14 mai 2014

Tous en jupe !

« Lycées: l’académie de Nantes demande aux garçons de se mettre en jupe le 16 mai ». Tel est le titre de l’alerte que je viens de recevoir du Figaro. Cette initiative viendrait des lycéens et serait soutenue par l’académie donc par le ministère. Elle fait polémique.

Je ne vais pas m’étendre : ce truc est complètement con, à une semaine des élections. Rien de pire pour mobiliser les réacs…

J’espère que c’est une intox du Figaro…

J’espère aussi que mon honorable employeur ne décrétera pas une journée où les hommes devront venir en bas résille pour lutter contre les discrimination.

14 commentaires:

  1. Pas les réacs, non. Juste les gens normaux qui en ont un peu ras les roues de ces conneries...

    Ils nous emmerdent, vraiment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends la position des lycéens mais celle des politiques, heu...

      Supprimer
  2. Si c'est vrai, c'est une initiative amusante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof. Les mômes vont jouer le jeu pour déconner.

      Supprimer
  3. Personne n'oblige personne à rien. Le Figaro joue volontairement la provocation dans son titre. C'est une initiative lycéenne soutenue par l'Académie et le Ministère. Et en plus, l'année dernière, ça n'a gêné personne.
    Une initiative dont le port de la jupe suggéré aux garçons n'est qu'un élément parmi tant d'autres.
    Encore une polémique débile.
    Bref, évidemment, j'en ai parlé aussi sur mon blog tu penses bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Bref, évidemment, j'en ai parlé aussi sur mon blog tu penses bien. »

      En effet, on s'en doutait un peu.

      Cela dit, on ne met pas de majuscule initiale à "académie" (sauf si c'est celle qui vient d'accueillir votre ami Finkielkraut), ni à "ministère", même quand ces deux institutions deviennent totalement démentes.

      Cela étant, je réaffirme que je soutiens absolument cette merveilleuse initiative : plus l'entonnoir se verra sur la tête des malades, mieux ce sera. Mais ne venez pas faire les effarouchés quand un nouveau Breivik débarquera dans un bahut avec une arme lourde à la hanche.

      Supprimer
    2. Ah Ben heureusement que vous êtes là pour répondre à mémère. J'avais zappé.

      Supprimer
    3. Vous êtes un blogueur nul, tout le monde le sait depuis lulure.

      Supprimer
    4. Je ne peux pas me pochetronner au campagne et répondre aux commentaires.

      Supprimer
    5. Si vous étiez un vrai blogueur, vous y arriveriez. Tenez, moi : je suis occupé à sécher ma deuxième bouteille de riesling, ça ne m'a pas empêcher de répondre à la Schtroumpfette.

      Supprimer
    6. Ouais. Et je ne peux même pas me pochetronner réellement. Le service est au verre.

      Supprimer
    7. Oui ben la schtroumpfette mémère, elle doit avoir un côté teuton, c'est pour ça qu'elle colle des majuscules n'importe où.

      Supprimer
    8. Vous ne mettriez pas de majuscule initiale à Schtroumpfette, vous ? Ça se discute, je trouve…

      Cela étant, vous auriez pu vous moquer de la conjugaison merdique de mon "empêcher"…

      Supprimer
    9. Et bien je me moque : ouhouhouh la honte.

      Voilà c'est fait.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.