02 avril 2014

Valls et les blogs de gauche

A l’heure où je publierai ce billet, le nouveau gouvernement sera peut-être connu. Il n’empêche que la nomination de Manuel Valls à Matignon continue à déchainer les passions à gauche. Mon confrère et néanmoins ami Melclalex fait le billet que je voulais faire ce matin. Lisez-le, je vais pouvoir passer à autre chose. Il parle des écolos et les qualifie d’idiots du village global.

Mon confrère et néanmoins ami aussi Sarkofrance fait un état des blogs de gauche et constate que plusieurs blogs qui soutenaient François Hollande seraient passés dans l’opposition. « A gauche encore, il y en a peut-être qui se réjouissent de cette nomination. Ils sont rares, très rares. J’ai cherché. Je n’ai rien trouvé. Je n’ai pas trouvé une blogueuse, un blogueur politique enthousiasmé par cette nomination. Au mieux, je n’ai trouvé que quelques confiants. »

Je vais lui répondre. Jamais la nomination d’un premier ministre ne m’a enthousiasmé, sauf peut-être Jospin, parce que je suis un vieux Jospiniste. J’étais. Je n’ai néanmoins pas dansé sur les tables…

Petit 1 : c’est bien facile, hein !, d’être dans l’opposition… Ca évite à avoir des questions à se poser. On peut dire « c’est mal ce qu’ils font » et pas « il faudrait faire cela ». Si j’étais méchant, je dirais que les rats quittent le navire…

Petit 2 : on a tous cru à François Hollande. Il disait : on va réduire les déficits, la croissance nous aidera en 2013. La croissance n’est pas venue. On a dit : l’industrie française va mal après 10 ans de droite, la croissance viendra plus tard. Pourquoi devrais changer d’avis le 31 mars 2013 ?

Petit 3 : je rêve d’une société où les profits des entreprises sont redistribués équitablement, où l’Etat puisse construire assez de logements sociaux pour tout le monde, où l’on puisse disposer d’un revenu minimum sans pouvoir travailler ou qu’on puisse trouver du travail facilement, où la bière ne serait pas taxé, où l’on puisse se déplacer sans nuire à l’environnement et où l’on ne puisse pas chopper le sida en tirant un coup.

Petit 4 : la France est un pays majoritairement à droite comme la plupart des pays au monde. Les partis dits à gauche ne dépassent quasiment jamais 45% au premier tour des présidentielles. Le président de gauche que nous avons a été élu de justesse, principalement par rejet de l’ancien président de droite qui était insupportable et a mené une très mauvaise politique. Lors des récentes évolutions, la France a à nouveau montré qu’elle était à droite et des blogueurs de gauche nous disent qu’elle a voté à droite parce qu’elle aspire à une politique plus à gauche ? Il y avait quoi dans les champignons ?

Petit 5 : la gauche morale est exaspérante. Je veux bien expliquer aux Français que les Roms ont une sincère volonté d’intégration et que les prières des musulmans dans la rue, le port de la burqa, et l’interdiction du porc à la cantine c’est génial, mais ils ne me croient pas. Je veux bien, sincèrement, devenir féministe (et j’ai beaucoup appris au contact de blogueuses) mais je ne veux pas faire croire aux Français qu’on empêchera la prostitution et qu’on sauvera des femmes en pénalisant les clients. Je veux bien expliquer aux Français que le nucléaire c’est mal mais je ne veux pas les prendre pour des cons en leur expliquant que les centrales à charbon sont bonnes pour l’environnement et les éoliennes produiront assez d’électricité au moins d’août pour faire fonctionner la climatisation dans leurs hôtels. Je suis néanmoins écolo : je n’ai pas allumé mon chauffage cette année, je n’ai pas de voiture,… A un moment, à gauche, il faudrait se demander pourquoi on perd !

Petit 6 : malgré mon grognement du petit 5, je pense que la société peut avancer comme on le souhaite mais les coups de fouet n’attirent pas les électeurs.

Petit 7 : il n’y a pas de vraie alternative à gauche. Les verts se grillent de jour en jour. Le Front de Gauche qui a peut-être de bonnes idées sert de repoussoir par une stratégie débile. Nouvelle Donne a probablement raison mais reste inaudible. L’opposition de gauche ne sert à rien puisqu’elle ne fait que fragiliser la majorité de gauche pour le plus grand bonheur de l’opposition de droite qui finit par être la majorité de droite.

Petit 8 : je suis fatigué de voir des recherches de bouquets missaires (copyright Balmeyer) pour les défaites aux élections. Je lisais un billet de blog d’hier qui disait que la défaite était exclusivement à cause du PS, du président et du gouvernement. C’est trop facile. A chaque élection, c’est pareil.

Petit 9 : la stratégie est la bonne pour 2017. Sauf si la gauche entretient une cacophonie inutile. Même si la politique est mauvaise, la stratégie est bonne. Elle évitera le retour d'une droite dure.

Je continue à penser que l’on va dans la bonne direction, que Manuel Valls poursuivra la politique économique choisie par François Hollande et donc moi, à l’occasion de la primaire.

4 commentaires:

  1. Une petite phrase du petit 3 me plait énormément, le reste aussi d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  2. le gvt vient d'être annoncé ,
    j'ai cru reconnaître certaines de tes propositions

    RépondreSupprimer
  3. "Les verts se grillent de jour en jour" au contraire c'est bien joué pour les régionales où EELV pourrait rafler la mise ; c'est peut être ce que Duflot a envisagé et elle a bien fait avec un rassemblement de tous les entubés elle pourrait créer la surprise. Si FDG la rejoint elle sera la seule à pouvoir rivaliser face à UMP/UDI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non. Ils ne pourront plus de différencier du FdG.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.