21 mai 2014

Quais des burnes

L’affaire est consternante : la SNCF a acheté des trains trop larges et il va falloir faire des travaux dans plein gares pour qu’ils puissent passer. Cela nous fait bien rigoler dans les réseaux sociaux, un rire jaune parce que, en fin de course, c’est bien nous qui allons payer, soit par l’intermédiaire des régions, soit par le coût des billets de train, soit par l’endettement d’une société nationale.

Il n’empêche que c’est gros. Pourtant, je viens de me dire que si j’avais moi-même eu affaire un cahier des charges pour l’achat de trains, je n’aurais pas spécifié la largeur… Et toi, quand tu achètes une voiture, tu vérifies la largeur ? Tu es sûr qu’elle va rentrer dans ton garage et tu t’en fous. Ne sois pas moqueur. Et depuis quand je te tutoie, moi ?

Il est évidemment facile de s’indigner, d’exiger la démission des patrons de ces boites,… C’est le rôle des politiciens et des internautes ! Pépy, démission ! Pépy, démission !

C’est trop gros. Alors, je suis allé voir l’information officielle sous la forme d’un communiqué de presse des deux boites responsables (pdf).

Voila la vérité officielle que je n’ai strictement aucune raison de mettre en doute : les nouveaux trains sont aux normes internationales contrairement à 15% des quais de nos gares. Des travaux de rénovation pour les mettre aux normes sont d’ores et déjà engagés. Le quart a d’ailleurs déjà été fait. Le montant total des travaux ne dépasse pas 1% du budget annuel de maintenance et d’investissement pour la modernisation des réseaux.

Bref ! Une belle tempête dans un verre d’eau…

Nos ministres préférés ont donné leur avis : « Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, a pris le sujet très au sérieux en demandant mercredi à la SNCF et la RFF que soit réalisée une enquête interne à ce sujet. Sa collègue Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a fait savoir sa façon de penser sans ambages : "Les responsables de cette décision paieront", a-t-elle déclaré dans la cour de l'Elysée à la sortie du Conseil des ministres. "C'est consternant! Comment des décisions aussi décalées, aussi éloignées du terrain peuvent être prises", s'est-elle exclamée. Il faut que les dirigeants de la SNCF et de RFF "fassent toute la clarté sur les raisons pour lesquelles des décisions aussi stupides ont été prises". »

C’est pour mieux démontrer leur incompétence ?

T’as vu ça ? Je ne suis plus un blogueur de gouvernement mais un blogueur SNCF !

45 commentaires:

  1. N'empêche que là, ils font forts. Sont pas doués, pourquoi ne pas avoir gardé les dimensions des précédents trains pour simplement en proposer des modernes dans le même gabarit? Parce qu'il faut savoir que si le gabarit a changé, outre ces travaux à faire pour les quais, ça signifie que les chaines de montage ont aussi changé. Tout ça a un coût qu'il faudra amortir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non. Les trains sont aux normes internationales.

      Supprimer
    2. Justement, les gares sont aux normes françaises et la SNCF est une société qui fait circuler la majorité de ses trains, qu'elle a acheté, en France.

      Supprimer
    3. Quand Alstom ou Bombardier développent des trains, ils sont moins chers, forcément, s'ils sont aux normes internationales. C'est donc bien à la SNCF de s'adapter, progressivement. C'est un plan à long terme. Les pays qui ont acheté des TGV ont adapté la largeur des voies sur les nouveaux tronçons aux normes internationales au moins pour les nouvelles lignes.

      Le sujet n'est pas facile mais il est commun à tous les secteurs. Par exemple, nos distributeurs de billets communiquent avec leurs serveurs de gestion en TCPIP parce que c'est le standard international des communications. Ça nous a coûté la peau des fesses mais cela diminue sensiblement nos frais sur le long terme.

      Si la SNCF n'achetait pas du matériel standard, ça lui couterait à terme beaucoup plus que les 50 millions en question qui restent une somme dérisoire (0,7% de son budget annuel).

      Supprimer
  2. Je crains que tout cela ne se limite pas aux quais. Les tunnels peuvent-ils accueillir ces trains? Par ailleurs, il paraît qu'en certains lieux, ces trains ne pourront pas se croiser.

    RépondreSupprimer
  3. Non, un " blogueur cheminot" sévèrement burné..

    RépondreSupprimer
  4. Donc, on peut en déduire que beaucoup de gares anciennes dans beaucoup de pays vont devoir être rabotées. Dans le même coup, on apprend que le Canada a eu le même souci mais en hauteur.
    C'est qui qui a fait les normes internationales ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Jacques en a parlé sur son blog.

      Qui fait les normes ? Vaste sujet que je connais un peu vu que j'ai participé à l'élaboration de certaines. On va dire que c'est le marché ! Quand je ponds un appel d'offre, je précise les normes que doivent respecter les soumissionnaire ! S'ils ne veulent pas les respecter, ils doivent se justifier. Là on a des gugusses qui exigent la démission des patrons de la SNCF et de l'autre machin. Facile ! Mais il aurait été beaucoup plus scandaleux qu'ils lancent un appel d'offre en exigeant que les normes ne soient pas respectées.

      Supprimer
  5. Tout dépend du coût supplémentaire, comparé à celui de trains aux normes internationales, pour construire des trains adaptés à ces quais français par rapport au coût de mise aux normes des quais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas que ! Quel est le coût sur le long terme ? Si on peut ne plus faire de travaux pendant 50 ans, c'est aussi bien.

      Supprimer
    2. Avoir des trains plus larges et plus confortables est aussi un investissement permettant de motiver le client et donc de rentabiliser la dépense.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Et même un blogueur duraille (10 ans au moins, non ?)
    Le truc m'a paru gros ce matin aussi...
    (Si t’achètes une bagnole ricaine, faut que tu la passes aux mines, y'a rien de pareil, hauteur, largeur, securité etc et ça coute de la thune), je peux pas imaginer un gvt faire ça sans savoir ce que ça coute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement. Il ne peut pas. Et ce n'est pas le gouvernement. Comme je le disais à Homer, quand je ponds un appel d'offre, je sais quelles normes s'appliquent !

      Il n'y a donc à priori aucune bavure. D'ailleurs tous les témoignages et autres ne proviennent que du on dit.

      Ça relève de la routine. Le directeur des achats a dit au DG, on lance l'appel d'offre, les travaux sont-ils bien prévus ?

      Ça se passe comme ça dans mon job, si j'ai un point d'alerte, j'en discute oralement avec mon chef et je m'assure ensuite que c'est bien pris en compte, sans le moindre écrit parce qu'on s'en fout. Les politiciens qui hurlent devraient penser à ces considérations opérationnelles.

      Supprimer
  8. Ca va permettre de faire des travaux de mise aux normes pour les personnes handicapées, ces travaux sont d'ailleurs commencés depuis Juillet 2013

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il n'y a rien de nouveau. Les gens devraient analyser tout et réfléchir aux conséquences de devoir faire entrer des chaises roulantes dans les wagons. S'il y a un espace de 10 centimètres, c'est foutu. La normalisation est nécessaire.

      Supprimer
  9. Mais pourquoi s'obstiner à vouloir faire passer les trains par les gares ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais répondre sérieusement, Élie.

      La réactions des présidents des conseils régionaux est délirantes. Ils voudraient avoir des gares sans s'inquiéter de savoir si les trains peuvent y entrer.

      Supprimer
    2. Tiens, ça a changé! Si beaucoup de gares sont situées en dehors des villes ( les plus célèbres : Saint-Pierre-des-Corps pour Tours, Les Aubrais pour Orléans), c'est parce que les maires ne voulaient pas de ces trains qui viendraient enfumer leur bonne ville...Maintenant, le moindre hameau veut que le TGV s'y arrête.

      Supprimer
    3. Ouais. On chie que le service publique assez facilement.

      Supprimer
  10. maintenant, tout à fait entre nous, je serais très étonné que les maîtres du rail n'aient pas été au courant de la chose AVANT la commande. Ce serait vraiment trop gros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. C'est pour ça que c'est sidérant de voir les propos du personnel politique. Il aurait dû être derrière Rapoport et Pepy.

      On est tombés bien bas.

      Supprimer
  11. Je crois que je vais continuer à prendre ma voiture, moi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quand vous perdez le permis pour conduite en état d'ébriété, hein, vous faites comment ?

      Supprimer
  12. Une fois encore je ne suis pas du tout d'accord avec toi.
    Ton billet démarre par une contre-vérité.
    La SNCF qui a acheté des trains trop larges. C'est RFF qui a fait des voies trop étroites dans les gares.
    Et ça change tout.
    Non .... Sérieusement, je crois que la solution est que les trains contournent les gares.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas ton commentaire... À priori on est d'accord.

      Supprimer
    2. Bon .... J'ai fait un bide.

      Supprimer
  13. Excellent tire ! J'en rigole encore ! ;-)

    La ligne H, que j'emprunte régulièrement s'est vu octroyer des trains tout neufs mais... trop hauts. Depuis, c'est travaux sur travaux à quasi toutes les gares depuis au moins 3 ans pour rehausser les quais.... La facture ? Qui paye ? En sachant que régulièrement un train sur 3 est supprimé pour cause de... travaux....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais plus inspiré pour le titre que la SNCF pour ses achats !

      Supprimer
  14. Manque de standards, encore une fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, non ! Manque de communication sur les standards et la nécessité de s'y adapter.

      Supprimer
    2. Le sujet est important. Je m'y intéresse beaucoup à cause de mon boulot mais aussi à cause ma relation particulière avec Alain Lambert qui est le président du machin des normes. Il y a une confusion entre normes et standards et une méconnaissance des normes "utiles". La crainte que j'ai avec le chic de simplification de François Hollande se traduise par des conneries et la suppression de lois (de normes, donc) utiles. Jacques Amboise, ci dessus, évoque l'accessibilité. Il n'est pas idiot que les types en chaise roulante puissent accéder aux trains mais on peut contester le fait que les douches des arbitres de foot doivent être conformes à des normes PMR.

      Ainsi, il est urgent de faire une différence entre les normes et les standards mais de les lier quand ils doivent l'être.

      Supprimer
    3. Déficit de communication surtout entre RFF et la SNCF à l'époque : pas de transmission des cotes avant la commande. Mais bon comme je dis plus bas, c'est un mal pour un bien très probablement.

      Supprimer
    4. Je ne crois pas du tout à ce déficit de com.

      Supprimer
  15. Les chargés de com ont bien travaillé pour rattraper le truc, et globalement c'est sans doute positif comme opération. Dommage que Rapoport ait réagi trop vite et admis que c'était bien un problème découvert "un peu tardivement"…

    Ni tout blanc ni tout noir donc, comme bien souvent. Une bourde qui devient un choix involontaire, mais qui était peut-être le bon :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rapoport a merdé gravement ce qui me fait rigoler mais je vais t'expliquer pourquoi en dm.

      Supprimer
  16. Excellent titre; ceci dit c'est un bon moyen de refaire des quais de gare qui datent.
    Je comprends pourquoi ma gare était fermé pendant 1 week-end il y a un mois, ils avaient refait les bords de quais, je croyais que c'était pour les nouveaux trains de banlieue Bombardier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était aussi pour eux mais nos trains français sont aussi concernés.

      Supprimer
    2. En tout cas le plus ridicule dans cette affaire est la patate chaude de la facture que tout le monde se balance. Facture pas si élevée en fin de compte, une grue télescopique a été loué pour 48h non stop pour ces travaux, j'imagine que le tarif de location doit être balèze.

      Supprimer
    3. Oui. C'est ridicule. On sait que c'est nous qui allons payer.

      Supprimer
  17. La france a l'obligation de se mettre aux normes internationaled avec l'ouverture de la concurrence de toute facon. Donc autant commencer tout de suite plutot que de se faire attaquer par une societe allemande dans quelques annees parce que ses trains ne peuvent pas rouler. La standardisation du ferroviaire europeen se fait a marche forcee par l'ue car les differences etaient organisees par les pays pour se mettre des batons dans les roues des marches de chacun.
    Et avec l'internalisation des marches, c'est un gros sujet. Ce n'est plus le seul marche francais qui comptent, les allemands ont vendu leurs catenaires aux chinois, ils ont donc acquis une rente, les chinois ne peuvent acheter que leurs trains et leur maintenance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais arrête de présenter ça comme un obligation ! On a l'obligation de rouler à droite (je parle de code de la route), si non on aurait plein d'accidents...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.