02 mars 2014

Lire les blogs de droite ?

Une polémique itérative ou éternelle a éclaté entre un blogueur de droite et moi. Il a récemment fait un billet pour me flinguer en réponse à un billet que j'avais fait pour le critiquer en réponse à billet où il se foutait de la gueule de Stopbashing. Je dois reconnaître que tout cela m'amuse beaucoup, notamment quand il fait un grand billet argumenté pour répondre à un truc que j'ai pondu à 23h45 pour dire que son blog est moche. Il n'empêche que parmi les commentaires, on en trouve d'intéressant. Je me rappelle d'un qui expliquait qu'il ne lisait plus les blogs de l'autre camp.

Il a l'argument qui tue. Je me demande s'il a tenté d'évaluer le niveau de sa bêtise. « Je ne lis plus les blogs de gauche, ils sont trop sectaires », en gros. Tout est dit : le type ne lit que les blogs avec lesquels il est d'accord tant les autres sont sectaires. Vous pouvez vérifier.

Quels blogs ne pas lire ?

Avant d'évoquer mes lectures, je vais évoquer les trucs que je ne lis pas. Je ne lis pas les blogs où les tauliers se prêtent à un exercice littéraire sans le moindre talent. Ce ne sont pas que des blogs de droite : il y en a beaucoup plus dans la vraie gauche et depuis très longtemps. Même pendant l'heure de gloire des leftblogs, vers 2008 ou 2009, je fuyais certains d'entre eux tant leur soupe me lassait.

C'est plutôt le côté tartine que soupe qui me dérange, d'ailleurs. J'adore les bons billets de 20 ou 30 lignes. D'autres andouilles sont parties dans un délire et nous font des machins de deux pages. Ce n'est pas une critique, cela m'arrive régulièrement. D'ailleurs je n'ai pas de lecteurs pour ces billets. Mais je ne fais pas de longs billets pour ne rien dire. A noter que c'est souvent une constante dans les blogs collectifs, chaque blogueur étant persuadé de faire mieux que les autres et n'osant pas dire aux autres que leurs billets est à chier. Tout le monde s'encourage et, alors qu'ils croient traiter un sujet de fond, s'enferme dans la manière de traiter un sujet pour être le meilleur. Ce que je ne serais pas, avec cette phrase.

Le blogueur avec lequel je suis fâché fait partie de ses blogueurs de droite qui pensent pondre de la littérature et pondent à la ligne, persuadés que leurs lecteurs attendent ça, ce qui est peut-être le cas. Je ne dis pas ça pour le stigmatiser mais je suis fatigué des gens qui me pensent obsédés par lui : je ne le lis pas. Il est même à peu près évident qu'on ne peut pas lire un billet de lui si on ne partage pas son avis. Ses lecteurs disent que je pratique l'insulte mais dans chaque billet il est appelle « gauchiard » les gens de gauche. Je vous assure qu'il n'est pas lisible pour quelqu'un de gauche qui se sent agressé.

Notons que l'on trouve des exceptions à droite comme à gauche...

Ce que je lis parmi les blogs à droite ?

Ils sont tous dans ma blogroll, en principe, sauf trois, je crois.

Blog 1 : Koltchak. Lui, je l'aime bien (sauf quand il recopie des machins trouvés ailleurs, ce qui m'intéresse étant ce qu'il a à dire). Mais j'ai du mal à imaginer de la propagande royaliste et catholique dans ma blogroll.

Blog 2 : Vue des Collines. Le taulier s'est fâché après moi, je l'ai viré de ma blogroll mais je continue à le lire, amusé par les changements qui se sont opérés depuis début 2012, époque à laquelle il a commencé par politiser de plus en plus son blog. Il me rappelle un peu l'andouille de l'introduction mais, il a, en plus, un vrai don pour l'écriture, avec de l'humour et tout ça. Et une grande dose de bêtise ou de naïveté dans l'argumentation.

Blog 3 : Pierre Parrillo. En fait, il y a très peu de blogs militants qui ne passent pas leur temps à parler de sujets de société. Il sort des chiffres, des machins comme j'aime. Et en plus, il m'amuse. Je ne sais pas s'il est vraiment naïf ou s'il fait exprès mais tous les jours on trouve notre sujet de rigolade.

Aujourd'hui, par exemple, il dénonce le cumul des mandats chez les socialistes alors qu'ils s'étaient engagés à ne pas le faire. Un peu d'objectivité aurait amené notre blogueur à donner les arguments des socialistes : si ceux qui sont maires démissionnent de l'Assemblée, le PS y perdrait la majorité absolue, ce qui serait ballot. C'est de bonne guerre.

Par contre, il se base sur un article du Monde mais il oublie de donner les vrais chiffres. Le PS a bien 150 potentiels cumulards en mars mais l'UMP environ 200. Compte tenu que le PS a environ 80 ou 90 parlementaires de plus, en tout, que l'UMP, il se trouve que l'UMP est largement plus cumularde que le PS. Notez bien que je ne fais pas, ici, une critique de l'UMP : elle ne s'est pas prononcée contre le cumul... Encore que, interroger les militants pourrait être amusant...

Toujours est-il qu'il est très intéressant de suivre les blogueurs politiques de l'autre camp pour voir comment ils présentent l'information... Je pourrais faire le billet inverse du sien. Tiens ! Un truc du genre : « les députés socialistes ont enfin porté le non cumul dans la loi mais ont reculé de trois ans l'échéance afin de ne pas bouleverser les mandats en cours et ne pas trahir les électeurs qui ont voté pour des mandats de 5 ou 6 ans selon les cas. C'est la démocratie en avant, voulue par la gauche, pour le bien du peuple. »

On rigolerait encore plus s'il y avait plus de blogueurs vraiment militants...

10 commentaires:

  1. Ton billet est un bon résumé de la déchéance dans laquelle une partie de la blogosphère s'est enfoncée.
    Traiter les autres de sectaires, interdire les commentaires, et donner des leçons, je trouve au contraire que ce sont des méthodes de militants. Pas certain que cela rapporte des lecteurs de qualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi des lecteurs de qualité ?

      Supprimer
    2. Lecteur de qualité? Moi par exemple (volontaire pour le grade, comme personne ne se dévoue) ;-)

      Supprimer
  2. Aujourd'hui je n'ai pas recopié des machins trouvés ailleurs. Sinon, je suis choqué de la discrimination dont je suis victime dans votre blogroll :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu votre billet (la première moitié, pour être précis, mon car arrivait à 17h10. Et votre billet est trop long pour être lu avec l'iPhone. Il m'intéresse néanmoins pour des raisons professionnelles qui n'ont rien à voir avec ce que je pourrais raconter ici. Je lis donc demain).

      Supprimer
  3. Six commentaires : vous devriez peut-être arrêter de vous en prendre à Corto, qui, lui, a de plus en plus de lecteurs…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne m'en prends pas à Corto. Si je voulais beaucoup de monde, je ferais un billet pour me plaindre.

      Supprimer
  4. Je trouve stimulant la lecture de blogs de droite et je lis beaucoup corto...le plus amusant est d'imaginer le blogueur. Peut être que dans la vraie vie corto et Nicolas seraient de très bons amis (hors opinions politiques)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas. Sinon ça serait déjà fait comme la plupart des autres.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.