08 avril 2014

Dépasser le libéralisme et l'antilibéralisme

« Les Français sont parmi les plus ignorants des habitants des pays de l’OCDE en matière d’économie (macro et micro) et de finance (suffit de lire les bdg [blogueurs de gouvernement], les blogueurs degôches et les blogueurs d’extrême droite pour s’en rendre compte) il est donc plus ou moins logique que Montebourg puisse dire tout et n’importe quoi sans que la presse ou le peuple n’ait quoi que ce soit à redire. »

Tel est le commentaire d’un blogueur libéral en peau de fesses dans les commentaires, chez l’Amiral, totalement hors du sujet du billet, d’ailleurs. C’est un principe du libéral : il est persuadé qu’il est le seul à avoir la moindre compétence en économie.

« Ha bon ? Sarko n’était pas un président ultra-libéral ? J’ai du rater qque chose ces dernières années !! »

Tel est la réponse d’une commentatrice probablement de la gauche de la gauche à ce billet de Stopbashing.

C’est le bordel. Le mot libéral est utilisé à toutes les sauces et les libéraux vivent sur un nuage.

Non, Nicolas Sarkozy n’était pas libéral. Il a dépensé le pognon de l’Etat pour sauver des banques et creuser la dette de 600 milliards. C’est complètement antilibéral. Il a fait un tas de lois allant à l’encontre des libertés, Hadopi en étant le symbole.

El Camino a fait un billet, ce matin, pour commenter un sondage du Figaro à propos des cadres. Peu importe (pour mon billet, hein !) la teneur de ses propos. Le libéral ci-dessus commente : « Juste un truc quand même, heureusement qu'il y a des cadres pour payer des charges et des impôts... » Et il prétend connaître l’économie. Les cadres payent des impôts puisqu’ils sont mieux payés que les autres, ce qui n’empêche pas les autres de payer probablement et proportionnellement plus d’impôts puisqu’ils sont assommés par la TVA vu qu’ils consomment l’intégralité de leurs salaires…

Libéralisme : « Le libéralisme est une doctrine de philosophie politique qui affirme la liberté comme principe politique suprême ainsi que son corollaire de responsabilité individuelle, et revendique la limitation du pouvoir du souverain. »

Tiens ! Il parait que c’est la droite qui a le culte du chef et qui pense que le président doit avoir plein de pouvoirs… Voila donc que la droite est antilibérale et que beaucoup de gauchistes qui pourraient se revendiquer libéraux.

C’est le bordel.

Ce qu'il y a de rigolo, dans le commentaire de l'andouille libérale, c'est qu'il met les blogueurs de gauche et les blogueurs d'extrême droite dans le même paquet alors que les blogueurs dits d'extrême droite sont pour la plupart libéraux ce qui ne les empêche pas de voter pour le Front National qui a le projet le plus antilibéral qui soit, ce qui est évidemment nié par les blogueurs de la gauche de la gauche qui n'ont pas lu le projet du FN. Moi, je l'ai lu, mais pour la culture, seulement, hein !

Et si on en revenait à une bonne vieille relation droite gauche plutôt que d’opposer les cadres et les non cadres ou les libéraux et les antilibéraux… ?

De toute manière, le libéralisme ne passera jamais en France. Vous allez expliquer à des électeurs qu'on leur supprimera la Sécurité Sociale, l'Education Nationale,... 

5 commentaires:

  1. "Les bienfaits du libéralisme où tout le monde peut s'enrichir à condition d'être riche au départ", je pense que tu dois connaitre l'auteur de cette citation :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.