23 mai 2014

Ne pas planter Schulz !

La campagne pour les européennes entre dans sa dernière ligne droite par le travers. Il parait que le débat d’hier soir a été ridicule. Nicolas Sarkozy nous a pondu une chronique grotesque dans Le Point. J’ai adoré que cela soit Bernard Cazeneuve qui lui adresse une réponse. Sans vouloir dévaloriser le monsieur, c’est le type même du second couteau et il occupe le poste qu’occupait l’ancien futur président. A un type sans importance, il faut en effet laisser répondre un type insignifiant (j’entends par là, sans l’envergure pour occuper un premier rôle), un Guéant de gauche, quoi ! (je vais me faire haïr par M. Cazeneuve).

L’ami Ben revient sur ce débat.

Je vais ajouter une couche. L’ami Politeeks se plaignait récemment (je ne sais plus si dans une conversation privée, un échange entre leftblogs ou sur son blog) de l’absence de Nouvelle Donne à ce débat. Je crois que Nouvelle Donne a fait un référé devant le CSA, le tribunal administratif, le Conseil d’Etat, la Cour européenne de justice ou le conseil supérieur de l’association des patrons de bistro de la petite couronne pour se plaindre. Le service public ne fait pas son travail. Ah merde rajouterais-je si l’usage de gros mots était dans mon langage naturel.

Pas de ça, lisette ! Je souhaite bien du courage et un bel avenir à Nouvelle Donne tout comme à l’ensemble des 31 listes qui se présentent en Île-de-France. En introduction, je parlais de « grotesque » et de « ridicule ». Il me faut trouver un autre nom. Je vais donc dire que cette élection est burlesque. Chacun des petits partis, chacune des petites listes, arrivera à justifier son existence mais on va se retrouver devant une tonne de bulletin sans savoir quoi faire et sans lire la moindre des propositions.

La multiplication des listes sera considérée par tout un chacun comme un signe de bien portance de la démocratie. Tu parles ! On se taper 60% d’abstention et des couillons vont parler du bien de la démocratie. La multiplication des listes ajoute un trouble supplémentaire. C’est caricatural.

Je propose le changement des règles pour cette élection pour 2019 : les listes devront payer une caution de 10 millions d’euros et seront remboursées si elles dépassent 5% des suffrages. Ca devrait en refroidir certains. On fera une exception pour Christine Boutin parce qu’elle nous amuse, pour Nicolas Dupont Aignan, l’homme à la kalachnikov, parce qu’il pique des voix à l’UMP et au NPA et à LO car ils ont toute notre sympathie et une légitimité que l’on va qualifier d’historique pour faire plaisir aux militants.

Pour le reste, il nous importe de savoir, petit 1, quelle orientation politique prendra l’Europe et qui dirigera ce sombre bordel et, petit 2, quelle est la force des partis politiques en France parmi les plus grands dont voila la liste exclusive : les fachos, les droitards, les guignols du centre qui sont à droite, les socialos, les écolos et les bas du front à gauche.

Votez Schulz ! D’ailleurs, je lui ai téléphoné : il m’a promis de se raser s’il est élu.

Dans une tribune sur le Huff, des jeunes élus de gauche (comme Daniel Vaillant…) disent pourquoi il faut voter pour Tintin Schulz et pas pour JCJ ou d’autres andouilles. Je vais citer une phrase ce qui ne vous dispense pas de lire le reste : « Mesurons bien l'enjeu qui est devant nous: l'Europe entière nous regarde. Qui comprendrait que la Gauche européenne rate cette chance historique faute d'une participation suffisante des électeurs de gauche en France ce dimanche ? » Je vais ajouter un détail : faute d’une participation suffisante des électeurs de gauche mais aussi à cause d’une dispersion des électeurs de gauche.

Pour avoir une nouvelle donne en Europe, il faut voter pour les socialos, c’est la seule solution. On pourrait toujours gueuler en disant qu’ils font pareil que la droite, l’argument qui tue inventé par le Front National.

Electeur, garde à vous ! L’heure est grave. Il faut voter. A gauche. Pour Schulz. Il a une bonne bouille. Si vous ne le faites pas, vous favorisez le candidat supporté par Jean-François Copé ! Il faut oser, quand même.

Tiens ! J’ai oublié d’insulter quelqu’un dans ce billet : le MRC. Je ne vais pas l’insulter trop fort vu que je croise son chef quand je vais au bistro. Ces braves gens appellent à l’abstention ! Au moins, ils sont à peu près sûrs de gagner. Ils me font rigoler tous ces bouffons qui appellent au boycott. D’un autre côté, je suis à peu près le seul blogueur de gauche à m’intéresser à ce que fait le MRC… C’est purement affectif.

Je vais leur dire : ils n’avaient qu’à présenter une liste. On n’en a que 31 en Île-de-France. Il reste un peu place entre deux séries de panneaux électoraux. Quand il y a des élections, on vote ! Et un parti politique républicain n’a pas à appeler à l’abstention. C’est quoi, ce bordel ! Comme si les électeurs avaient besoin qu’on leur demande de s’abstenir pour le faire…

Aux urnes ! Bordel…


26 commentaires:

  1. Vous avez raison, vous m'avez convaincu : votons tous pour un Allemand dont les Allemands n'ont pas voulu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement. Un type que les teutons refusent ne peut qu'être bon.

      Je suis en retard pour les réponses, moi.

      Supprimer
  2. Si je n'avais aucune idée de ce qu'avaient voté jusqu'à présent ceux du groupe PSE, vous pourriez m'avoir convaincue .... Mais ...
    Dans un autre billet vous aviez partagé le programme des listes PS françaises pour ces élections européennes , l'était superbe c'est vrai ! sauf que leur discours sur une Europe sociale, ils nous le serve à l'identique depuis 35 ans , sans voter ensuite en cohérence ! .... alors bon !
    Pour ce qui est de l'appel à l'abstention du MRC (et M'PEP et autres), après plusieurs semaines de réflexion je dois dire - vu que j'étais tentée quand même - que je partage votre avis ! ça ne prendrait aucun sens, perdu au milieu des innombrables abstentions des gens qui n'en ont tout bonnement rien à foutre !
    Donc moi, j'irais voter pour des gens qui se sont engagés à voter Tsipras .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir aussi la réponse de Tebruc. Le Mélenchon grec ne sera pas candidat. Tebruc est "méchant" mais il décrit une réalité.

      C'est l'éternel débat sur le vote utile. L'andouille grecque n'ayant aucune chance d'être élue, voter pour elle. Par ailleurs, l'élection a lieu à la proportionnelle. Aucun parti aura la majorité absolue. Cette majorité ne sert à rien, d'ailleurs, les États ont un droit de veto.

      Le PSE ou le PPE arriveront en tête et feront une coalition avec les centristes.

      Voter pour le FdG équivaut à voter pour la droite. Désolé pour ce lieu commun ressorti à toutes les sauces.

      Mais la gauche de la gauche me casse franchement les burnes à nous faire croire qu'elle pourrait peser. On est encore là dans cinquante ans, à ce rythme.

      Voter pour une gauche modérée est la seule solution pour éviter qu'une droite modérée prenne le pouvoir, ce qui provoque la montée d'une droite dure...

      Les sondages donnent le FN en tête. Je n'y crois pas trop, mais les seuls responsables sont ceux qui votent pour les partis autres que les deux gros.

      Supprimer
    2. J'appuie d'enthousiasme cette proposition : il faut voter pour les deux gros !

      Supprimer
  3. beau billet , je le préfère largement à ceux de Bembelly qui déprime en ce moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde déprimerait, à la place de Bembelly : je vous rappelle qu'il est noir.

      Supprimer
    2. Pas nécessairement, il faut voir sa bite.

      Supprimer
    3. Je dis "il faut", c'est une expression.

      Supprimer
  4. J'ai l'impression que les gens n'ont pas bien compris le mécanisme. Ce n'est pas le parlement qui va décider de la nomination du président de la commission. C'est le Conseil européen des chefs d'état, qui va proposer un nom, et le parlement va voter oui ou non. Par sa tribune dans le monde, F Hollande a mis les pieds dans le plat en disant que forcement la commission devra choisir un des candidats du parlement, Mais c'est pas gagné. Donc, personne, jamais ne votera Tsipras, car je n'imagine pas un des chefs d'états le proposer, même le grec. Donc en fait, Nounourse, tu vas voter pour des gens qui n'auront même pas à se déterminer car si le PPE est en tête, Schultz ne sera même pas proposé et c'est Juncker qui sera Président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as probablement raison ... Mais ma priorité concernant ce vote, c'est de savoir qu'il y aura au parlement européen, au moment où le fameux TAFTA viendra au vote, un maximum de gens qui auront un regard TRÈS critique .... et là-dessus, je n'ai aucune confiance dans les listes PS.... donc ... je ne vote pas comme pour une présidentielle, mais bien comme quand on vote pour des parlementaires ...

      Supprimer
    2. Le TAFTA concerne très peu le parlement européen. Dans la mesure où il touche la souveraineté, ce sont les par éléments nationaux qui décideront. Sur 28 États, il suffit d'un véto.

      Donc :
      Petit 1 : arrêtez de faire courir le bruit que l'Europe n'est pas démocratique.
      Petit 2 : arrêtez de vous tromper de débat.

      Parce qu'en mentant au sujet du but de l'élection, c'est vous qui êtes antidémocratiques.

      Supprimer
  5. "Aux urnes ! Bordel…"
    Et bien non, au boycott ! Bordel ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grotesque. Ça ne sert à rien. C'est militer pour l'arrêt de la démocratie.

      Supprimer
    2. On ne peut pas parler de démocratie avec l'Europe. Le Parlement ne peut rien, il n'a même pas l'initiative législative. C'est la commission (aucun élu) qui fait tout, exécutif et propositions législatives et ce sont les conseils (des chefs d'Etat et des gouvernements) qui donnent le cap. Par ailleurs pour changer un traité il faut l'unanimité des Etats ... alors ce n'est pas demain que quelque chose va changer que la majorité soit à gauche ou à droite. Donc ce qui est grotesque, c'est d'aller voter !

      Supprimer
    3. Pour changer les traités, il faut l'unanimité des Etats, donc des peuples...

      En outre, le Parlement n'est pas là pour faire les traités mais pour voter des directives. L'appel à l'abstention est grotesque.

      Supprimer
    4. Bon, on verra les résultats demain soir...

      Supprimer
  6. Sarkozy, "ancien futur président"... Vraiment?
    Sinon, je vois ce que tu veux dire pour Cazeneuve mais sauf erreur de ma part, je crois que le premier à avoir réagi à la tribune de Sarko, c'est Camba, non?
    Enfin bref. On s'en fout.
    Pour le reste, on vote Schulz et puis c'est tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Pour le reste, on vote Schulz et puis c'est tout. »

      Ben non, désolé. Et vous verrez que vous allez être très peu, à voter pour cet ectoplasme.

      Supprimer
    2. Didier,

      Détrompez vous, le PSE sera dans les deux premiers. Il est mêlé possible que le FN ne figure pas dans ce classement en France. Les gens qui sont contre l'Europe ne votent pas aux élections européennes.

      Elooooody,

      Oui. Quand Sarko était ministre de interieur, il était ex futur président. Ou futur ex président, je te le conçois. Ma phrase est mal branlée.

      Ce qui me fait rigoler, c'est que la réponse dans la presse vienne de Cazeneuve. Sarko a parlé, Hollande, Valls et Cambadélis laissent un type inconnu réponse.

      Supprimer
    3. Ok, je comprends. Ceci dit, c'est aussi une forme de "mépris". Sous entendu, Sarko ne mérite pas que Valls ou Hollande en personne lui réponde.

      Supprimer
    4. Ben oui. C'est du mépris. Et je méprise Sarko.

      Supprimer
    5. Oui oui. Je dis juste que du c'est Cazeneuve qui répond à Sarko, c'est parce qu'il ne mérite pas que quelqu'un plus haut lui réponde.
      Donc moi, que ce soit Cazeneuve qui s'en charge, ça me va.

      Supprimer
  7. Savez vous planter des Schulz ? (il est bon ton titre)

    Sinon pas grand chose à dire sur ton billet. J'ai trouvé la campagne minable. Celle du Parti Socialiste et de ses militants en particulier (mais ils ne s'adressaient pas à moi, donc...)
    Mais bon dimanche les gens voteront (ou pas). Et on verra bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas d'accord. Seulés trous formations politiques ont fait campagne pour l'Europe.

      Je suppose que tu vas voter pour l'UMP tout en critiquant les candidats sur ton blog. Ceci n'est pas une critique, tu le sais, j'ai un profond respecte pour les engagements politiques.

      Néanmoins tu peux juger l campagne de l'UMP et celle du PS. C'est bien l'UMP qui est lamentable.

      Mais comme beaucoup d'électeurs, tu n'as pas lu leurs textes. Moi si.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.