02 juin 2014

Des nouvelles régions, ça s'arrose !


Au moins, la Bretagne et l'Ile-de-France, mes régions, ne bougent pas. Une réforme sans conséquence pour moi, je vais pouvoir en dire du bien. 

Je me demande néanmoins si ne pas rattacher le 44 à la Bretagne n'est pas une connerie qui pourrait fâcher. 

Cela étant, il faut bien prendre des décisions. D'ailleurs, je vais décider de commander une tournée. 

11 commentaires:

  1. La dernière imbécilité de Hollande...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai un faible tout particulier pour ce gros machin mou qui va regrouper le Centre, le Poitou et le Limousin : voilà une "région" qui va commencer pratiquement au fond de mon jardin et ira presque jusqu'à Toulouse…

    Quant à la Bretagne soigneusement préservée, est-ce que c'est parce qu'elle quasiment le dernier endroit où l'on vote encore un peu socialiste ?

    La Picardie séparée du Nord me semble également stupide. Pour le reste, pas d'opinion…

    Ah ! si : il était temps de ressusciter la Normandie !

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ne pas rattacher les Pays de Loire, qui semblent poser problème, au pays basque, afin d'y étouffer les velléités indépendantistes, par une sorte de couloir de Dantzig? L'imagination au pouvoir !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Faut pas mettre d'articles de Causeur en lien chez Nicolas. Après, il fait un nouveau billet.
      Comme je suis à l'ouest, je trouve ce remaniement rigolo. Je parierais qu'il ne sera pas appliqué, ou alors tellement modifié qu'on va arriver à 39 régions, ou alors 2, Paris et la province. Autrefois, c'était le cours des fleuves ou les montagnes qui limitait les provinces des comtes et des princes. Maintenant, ce sont les limites d'influence des barons politiciens...

      Supprimer
    2. J'ai reçu le mail pour le commentaire de Didier alors que j'avais rédigé la première partie du billet. J'ai bondi - pas très haut - parce que l'auteur de présente comme un professionnel mais fait un billet très engagé contre Hollande.

      Supprimer
    3. Je ne vois pas en quoi le fait d'être un professionnel et engagé contre Hollande seraient incompatibles…

      Supprimer
    4. Ce n'est pas incompatible mais ça m'énerve. Il donne des information subjective en disant : je m'y connais, pas vous. Ça l'emmène à mentir, par exemple au moment où il parle des prestations sociales, notamment du RSA. Et quitte à faire de la politique, il pourrait aller jusqu'au bout : le RSA a été transféré par la droite aux départements (à l'époque, c'était le RMI) ce qui fut une grosse connerie.

      Quand on se présente comme un ancien du PCF, dire, à tort, que les socialistes torpillent un machin social que la droite a foutu en l'air est pas très joli.

      Ainsi, son texte vaut à peu près autant qu'un billet de Gauche de combat.

      Supprimer
  5. Merci pour vos commentaires les gens.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.