25 mai 2014

Résultats

Effaré comme beaucoup, je regarde les resultats de l'élection, pourtant attendus. Le Front National est en tête. Je dois avouer un peu de surprise :  je pensais que les électeurs n'allaient pas voter. Tant pis. J'ai perdu un pari. 

Il n'empêche que les commentaires des lascars de la vraie gauche dans Twitter me laissent pantois. Ils ne se rendent même pas compte que la défaite est la leur. 
 
C'est à pleurer. 

EELV et le FdG prennent des baffes mais ces cretins ne font qu'accuser le PS. 

22 commentaires:

  1. Tu as raison

    Je pensais aussi que l'abstention serait plus forte. Les gens voulaient vraiment voter pour le FN, ou contre le PS.

    Et le FdG et Mélenchon est toujours aussi consternant et grotesque. Mais c'est bien qu'ils se soient pris une claque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Ses fanatiques sont toujours aussi drôles à observer dans tiwtter.

      Supprimer
  2. Les résultats sont exactement, à 2 % près, ceux qu'annoncent tous les instituts de sondages depuis des mois, et qu'entend-on ? "Un séisme, un choc, un bouleversement, un coup de tonnerre, etc."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui mais plus personne ne croit aux sondages....

      Supprimer
  3. Cette défaite est la leur ? Faudrait pas exagérer non plus ! Cette défaite est la vôtre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu facile, disons la nôtre, si vous voulez bien.

      Supprimer
    2. C'est ce que je dis : la vôtre.

      Supprimer
  4. Le pire sont les medias qui osent dire "c'est bizarre la campagne n'a pas mobilise les francais - ces derniers ont du mal comprendre". On hallucine 90% des personnes que j'ai interroge ignorent tous de la presidence europenne et des candidats, du traite transatlantique.
    Ou etaient les medias, ou etaient les partis, les meetings, les pages web affichant en priorite les programmes, les tetes de partis ? Le parlement europeen a plus de pouvoir que l'americain sauf pour la defense, et on a eu le droit a rien ni des medias ni des partis qui ont affiche des multicumulars ou des exiles de paris. Lamentable et ils vont oser donner des lecons, ce qui va enerver encore plus les gens et faire monter le fn, qui finalement a ete le seul a faire une vrai campagne pour l'election europeenne

    RépondreSupprimer


  5. Que ça plaise ou pas, il ne faut pas se voiler deux choses:

    1- Le vote FN a été surreprésenté chez les jeunes etles ouvriers

    Les moins de 35 ans qui ont voté sont plus nombreux à avoir fait le choix du FN (30%) que chez les plus de 60 ans (21%) et que l’ensemble des votants (25%), selon l’institut de sondage Ispos-Steria. Parmi les chômeurs qui ont voté, 37 % ont voté FN. Chez les employés, la proportion atteint 38% et chez les ouvriers 43%. Par ailleurs, parmi les personnes avec un revenu annuel brut de moins de 20.000 euros qui ont participé au scrutin dimanche, 30 % ont voté FN selon Ispos-Steria.

    2- L"immigration a été un thème déterminant pour 85% de ceux qui ont voté FN, contre 40% du total des votants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont effectivement ceux qui souffrent le plus de la crise économique qui cherchent, plus que les autres, de nouvelles possibilités de solutions, non encore éprouvées puisque les solutions proposées jusqu'à maintenant par les partis traditionnels ne fonctionnent pas...

      Supprimer
    2. J'ajouterai que quand on a faim les considérations sociétales ne sont pas prioritaires, ce qui est important c'est d'essayer de manger mieux et se protéger. ça peut-être une explication

      Supprimer
    3. C'est une grosse faiblesse de la gauche, empecher tout debat sur l'immigration en parlant illico de racisme, de sombre passe et autre blabla.
      Meme si les gens peuvent avoir tort ils ont le droit de penser qu'economiquement l'immigration est une erreur. Ce n'est pas immoral. Hors comme il n'y a aucun debat sain a ce sujet, ils n'ont plus que les populistes fn ou a la droite de l'ump qui malheureusement tombent dans le malsain et le racisme a peine voilé.
      Pourquoi sur ce sujet la gauche n'ecoute pas la majorite? Elle a une posture ideologique qui la plombe alors qu'a cote elle va faire des compromis sur des choses que les gens percoivent comme liberal et austerite (ce qui n'en n'est rien et heureusement que 51% des votes exprimes n'empeche pas un consensus de legitimite meme si la gauche de la gauche crie a la trahison amors que c'est la democratie).
      Du coup les gens se tournent vers le fn qui promet protectionnisme et fin de l'immigration, meme si ils ont tort economiquement.

      Supprimer
  6. EELV et Nouvelle donne en faisant bande à part n'ont rien démontré

    RépondreSupprimer
  7. N'importe quoi. Ça y est, la guéguerre est repartie.
    On va mettre ça sur le compte du désarroi.

    RépondreSupprimer
  8. Puisqu'il s'agit d'une élection européenne, il faudrait aussi que les socialistes français s'interrogent sur les résultats en Italie : le chef du gouvernement Matteo Renzi, socialiste (en Italie le Parti Démocratique est l'équivalent du PS) arrive largement en tête avec 41% des voix (et une participation de 60 % des inscrits)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entendu une analyse ce matin qui me parait pertinente:
      Matteo Renzi cherche à imposer aux allemands la vision italienne de l'Europe.
      François Hollande cherche à imposer aux français la vision allemande de l'Europe.

      Supprimer
  9. Tout le monde est responsable.
    Le FDG d'accuser constamment Valls d'être facho, les verts d'être constamment sur la lune (transition énérgétique alors que le même le transit intestinal ne se fait plus puisque plus rien à bouffer), plus de boulot, plus d'usines, plus rien, les Socialos d'accuser systématiquement le FDG de faire le jeu du FN (sous prétexte que de gauche, ce qui est quand même le minimum), les centristes d'être nulle part, le Sarkozysme d'avoir ouvert les vannes du pire, l'extrême droite d'avoir très bien manoeuvré (succession fille Le Pen/jeunesse rebelle = désormais extrême droite/ ce remarquable travail de terrain du trio Soral-Dieudonné-Berghoul/ TF1 de continuer à préparer la coupe du monde en bourrant de coca-cola la tête des gens, le PS de faire, à peu de choses près, quasiment le même programme que l'UMP, une partie de la société (campagne) de mourir à petit feu, une autre partie (Ex : bord de mer, Morbihan, par exemple, cet univers de résidences et de gens friqués sans le moindre arabe à proximité, de mourir "intellectuellement" à petit feu, victime du "sentiment" d'insécurité).
    Les parents, déjà dégoûté, d'avoir dégoûté leurs enfants de la politique, les consommateurs de ne faire uniquement que consommer.
    L'absence de pédagogie partout...
    Les médias, encore très récemment, de n'avoir que présenté uniquement deux têtes de gondoles aux électeurs : Martin Schultz, qui c'est celui-là ?( ce type qui vient dire aux ouvriers de GAD ce qu'il doive faire) où Jean-Claude Juncker, paradis fiscal à lui tout seul.
    Les agences Fitch et Smat and Pussies qui te disent où et comment tu dois pisser (et que plus personne ne conteste), l'austérité, la pauvreté, le ras-le-bol, etc...
    Le problème, c'est qu'il commence à y en avoir beaucoup des responsabilités, un peu trop, même,tellement que ça en devient assourdissant jusqu'à ne plus pouvoir réfléchir.
    Sale époque.

    RépondreSupprimer
  10. Et quand même l'économie de marché (dit également Turbo-Capitalisme), dans le rôle du moteur (compétition, compétitivité, perpétuelles injonction à une croissance exponentielle...), foutant cycliquement la merde partout, tout en continuant froidement le business.

    RépondreSupprimer
  11. C'est quand même curieux, les gars de l'UDI et du FDG, une partie, engueulent les abstentionnistes aussi de ne pas s^'être déplacés...Aucune remise en question.
    Faut proposer maintenant: la droite doit faire de la droite, la gauche de la gauche et que chacun arrête de critiquer l'autre en disant que c^'est sa faute, ce serait un bon début, non?
    Il y a 57% d'abstentionnistes à convaincre là. Ils n'ont pas voté FN, eux, faudrait pas qu'ils s'y mettent, à force de se faire insulter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ces 57 %, il y en a déjà le quart qui auraient voté FN si le vote avait été obligatoire : voir le sondage de la semaine dernière à ce sujet.

      Supprimer
  12. Le Blair français ( Valls) se ramasse une claque, le Blair italien ( Renzi) triomphe : vérité en deçà des Alpes, mensonge au-delà...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.