22 avril 2014

Laurent Fabius et le travail le dimanche

« Le ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et du Tourisme, Laurent Fabius, a plaidé mardi 22 avril pour l'ouverture des magasins le dimanche. Ceci dans l'espoir de relancer le secteur crucial du tourisme en France. » nous dit la presse. Franchement, quel intérêt a-t-il à relancer ce débat ?

« Le touriste qui vient le dimanche et qui se présente devant un magasin qui est fermé ne va pas revenir le jeudi", a-t-il souligné, en évoquant à la fois "les Français qui vont en France, plus beau pays du monde, ou les étrangers qui viennent en France". »

Lolo, un peu de sérieux ! Ce n’est pas parce que vous avez travaillé dimanche (de Pâques) pour accueillir nos otages qu’il faut raconter des calembredaines maintenant. Un touriste n’a pas à aller faire des courses le dimanche dans des zones commerciales. La législation actuelle prévoit déjà la définition de zones touristiques où les commerces sont ouverts. Elle a même probablement trop de dérogations.

« Parallèlement, un sondage OpinionWay a révélé mardi 22 avril qu'un tiers des salariés seraient prêts à travailler occasionnellement le dimanche pour améliorer leurs revenus à la condition d'être payés double. » Ben oui ! Manquerait plus que les salariés ne soient pas prêts à gagner plus. On lit de ces conneries…

On aurait du le laisser ne s’occuper que des affaires étrangères. Que vient foutre le tourisme au Quai d’Orsay ? Pourquoi le ministre du tourisme s'occupe de ce genre de truc ?

Après tant d'années de politique, il n'a pas encore appris à être plus précis dans ses annonces et à ne pas relancer des sujets sensibles ? Arrêtons le bricolage. Et fermons les magasins de bricolage le dimanche : les touristes ne bricolent pas.

6 commentaires:

  1. 100% d'accord avec ta conclusion

    RépondreSupprimer
  2. Bah, ils doivent s'imaginer que le tourisme (international), ça a un lien avec les affaires étrangères...
    Sinon, félicitations: placer "calembredaines" dans un billet de blog sur Fabius, joli challenge...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Assez facile. J'aime bien caser des mots qui ne sont pas de mon langage de temps en temps.

      Supprimer
  3. "Ceci dans l'espoir de relancer le secteur crucial du tourisme en France. "
    Pour acheter des souvenirs et autres babioles fabriqués en Chine, ou, parce que les touristes préfèreraient passer leur temps à Carrefour et autres, au lieu de visiter des lieux historiques et culturels ?
    Euh… Il ne faut pas prendre son cas pour des généralités, M. Fabius !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.