10 avril 2014

La baderne et les oursins

A propos de la suppression des départements, Jean-Claude Gaudin a déclaré que Manuel Valls « peut se brosser avec des oursins. » Plus exactement : « Ils ne peuvent pas le faire car, pour supprimer le conseil général, il faudrait faire une réforme constitutionnelle approuvée aux trois cinquièmes, or ils n'ont pas les trois cinquièmes. Ils peuvent se brosser avec un oursin. »

Il ne faudrait pas vieillir.

Tout d’abord, Manuel Valls n’a pas dit qu’il allait supprimer les conseils généraux, qui n’existeront d’ailleurs plus dans un an vu qu’ils seront remplacés par les conseils départementaux. Il a dit : « Enfin, mon dernier objectif est d’engager le débat sur l’avenir des conseils départementaux. Je vous propose leur suppression à l’horizon 2021. Je mesure l’ampleur de ce changement. Il nous faudra notamment répondre au sentiment d’abandon qui existe dans nos départements et territoires ruraux. Ce changement donnera lieu à un profond débat dans le pays qui associera les élus et les citoyens. Mais il est désormais temps de passer des intentions aux actes. »

Ainsi, il n’a pas dit que les conseils seraient supprimés au cours de la législature mais qu’une réflexion allait être lancée, pour un objectif suffisamment lointain pour le faire sérieusement et préparer la transition.

Rappelons à M. Gaudin qu’il était vice président du parti politique qui a tenté de torpiller les départements avec une réforme mal bouclée, il y a quatre ans.

Ensuite, M. Gaudin sera prié de nous expliquer en quoi une modification de la Constitution serait nécessaire pour supprimer les conseils départementaux dans la mesure où c’est la loi qui définit comment sont formés ces conseils et qui leur donne des compétences. Et la loi peut transférer les compétences à une autre assemblée d’élus, ce qui s’est fait d’ailleurs, avec la dernière réforme constitutionnelle pour le département du Rhône. M. Gaudin ne peut pas l’ignorer dans la mesure où sa ville est aussi concernée par le volet « métropoles » de cette réforme.

Extrait de la Constitution : « Toute autre collectivité territoriale est créée par la loi, le cas échéant en lieu et place d'une ou de plusieurs collectivités mentionnées au présent alinéa. » La loi peut remplacer les collectivités locales par d’autres…

La Constitution a ainsi été modifiée par la droite, en 2003, alors que M. Gaudin était vice-président du Sénat. Il ne peut pas l’ignorer.

Quand un homme politique en vient à raconter des calembredaines de la sorte et à dire que le premier ministre peut se brosser avec des oursins, on appelle ça du populisme, non ?

La Constitution

Qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir la modifier pour un oui ou pour non ? La Constitution est suffisamment vague pour ce qui concerne les collectivités territoriales pour faire en sorte que le Parlement puisse les organiser comme il veut et c'est heureux. La Constitution doit indiquer comment fonctionne l'Etat mais pas qui est responsable du détartrage de la cafetière dans une annexe de mairie.


11 commentaires:

  1. Surtout que se brosser avec un oursin, ça peut faire du bien lorsqu'on chope une pelade due à l'absorption de fruits de mer pas frais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain con, qu'il nous zen fauderait plusse des badernes comme GAUDIN pour déglinguer du jeune crétin de gogoche socialiste à la sauce vallse. Sans compter que GAUDIN il a même réussi à revendre le bateau que Monsieur BRUN il avait acheté à PANISSE. Et le bateau de Monsieur BRUN devenu socialiste, il a coulé encore une fois dans le port de Marseille. Depuis qu'elle a été battue il parait que la gogoche abrutie est restée plongée au fond de l'eau sans oxygène, tousse morts. Tout ça parce que quelqu'un leur aurait dit qu'au fond la gogoche c'était pas aussi con. Et c'est pas fini bonne mère, aux européennes comme ils vont se faire éclater, les grosses tapioles du mariage gay. Ave la valise qui vont se prendre dans ce qui leur reste de testicules con, ils pourront même plus aller pignoler dans l'administration.

      Supprimer
  2. Hé ho la déclaration émane de Gaudin tout de même , ce vieux loup phoque

    RépondreSupprimer
  3. Je merde dans les réponses moi.

    RépondreSupprimer
  4. Eh, bé, comme ça tout le monde voit ce que nous avons comme maire à Marseille depuis 18 ans. Encore 6 ? ça va être très long.

    RépondreSupprimer
  5. Comme çà, tout le monde voit ce que nous avons comme maire à Marseille. Déjà 18 ans qu'on le subit et encore 6 ? Ca va être très long.

    RépondreSupprimer
  6. Il n'empêche que Gaudin vous a niqués grave. Je m'en fous, notez : pour moi, Marseille est devenu une ville arabe, et donc, on se fout de qui est son maire. Donnons Marseille à l'Algérie ; comme ces abrutis n'en feront rien, on récupèrera la ville rapidement, et les bougnouls repartiront chez eux.

    Je suis assez nauséabond, là ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non.

      Le PS a fait une primaire où les deux favoris étaient une pouffe issue de la diversité comme on dit et un clown pitoyable dont le nom sonne comme celui d'un mafioso corse encore plus que l'espèce de tordu condamnable qui tient le PS du coin depuis que Deferre a repassé. Le PS de cet imbécile de Désir dont au sujet duquel on se demande s'il n'aurait pas des aïeux qui ne seraient pas très de souche a complètement merdé.

      C'est mieux, non ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.