18 mai 2014

Question pour un champion

J’assure ma médiatisation et ma célébrité en hurlant contre la finance dont j’ai tant profité. Je fais faux bond à la justice de mon pays en étant défendu par les représentants officiels du peule. J’ai failli faire couler mon employeur et foutre 160000 gugusses au chômage en ne respectant pas les consignes fournies par ce brave employeur. Je mérite des paires de baffe voire une émasculation surprise mais je déploie tout ce qui est en mon pouvoir pour passer pour un garçon sympathique. Je tente tout ce que je peux pour faire passer les banques, mon employeur, pour des inconséquents qui seraient responsables de mes conneries parce qu’ils n’auraient pas surveillé mes agissements,…


Je suis, je suis, …

24 commentaires:

  1. Il est où le commentaire de Fidel ? Impossible de le valider...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis les montages financiers foireux genre les Subprimes, sauf que ceux que j'ai foutu au chômage avoisinent plutôt le paquet de millions, puisque c'est tout le système bancaire que j'ai failli couler et derrière lui l'économie toute entière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes ! Tu peux aussi lutter contre le système bancaire américain.

      Supprimer
    2. Moi je veux bien, mais c'est eux qui ne vont plus vouloir. (la mondialisation, c'est bien pour les autres)

      Supprimer
    3. Le système financier américain. Et ce côté extrêmement protecteur du pays quand ça l'arrange.

      Supprimer
  3. Je suis, je suis,
    ben tu es Nicolas
    ah non , tu es Kéké le kerviell
    Le voila mon commentaire
    bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
  4. Le fait que le FdG traite ce mec en héros veut dire à quel point Mélenchon et ses sbires sont à la rue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est délirant. Il représente tout ce qu'ils devraient haïr.

      Supprimer
  5. Entre Kerviel et une Banque qui joue avec notre blé (Affaire Tapie), s'il y a un salaud, ce n'est pas forcément celui qu'on croit.

    Le jeu trouble du FdG n'est pas un critère d'appréciation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si. S'ils racontent des conneries.

      Supprimer
  6. Excellent billet
    (J'aime bien aussi le commentaire de Romain... Ce FdG est décidément consternant)

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas trop suivi les actualités ce week-end mais là le FdG a touché le pompon.

    RépondreSupprimer
  8. faut ce demander pourquoi le justice refuse d'entendre les témoins de Kerviel il y a bien eu des ordres de ses supérieurs pour lui dire ce qu'il fallait faire donc a qui ça a profité et un bouc émissaire tout trouver pour ce remplir les poches sans être inquiété

    RépondreSupprimer
  9. et pourquoi la justice refuse d'entendre les témoins de Kerviel il sert de bouc émissaire pour remplir les poches de plus gros poisson il a bien eu des ordres pour spéculer et la banque aurait gagne de l'argent c'était pas lui que l'on aurait félicité c'était ses supérieurs
    voir même le patron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merde. Ne mets pas tes doigts dans ton nez, tes coudes sur la table et laisse les adultes parler.

      Supprimer
  10. Hola, il ne faut pas faire tant de billets, je n'arrive plus à suivre, moi !

    Kerviel marche sur les routes à côté d'un curé. Il a vu le Pape. Mélenchon le compare à Dreyfus. Tout le monde le plaint. Tout le monde fume, et on m'a rien dit, ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Sinon, je dois bien admettre une chose. je viens de voir les images, j'avais rien vu jusque-là.
    Effectivement, tous ces gugusses qui s'agitent devant la caméra, c'est n'importe quoi (j'avais PAS VU les images).
    Même Kerviel a l'air anéanti, ravagé, submergé.
    A mon avis, c'est pour ça qu'il s'est décidé de lui-même à l'emprisonnement, pour fuir tous ces mongoliens qui hésitent entre la mer, les caméras, la chaude actu, leur gueule à l'écran et par ce biais, l'impression d'être un peu important.
    Il a craqué. Plutôt la sérénité d'une cellule avec Marcel le Grec (sauf le soir, quand il a le bas-ventre qui le titille), que des vacanciers qui font la révolution. Donc autant pour moi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.