24 avril 2014

Moderniser les taxis ?

Thomas Thévenoud, député PS, a sorti un rapport sur les taxis et les véhicules avec chauffeur. qui sera présenté cette après-midi au premier ministre. On connaitra alors le détail mais la mesure la plus emblématique est l’interdiction par les sociétés de VTC de fournir à leurs clients des applications pour smartphones permettant d’indiquer la localisation des voitures les plus proches. Je suppose que M. Thévenoud, s’il avait été député il y a 40 ans, aurait interdit l’utilisation du téléphone pour avoir un taxi…

Les taxis et les sociétés de VTC ne sont pas contents.

Cela étant, je ne vais pas développer, j’ai suffisamment fait de billets à ce sujet. Il n’empêche que la presse nous dit que le texte vise essentiellement à moderniser les taxis. Je doute qu’il revienne à la loi de moderniser une profession.

La loi est faite, en l’occurrence, pour protéger les consommateurs ou les salariés pas pour protéger des professionnels sauf sur un point : la question des licences. On ne va pas spolier ceux qui ont acheté une licence pour avoir un taxi.

Encore que… Une vraie modernisation de la profession serait d’interdire la vente des licences, licences qui ne devraient être utilisées que pour vérifier que le taxi respecte la tarification.

En l’occurrence, si les taxis veulent mettre en place des forfaits pour les aéroports, pour la prise en charge ou des couleurs pour les voitures, il leur revient d’en faire la demande au ministre de tutelle et de montrer qu’ils sont majoritairement d’accord pour se fixer des contraintes supplémentaires. Ce n’est pas à un député de faire une proposition, surtout s’il est du PS.

Si les taxis veulent mettre en place une application smartphone pour que l’on puisse les appeler, c’est à leur organisations syndicales de le faire, pas au législateur. Pour un peu, il faudrait créer un service public au service des chauffeurs privés.

Cette histoire sombre dans le grand Guignol. D'ailleurs, dès que je tombe sur le rapport, je le lis pour trouver des perles pour un billet.

10 commentaires:

  1. les véhicules SANS chauffeurS ou AVEC chauffeur ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Cette buse voudrait tous les peindre en noir ! C'est une horreur...
    Un beau bleu bien français, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, très bien, les taxis marine ! En plus, ça rappellera euphoniquement les taxis de la Marne…

      Supprimer
    2. Moi, aux taxis narine, je leur mets un doigt.

      Supprimer
    3. Le bleu de France, c'est un genre d'Outremer... On est loin du bleu de Prusse !

      Supprimer
  3. Donc, en conclusion, les taxis n'ont qu'à devenir des VTC, ils auront moins d'emmerdes et feront le même boulot...

    RépondreSupprimer
  4. Un sujet sur lequel nous sommes d'accord...

    -l’État veut interdire aux uns ce qu'il autorise aux autres... Cohérence quand tu nous tiens !
    -Cette affaire démontre que les sociétés de taxis, bien emmitouflé dans leur corporatisme et leur monopole protecteur, en retard sur absolument tous ! Sur la technologie, sur le service client, sur les attentes des consommateurs etc...
    -L’État favorise donc "l'entreprise" la moins innovante... On est en France, c'est logique...

    Vous soulignez un fait extrêmement intéressant : les sociétés de Taxis et les chauffeurs de taxis sont tellement réactionnaires, tellement 1980, tellement moisis que c'est le législateur qui se sent obligé de leur dire qu'il faut copier les VTC.

    Reste effectivement cette histoire de licences mais il y a une solution pour à la fois augmenter le nombre de taxis et ne pas pénaliser les détenteur de licences : les spliter.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.