29 mars 2014

Municipales : dernière ligne droite

J'ai réussi à faire mon dernier billet, hier soir, avant minuit. 23h59 exactement. Un miracle. Si j'avais loupé d'une minute, j'aurais été obligé de le supprimer. La législation est étrange, ou, plutôt, floue, on ne sait pas trop ce que l'on a droit de faire. Je ne vois pas en quoi on pourrait dire que je fais campagne vu que je ne suis sur aucune liste et que je n'ai aucun contact avec le candidat pour lequel je vais voter en dehors de rencontres sur le marché (et au bistro).

Je sors dans cinq minutes. Ils seront là, devant Leclerc. Je vais encourager.

Demain soir, je ne serai surement pas devant la télé. J'irai probablement à la mairie. L'ambiance sera étrange, que l'on soit déçu ou pas, au niveau municipal comme au niveau nationale. La vague sera-t-elle une onde ou un tsunami ?

Les guignols de la télévision feront des commentaires sans aucun intérêt. J'espère qu'il y a de bons programmes sur certaines chaines. 

10 commentaires:

  1. "La colline des potences", de Delmer Daves, sur Arte, à 20 h 45 -très bon film, et dont le titre ne fait aucune allusion aux résultats définitifs du PS aux municipales.

    RépondreSupprimer
  2. Moi, je m'en fous, demain soir j'ai de la visite (le neveu chimiste et tokyoïte). Donc : riesling pour tout le monde et pas de télé. Je verrai tout le cirque lundi matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus vous avez un neveu.

      Supprimer
    2. Oui enfin, surtout Catherine. Moi, il serait plutôt mon cousin…

      Supprimer
    3. Putain ! Mais vous êtes tous cousins !

      Supprimer
    4. Je reconnais que c'est un peu le bordel…

      Supprimer
    5. Bah ! Ça ne vaut pas la liste de soutien à notre candidat aux municipales. On était pliés de rire à l'apéro. Karim, le patron du bistro me montrée. 1000 personnes. Je regarde. Il n'y a des gens avec des prénoms assez peu courants dans la bible. Je le fais remarquer à Karim. Il me dit en rigolant : ah oui il n'y a que des cousins ! On a rigolé. Heureusement c'était trié par ordre alphabétique. Dans les J il y avait un type prénommé Nicolas. À part ça, il y avait la famille du premier adjoint.

      Bref ! Tous cousins !

      Supprimer
    6. Que les Arabes mettent un Nicolas dans les J prouve que j'ai raison de penser d'eux ce que j'en pense.

      Sinon, ce que vous dites me consterne, mais je n'ai pas envie d'en parler. En tout cas pas ce soir.

      Supprimer
    7. Je sais que ça vous consterne. Moi ça me fait rigoler. Pas parce que ça vous consterne, ce n'est pas du tout représentatif de la population qui est assez bobo (on n'a pas 30% d'origine arabe). Ça m'amuse pour deux raisons : leur campagne est contre productive et ils ont visiblement fait campagne dans les bistros de mon quartier.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.