11 mars 2014

Rapport de guerre

Blogueurs réactionnaires préparant la blogrévolution.
La blogowar prend de l’ampleur. Après l’Amiral Woland, voilà Koltchak, Michel Desgranges et Didier Goux qui en viennent à prendre partie contre nos bons magistrats dans l’affaire Sarkozy. Comme un seul homme, les blogueurs réactionnaires, du moins ceux que je lis, je ne peux pas lire toutes les tartiflettes du monde, non plus, ont trouvé un créneau pour taper sur notre système judiciaire.

Je cite Didier Goux, par exemple. « Il faut reconnaître que notre bon Nicolas n’a pas choisi une cause facile à défendre. Mais, bon : il commence à avoir l’entraînement, il devrait s’en tirer… » Tant ils sont persuadés d’avoir raison, sans même avoir écouté le magistrat, qu’ils lui en font un procès sans même se poser plus de questions. Il faut taper sur les socialistes.

Ils sont tous un peu la même approche : « je ne défends pas Sarkozy, mais… »

Imaginez que l’on soit en 2019, 2 ans après les élections. François Hollande est soupçonné d’avoir été au meeting du Bourget, en 2002, avec un scooter qui n’était pas assuré. C’est illégal. La justice au main de Jean-François Copé, suite à l’élection de 2017, à cause de discours beaucoup trop marqués à gauche de François Hollande qui voulait nationaliser les bistros, le mettent sur écoute pour en avoir le cœur net. Ils en profitent pour mettre l’avocat sous écoute car rouler sans assurance est un crime très grave. François Hollande et son avocat prennent donc des nouveaux abonnements téléphoniques. Au cours de vacances à l’Ile de Molène chez sa nouvelle compagne, ils communiquent… Mais, les policiers sont rusés. Ils savent qu’il n’y a qu’un seul utilisateur de portable à Molène : c’est ainsi qu’ils repèrent assez facilement le nouveau téléphone. C’est alors qu’ils découvrent que le casque utilisé par Pépère sur le même scooter pour aller voir son avocat, fin 2018, n’est pas aux normes.

La presse de droite et les blogueurs du même métal crient au scandale devant l’ampleur de l’affaire et la presse de gauche défend le président de la République déchu et son avocat. Ah ! Mon dieu, c’est ignoble d’écouter un avocat et un ancien président.

J’imagine Didier Goux : « Il faut reconnaître que notre bon Nicolas n’a pas choisi une cause facile à défendre. Mais, bon : il commence à avoir l’entraînement, il devrait s’en tirer… »

Oui. Je vais m’en tirer. Nicolas Sarkozy et la droite ont fait passer un tas de lois en 10 ans officiellement pour améliorer la sécurité des citoyens mais qui ne fait que renforcer leur surveillance. Pour vous dire, ils ont même modifié l’article de loi permettant de mettre sur écoute les citoyens pour permettre la mise sur écoute des magistrats. Pour ce qui concerne l’écoute des avocats, l’article est en vigueur depuis 1993, alors que la droite était au pouvoir.

Nos braves blogueurs peuvent toujours brailler. Dès qu’ils votent, ils votent pour le candidat de la droite à chaque second tour avec cette farouche volonté de taper sur les socialistes, ce qui est de bonne guerre. On peut critiquer la légitimité de cet article mais ils n’osent pas le faire franchement, car il est évident qu’un avocat peut être un escroc, un voleur, … et que sa mise sur écoute est probablement parfois justifiée. Ils tapent donc sur le juge ce qui leur permet d’égratigner la ministre de la justice…

Nicolas Sarkozy n’est pas soupçonné d’avoir conduit un scooter non assuré mais d’avoir touché du pognon d’un dictateur étranger qu’il a reçu en grande pompe à Paris puis qu’il a pourchassé par militaires interposés dans le désert Libyen quand ses oreilles sifflaient trop. Le deuxième axe de défense de ces réactionnaires est de comparer ces affaires Sarkozy à celles de la gauche.

Ils veulent vraiment que l’on sorte la liste ?

L’Amiral tire un premier bilan de cette guerre des blogs. L’affluence de blogueurs réactionnaires qui traitent de ce sujet est bien la preuve qu’ils sont sur la défensive.

2 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.