16 mai 2014

Vive la politique !

Pour des raisons professionnelles, je suis parti de la blogosphère (et de l'actualité) pendant 36 heures. Avant mon départ, tout le monde gueulait parce que la gauche avait augmenté les impôts. À mon retour, tout le monde gueule parce que Valls a annoncé une diminution. 

La vie est belle. 

27 commentaires:

  1. Valls n'annonce nullement une diminution des impôts, mais une exemption pour un certain nombre de gens. C'est évidemment une misérable tentative pour enrayer la catastrophe qui se profile aux prochaines élections. De plus, c'est très mauvais : tout le monde devrait payer l'impôt direct, même s'il s'agit de sommes dérisoires pour les plus pauvres.

    Ne pas payer d'impôt, c'est ^petre un assisté. en payer très peu, c'est être un citoyen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais comme personne ne voit l'impôt indirect, on est mal barrés. Cela étant vous virez gauchistes ou quoi ?

      Supprimer
    2. Je n'en sais rien, et je m'en fous. Je ne suis pas intéressé de savoir si je suis de gauche ou de droite, d'extrême machin ou d'ultra chose. En revanche, je suis sûr que l'impôt direct devrait touché le maximum de gens et non le minimum. Il va de soi que les ménages (ou les gens) les plus pauvres devraient payer très peu. Mais je pense qu'ils devraient payer quelque chose : 100 euros par ans, 150, peu importe.

      Supprimer
    3. "Par ans" ? Belle forme ce soir ! Vous êtes non seulement de gauche mais vous finirez blogueur du même métal.

      Cela étant on est d'accord. Du moins je pense qu'il faudrait diminuer les impôts indirects au profit des directs.

      Supprimer
    4. Eh bien voilà : vous passez votre temps à dire que l'impôt direct, c'est super, et bla bla bla. Or, qu'annonce Valls ? que tant de famille vont en être dispensées. C'est absurde. Les (salauds de) pauvres doivent payer l'impôt direct (au moins pour savoir que leur pognon sert à engraisser les nègres qui leur pourrissent la vie de tous les jours… Smiley (quoique)…), parce qu'ils participent à la marche de cette France dont ils font partie. De plus, je suis presque certain (mais sans aucun argument étayé) que même les ceusses que l'on va "sortir" de l'impôt n'en seront pas reconnaissants : les pauvres ont beau être cons par nature, il leur arrive de piger la manière dont on se fout de leur gueule.

      Supprimer
    5. "En revanche, je suis sûr que l'impôt direct devrait touché le maximum de gens"

      Monsieur Goux , vous me décevez
      Vous eussiez dû écrire toucheR

      Supprimer
    6. Oui et ? Tiens un blog, fais des commentaires de plus de trois mots et reviens nous après...

      Tu as mis un "espace" en trop avant la virgule après "Goux", ça devrait t'autoriser à fermer ta gueule. Désolé pour cette mauvaise humeur passagère mais ça commence à me gonfler.

      Je résume : tu oublies mes blogs et on sera aussi bien. J'aime bien avoir beaucoup de commentaires à mes billets mais encore faut-il qu'ils aient un peu d'intérêt et tu es loin d'avoir fait tes preuves.

      Donc tu dégages.

      Supprimer
  2. Hé ho ! Espèce de vieux machin. Je ne défends pas Valls dans cette opération. Je le contente de me foutre de la gueule de ceux qui... gueulent. J'étais en séminaire pendant deux jours. Si je pense, demain, je fais un vrai billet pour critiquer Valls. Cela étant ça m'étonnerait que je pense à quoi que ce soit demain.

    RépondreSupprimer
  3. Je confirme. Valls n'annonce pas de diminution. Pour certains oui (des voix à tenter de récupérer ).
    Mais au final non. Les impôts augmentent pour ceux qui contribuent depuis longtemps à "l'effort", le mot à la mode.

    Valls n'a pas été très bon ce matin. Peut être pour ses supporters oui, mais pour l'opinion pas évident...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Faudrait supprimer les impôts des classes moyennes.

      Supprimer
  4. Moralité : ne rien faire, comme Chirac.

    RépondreSupprimer
  5. pour des raisons personnelles et professionnelles, je vais aussi me mettre en pause. Tout arrive. Bon courage Nicolas.

    RépondreSupprimer
  6. et dans les 2 cas, ce sont les mêmes qui gueulent, les anti vrauches qui vont bientôt râler qu'il fait beau quand ce n'est pas la droite qui a les manettes de MétéoFrance

    RépondreSupprimer
  7. Un peu d'accord avec Goux pour l'obligation faite à tous de cracher dans le bassinet : cela obligerait certains à montrer plus de respect à la chose publique : éducation, police, etc... (on n'abime jamais les joujoux qu'on a achetés).

    D'autre part, la politique reprend le dessus et s'il faut sortir 1.800.000 ménages des impôts pour que les veaux votent, il faut le faire. A droite, on va gueuler à la démagogie mais je préfère être démago au profit des petits revenus qu'avec les propriétaires de yachts etc .... (rappel sarkozique).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tous les salaires étaient supérieurs à 2000€ nets mensuels, le problème ne se poserait pas

      Supprimer
    2. Ben oui, il a raison... On en a déjà discuté une fois, c'est pour ça que je n'ai pas approfondi.

      Supprimer
    3. On peut vivre avec deux mille euros par mois ? P'tain, j'en apprends tous les jours, moi !

      Supprimer
    4. combien vous coûtent vos boules de naphtaline ?
      c'est peut être pour cela que vous n'arrivez pas à joindre les 2 bouts

      Supprimer
    5. C'est vrai que j'oublie toujours le poste budgétaire "boules"…

      Supprimer
    6. "Un peu d'accord avec Goux pour l'obligation faite à tous de cracher dans le bassinet"... la TVA n'est-elle pas un impôt? Peut-être que si on obligeait un peu plus les séparations entreprise / personnel, tout le monde cracherait au bassinet. Je connais beaucoup de gens qui vivent et mangent hors-taxes...

      Supprimer
    7. Glen machin tu dis le contraire ou presque de Didier.

      Supprimer
  8. Non, Glenn repend mon commentaire.

    La TVA est un impôt dit "vaseline" on te le met sans que tu le sente vraiment, par contre faire une beau chèque à l'ordre du fisc d'au moins 150 euros... là ça te démangera l'oigne mais tu te sentiras davantage citoyen qui participe au grattage de cul national.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les année 80, je vivais à Montréal. Dans les magasins, les prix affichés étaient toujours HT. du coup, en arrivant à la caisse, c'était plus cher... Une façon de faire comprendre aux gens qu'avec ou sans vaseline, bah c'est pareil : t'auras toujours mal au cul après.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.