forte concentration de la population. »

Enfin, ils sont contre s’ils sont directement concernés.

Vive les sondages.

Ce sondage a un côté surréaliste qui m’épate. Par exemple, près de chez moi, il n’y a que des immeubles de 7 ou 8 étages. Que peuvent en avoir à foutre les gens qui n’habitent pas le quartier ?

Néanmoins, être plein de paradoxes ne me gêne absolument pas. Lutter contre l’étalement urbain doit être une priorité et passe donc par la densification de la population, ce qui ne peut se traduire que par des constructions plus hautes en ville et des « propriétés » plus petites en zone périurbaine ou rurale.

Lutter contre l’étalement urbain est une priorité pour deux raisons. La première est de laisser disponible des surfaces agricoles et des surfaces naturelles. La deuxième est que cet étalement crée des problèmes environnementaux, comme un usage intensif de la voiture. A contrario, entasser les gens crée des problèmes y compris, probablement, environnementaux (plus les immeubles sont hauts, plus ils sont consommateurs d’énergie). Il faut trouver un juste milieu et c’est un débat de spécialistes…

Suis-je écolo ?

C’est une excellente question que je me remercie de m’avoir posé. Je vais y répondre pour un de mes camarades blogueurs que j’ai un peu rudoyé par mail il y a une dizaine de jours : je n’aime pas les militants écolos. Sauf lui. Le blogueur réac Koltchak résume très bien l’aspect tragicomique de la journée d’hier dans son dernier billet. Je vais résumer. Ou plutôt raccourcir.

Les écolos allemands ont imposé la fermeture des centrales nucléaires qu’ils ont remplacées par des machins à charbon qui dégagent d’affreuses particules qu’un méchant anticyclone a poussées au dessus de notre joli pays. Pour faire plaisir aux écologistes, le gouvernement a fait une journée en n’autorisant que la moitié des véhicules à circuler en stigmatisant les braves gens qu’on avait poussé à acheter des véhicules diésels vu qu’à l’époque on les pensait moins polluant, journée « alternée » décidée alors que le vent a repris et que les particules sont parties voir ailleurs si elles ne pouvaient pas donner des cancers à d’autres.

D’un autre côté, qu’un blogueur royaliste soit du côté des particules n’a rien de surprenant.

Ni vu ni connu, je vais en lâcher une couche au sujet de Notre-Dame-des-Landes dont au sujet duquel les écolos sont en pointe dans la lutte contre, contrairement à moi qui suis en pointe dans les phrases louches. Petit 1 : ils défendent un bocage qui a été créé artificiellement par le rachat des terres agricoles depuis cinquante ans en prévision de la construction de l’aéroport. Petit 2 : l’espace dégagé par la déconstruction de l’ancienne aérogare permettra de construire des immeubles d’habitation et de bureaux permettant de limiter l’étalement urbain de Nantes ce qui est d’ailleurs le sujet de mon billet tout en diminuant la pollution liée au trafic aérien grâce à la double piste qui permettra de limiter le routage des avions et à l’optimisation du trafic entre les aéroports Bretons.

Je suis donc parfaitement écolo et c’est bien parce que je suis écolo que je suis partisan du nucléaire et du nouvel aéroport. Ce qui ne veut pas dire que je suis complètement taré : je sais que le trafic aérien n’est pas bon pour l’environnement et n’est probablement pas d’avenir et que le nucléaire n’est pas exempt de tout reproche. On fêtait récemment l’anniversaire de la catastrophe de Fukushima.

Je suis parfaitement écolo mais totalement opposé aux prises de position des écologistes officiels et à leur manière de faire de la politique…

Et en plus, avec l’étalement urbain, il nous faut prendre la voiture pour rentrer du bistro.

Avec sa journée « sans voiture », le gouvernement a lancé un signal aux citoyens. Vous voyez, on agit, et tout ça. Il n’empêche que la responsabilité individuelle de chacun est trop souvent montrée du doigt dans cette histoire de défense de l’environnement. Il serait temps d’envisager de se tourner vers l’avenir. Tiens ! Je parlais du nucléaire. N’est-il pas temps d’investir pour les énergies de demain et de ne conserver la transition énergétique que pour faire joli dans les tracts électoraux…

Pour en revenir à mon sondage introductif, rehausser les immeubles existants a peu de sens. C’est aux immeubles neufs qu’il faut penser… A quoi bon faire un sondage pour consulter le peuple sur des sujets qui ne le concernent pas ? Pour lui faire croire qu’il est écolo ?

Au boulot, bordel !

6 commentaires:

  1. Là où je suis d'accord (si j'ai bien compris) c'est que l' écologie politique telle qu'elle existe en France est une connerie. Je ne vois pas l'intérêt d'avoir un(ou plusieurs) parties dédié à l' environnement, ils

    RépondreSupprimer
  2. Merci d'avoir finis mon commentaire que je n'ai pas eu le temps de terminer en raison de mes gros doigts sur le petit écran.

    RépondreSupprimer
  3. a propos du nucléaire, depuis 50 ans :
    combien de morts dans les incidents accidents du nucléaire civil ?
    combien de morts dans les mines de charbon un peu partout dans le monde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça n'empêche pas le nucléaire d'être plus dangereux qu'une éolienne.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.