25 juin 2014

De l'utilité du blog politique

Mon premier billet d’hier portait sur les blogs politiques. Elie Arié laisse le commentaire suivant « Je ne crois pas que les blogs politiques puissent concurrencer sérieusement les analyses de journalistes sérieux de tous bords et mieux informés (si, si, il y en a !). Ils doivent abandonner le catalogue d'infos de la semaine, avec un lien par phrase, et le ton de l'indignation permanente et toujours stérile. Ils doivent essayer de trouver un ton personnel sur la vision politique de celui qui les tient, et agréger ceux qui s'y retrouvent ou, au contraire, prennent plaisir à lui porter la contradiction. Et c'est tout. »

Je suis parfaitement d’accord avec lui (sauf sur les liens, ils font le charme de la blogosphère). Les blogs doivent avoir une touche personnelle, je pense, sinon ils ne servent à rien. Toujours est-il que je disais récemment que des types de la vraie gauche m’étaient tombés sur le poil, dans Twitter en me critiquant parce que je parle à la première personne.

Ben oui, mon blog n’est pas un journal. Ils s’appelle « Partageons mon avis ». Ils n'ont rien compris ou se prennent au sérieux.

Elie laisse un deuxième commentaire : « Ajoutons que lorsqu’une activité passe son temps à s’interroger sur elle-même (de blogs pour se demander à quoi servent les blogs…), ce n’est jamais bon signe pour elle… » Là, je ne suis pas d’accord ! Les blogueurs politiques (et les twittos) devraient s’interroger plus souvent au sujet de leur utilité. Quand ils auront compris qu’ils sont là pour se faire plaisir uniquement, ça ira mieux.

10 commentaires:

  1. Eternel problème qui se pose aux journalistes qui ont des blogs : vouloir se différencier des blogueurs qui ne sont pas journalistes.

    Un blogueur n'est pas un journaliste, mais ça ne l'empêche pas de dévoiler un point de vue intéressant parfois. On n'est pas tous dans l'indignation permanente.

    je laisse le vrai journalisme à Elie Arié qui est davantage journaliste que blogueur, parce que beaucoup plus sérieux puisqu'il "pense".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le message d'Elie est inverse je crois, trop de blogueurs ne font que du journalisme.

      Supprimer
  2. Certains blogueurs donnent parfois l'impression de souffrir plus que de prendre plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. Plaisir, tu as totalement raison. Certains militants sectaires qui se prennent pour des leaders d'opinion ou des éditorialistes devraient commencer à se rendre compte de leur ridicule, et de leur inutilité (les derniers résultats de la gauche de la gauche aux élections montrent qu'ils ont été parfait)

    Le plaisir, l'humilité aussi, c'est bien.

    Et pour aller contre une expression qui aura été à la con (je trouve), "blogger utile" ne sert à rien. Blogger est inutile, et doit être un plaisir, son plaisir.

    Et pour conclure et rebondir sur Élie (attention au ventre), si blogger devient une souffrance et si le plaisir est absent, il faut peut être faire autre chose. Prendre du recul. Tout ça.

    Bon billet, bon sujet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bloguer est utile. Ça donne du plaisir (et ça permet des rencontres).

      Par contre, ce n'est pas que la gauche qui chie dans les blogs. Quand tu vous les deux guignols de droite qui me sont tombés dessus hier (voir mon billet du jour), ils sont au dessous de tout (et pas seulement du fait qu'ils m'agressent).

      Supprimer
    2. J'ai lu des blogs de droite aujourd'hui qui ont réussi à me gonfler. Comme souvent, cette droite qui perd toute les élections.

      Je me focalise sur les militants de la gauche de la gauche, mais la droite de la droite (la vraie) m'est tout aussi peu agréable

      Supprimer
    3. Oui. Ne l'oublions pas. Ils sont moins présents et feignent souvent le détachement mais ils sont identiques. Au moins toi et moi (comme d'autres), on dit ce qu'on a sur le cœur sans chercher à plaire à un public précis (alors que les blogs de droite sont, à ce sujet, bien pire que la plupart des blogs de gauche...) (les blogs de gauche ayant d'autres défauts, mais ils n'ont pas vraiment de meutes de commentaires).

      Supprimer
    4. Oui. Moi je m'en fous j'ai plus de commentateurs reacs que gauchistes !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.