08 avril 2014

Européennes : ne nous trompons pas d'élections

« Pour la première fois, le prochain président de la Commission européenne sera l’émanation directe de la majorité au Parlement européen issue du scrutin du 25 mai. Ce changement est une occasion historique de tourner la page d’une décennie perdue qui a vu les droites européennes abîmer l’Europe et précariser les Européens. » Telle est l’introduction de la présentation de « Choisir notre Europe », plate-forme d’interpellation citoyenne pour les élections européennes du dimanche 25, faite par le PS, le PSE et le PRG, avant le lancement de la campagne par le PS avec un meeting de Martin Schulz le 17 avril à Paris.

Le site présente des propositions qui sont faites et invite les internautes à les relayer auprès de Martin Schultz et des têtes de liste PS-PRG aux élections. Allez y faire un tour !

Même si le site est assez déroutant, je vais citer quelques propositions au hasard, les premières qui apparaissent quand je me connecte.

Proposition 33 : « Rénover et renforcer les industries traditionnelles, et notamment la sidérurgie ». Il s’agit de proposer différents pactes pour soutenir l’industrie européenne.

Proposition 7 : « Atteindre et dépasser l'objectif des 3% du PIB consacrés à la recherche et l'innovation ».

Proposition 17 : « Mettre fin aux conditions de travail scandaleuses et à la concurrence déloyale des travailleurs détachés. » Les salariés d’une société qui travaillent à l’étranger doivent bénéficier des meilleures conditions de travail entre le pays d’origine et le pays où ils marnent.

Proposition 30 : « Réviser le pacte de stabilité pour donner la priorité à la croissance, la relance et l'emploi. »

Proposition 32 : « Soutenir la mise en place d'un salaire minimum européen égal à au moins 60% du salaire médian du pays. »

Je cite ces propositions à titre d’exemple, pour qu’on n’oublie pas ce qui est du ressort du Parlement et l’objet de cette élection.

A l’heure où des amis se demandent s’ils vont voter aux Européennes, il me parait nécessaire de rappeler qu’il ne s’agit pas de voter pour ou contre le gouvernement mais pour des personnes qui seront chargées de défendre le projet qui sera présenté par Martin Schutz, pour ce qui me concerne, ou tout autre projet dont on se sent proche.

Ne nous trompons pas d’élection : les électeurs le feront pour nous.

18 commentaires:

  1. Martin Schutz ? Qu'est-ce que c'est encore que ça, Martin Schutz ?

    Sinon, je réaffirme avec force, moi, qu'il faut voter à la fois contre l'UE et contre le gouvernement français. A priori, cela ne devrait pas poser trop de problèmes…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut toujours faire des fautes dans les noms propres. Ça attire des visiteurs qui font des faites dans leurs recherches Google. Un type qui cherche "schulz" n'a aucune chance de tomber sur mon blog.

      Sinon, mon billet ne s'adresse pas aux opposants à l'Europe et à Hollande mais à mes camarades qui doutent.

      Supprimer
    2. Ah, mais je ne le connais pas davantage sans faute, je vous rassure !

      Supprimer
    3. C'est le président du machin dont au sujet duquel on va voter.

      Supprimer
  2. Euh, quand ils écrivent "Ce changement est une occasion historique de tourner la page d’une décennie perdue qui a vu les droites européennes abîmer l’Europe et précariser les Européens" , ça me semble un poil hypocrite, genre blabla ... vu que de l'autre côté, ils négocient déjà avec la même droite pour décider ensemble de qui aura la présidence !

    http://www.politis.fr/Stupefiante-union-sacree-au,26476.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà typiquement un commentaire populiste de quelqu'un qui ne connaît pas le fonctionnement. On appelle ça un compromis. Les textes européens mettent des années à être adoptés puisqu'ils doivent faire consensus entre les états puis entre les députés.

      Supprimer
    2. populiste ? ..... je peux accepter la critique sur mon incompétence .... mais je ne vois pas en quoi mon com' serait populiste !

      Supprimer
    3. Je ai pas dit que tu es populiste mais que ton commentaire est populiste. Il reprend l'argument mensonger du "tous pareil".

      Supprimer
    4. Il peut effectivement être parfois mensonger .... Mais en l’occurrence ils sont de fait "tous pareils" lorsqu'ils encouragent les négociations sur le TTIP en loucedé (à commencer par Hollande qui voudrait en plus qu'elles soient "rapides") :

      http://www.reporterre.net/spip.php?article5684

      Supprimer
    5. .... et inutile de me taxer de "vrauchiste", parce que pour ce qui est des européennes, je trouve justement que le Front de Gauche se révèle être en-dessous de tout !

      Supprimer
    6. Je ne t'ai pas traité de vrauchiste et le lien n'a rien à voir avec ton commeńtaire.

      Les états européens ont autorisé la Commission à négocier le traité. C'est tout. Il sera ensuite négocié entre les états puis par le Parlement. Tu voudrais quoi ? Qu'on mette 504 millions d'Europeens autour d'une table avec tous les américains ?

      Supprimer
    7. Non, mais quand ils organisent le secret autour du mandat donné aux négociateurs ; ça ne me donne franchement pas envie de leur faire confiance !

      Supprimer
    8. en même temps on ne négocie pas souvent portes et fenêtres ouvertes

      Supprimer
    9. Bob a répondu ce que j'allais répondre mais ce n'est pas l'essentiel. Quand des chefs d'Etat se rencontrent, on n'a pas à savoir ce qu'ils disent.

      Supprimer
  3. Proposition 32, rien que cette proposition est un appel au vote PSE

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vois pas pourquoi nous devrions accepter au nom de je ne sais trop quoi voter pour des représentants qui sont d'accord pour brader notre souveraineté. L'Europe telle qu'elle est en train de se faire est une horreur absolue. Il convient donc de voter massivement pour le ou les partis qui foutront le plus de bordel dans le biniou à défaut de pouvoir en sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne vous ai pas dit d'accepter de voter pour n'importe qui. Je dis aux électeurs de gauche : n'oubliez pas de quoi il s'agit.

      Et c'est bien parce que c'est une horreur qu'il faut voter pour des gens qui en feront quelque chose. Ce sont les États qui font évoluer le fonctionnement de l'Europe. Pas le Parlement. En foutant le bordel, vous arriverez à la paralyser. Ce qui vous fera une belle jambe.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.