06 juin 2014

Le pire président ?

« Vous resterez connu pour avoir soutenu jusqu'au bout et avec le sourire les pires gouvernement et chef d'Etat que notre pays ait subis dans toute son histoire (si l'on excepte Pétain en 40, qui avait quand même la circonstance atténuante de la guerre). Chapeau. » Tel est le commentaire que me laisse une andouille à ce billet de Didier Goux.

En ce 6 juin, tenter de vérifier la loi de Godwin en un seul commentaire est assez fort.

Peu importe le sujet du billet de Didier, on en revient au sujet du mien, d’hier soir, ce qui m’amuse beaucoup : la vision que peuvent avoir les gens de droite d’un président de gauche et vice versa. Ca tombe bien, je n’ai pas eu le temps de consulter l’actualité, aujourd’hui. Je n’ai aucune idée de billet. Que s’est-il passé ? Je débarque…

Je vais aimablement répondre à cet imbécile qu’un type de gauche pourra aisément penser que le pire président était Nicolas Sarkozy et que les pires gouvernements furent les siens. Le type de gauche pourra d’ailleurs assez facilement le prouver en comparant les actions réciproques de nos grands hommes. On pourra aussi rigoler. François Hollande allait voir sa copine en mobylette ce qui est très populaire alors que Nicolas Sarkozy convoquait les caméras à Disneyland pour annoncer ses fiançailles…

Cela étant, on pourra remonter plus loin. Par exemple, Jacques Chirac a commencé son premier mandat en relançant les essais nucléaires ce qui ne fut certainement pas une très bonne idée pour l’image de la France. Si l’on poursuit ses mandats, on se rappellera de la dissolution qui ne fut pas un très bon acte en tant que président et le bordel de la fin de son second mandat, quand Dominique de Villepin était premier ministre, notamment l’affaire du CPE.

Vu de gauche, François Mitterrand aura été celui qui a inscrit la France dans le libéralisme européen et, objectivement, on ne peut pas prétendre que les deux législatures de gauche sous sa présidence se soient particulièrement bien déroulées.

Vu de droite, Valéry Giscard d’Estaing aura été celui qui a favorisé le divorce et lancé des réformes sociétales qui déplaisent et, objectivement, c’est bien au cours de son septennat que les crises économiques ont lancé leur essor.

Ainsi, on pourra aisément démontrer que le meilleur président aura été François Hollande s’il réussi et si la situation de la France s’améliore car dans ce domaine on peut démontrer à peu près tout et n’importe quoi.

Je vais reprendre le commentaire : « Vous resterez connu pour avoir soutenu jusqu'au bout et avec le sourire les pires gouvernement et chef d'Etat que notre pays ait subis dans toute son histoire (si l'on excepte Pétain en 40, qui avait quand même la circonstance atténuante de la guerre). Chapeau. » Non, je ne resterai pas connu pour cela. Tout le monde s’en fout et il n’y a que d’imbéciles réactionnaires qui n’ont pas les couilles de tenir un blog qui puissent croire que les blogueurs sont connues.

Il n’est pas sûr que je soutienne jusqu’au bout et je ne soutiens pas tout. Il n’empêche que la droite a foutu une telle merde en France, cette droite nulle que soutient l’idiot, qu’il est la moindre des choses de soutenir François Hollande quand il essaie de remonter la pente.

Cela n’est pas très grave. Mais les pitoyables commentateurs de droite qui n’arrivent même pas à prendre le moindre recul devraient y réfléchir.

Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing ont été les pires présidents : ils n’ont pas été réélus. Pour 2012, il est assez clair que les magouilles sur les comptes de campagne devraient être confirmées par la justice. Nicolas Sarkozy a dépenser beaucoup plus que François Hollande mais n’a pas réussi à être élu. Si la « fraude » de 2012 est avérée, nous pourrions imaginer que celle de 2007, donc le financement par Kadhafi, est également réelle.

François Hollande n’a pas reçu Kadhafi à l’Elysée…

Sont rigolos, à droite…

En outre, il me parle de pire gouvernement. Je me rappelle d'un gouvernement qui a rassemblé Marine Morano, Brice Hortefeux, Roselyne Bachelot, Eric Besson, Laurent Wauquiez, George Tron, Frédéric Lefebvre,...

17 commentaires:

  1. Voilà, il fallait le dire. Ce commentateur a voulu faire son intéressant sur le blog à DG. Il est peut être très con ....ou sympa....on ne le saura jamais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis le temps que je le connais, je peux dire qu'il est surtout persuadé d'être supérieur aux autres. C'est donc un con.

      Le problème n'est pas là mais que ces cons d'opposants (on l'a été) sont incapables de prendre du recul et de juger par rapport aux discours et aux actes et restent dans leur a priori. Beaucoup ont été pareil à gauche sous Sarko. Peut-être en ai-je fait partie mais pas au point de ce con, tant il est évident que le pire fut Sarko... Le jour de son élection, repas au Fouquet's comme pour dire : on les a eus tous ces cons.

      Supprimer
  2. « François Hollande n’a pas reçu Kadhafi à l’Elysée… »

    Évidemment, si on en est là…

    D'autre part, vous dites n'importe quoi à propos de Giscard : le divorce daterait de lui ? La chose la plus lourde de conséquences que l'on doive reprocher à ce président, c'est d'avoir instaurer le "regroupement familial", qui permet à tous les négro-arabes ayant une petite cousine à Corbeil-Essonne ou une fiancée de douze ans et demie du côté de Nanterre de venir couler des jours tranquilles aux Muraux ou à Clichy-sous-Bois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en est là. Des lascars tentent de juger Hollande. Comme il est trop tôt pour voir le résultat de la politique...

      À part ça, j'exige d'être immédiatement épinglé chez les modernoeuds. Ai confondu le divorce et l'IVG... À force de vouloir faire un billet après 10 heures de réunions pour ne pas laisser le blog vierge...

      Supprimer
    2. Désolé de vous décevoir, mais vous ne méritez nullement une entrée chez les Modernœuds : il faut travailler davantage l'expression, mon petit garçon !

      Supprimer
  3. Cela étant, ce billet blablate et sa conclusion est très faible, dans la mesure où elle ne dit rien, à part aligner des noms ; ce qu'un type de droite, j'imagine, pourrait faire aussi bien à propos du gouvernement actuel.

    Bref, ça sent le billet « j'occupe le terrain car je n'avais rien écrit depuis hier ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos commentaires ce croisent. C'est ce que j'avouais dans ma précédente réponse.

      Cela étant : non. Un type droite normal ne peut pas supporter les gens que je cite alors qu'ils se foutent des personnalités des gouvernements actuels sauf Mme Taubira pour des raisons qui me paraissent mauvaises (le mariage zinzin est pas d'elle et les critiques sont trop physiques pour ne pas fleurer... le nauséabond).

      Supprimer
    2. Oui, j'ai vu (pour le "croisement").

      La suite n'est pas claire. Personnellement (mais il est vrai que je ne suis pas de droite), je supporte très bien les gens que vous citez, et d'autant mieux que, pour la moitié d'entre eux, je ne les connais pas.

      Pour ce qui est de Taubira, cela n'a rien de "nauséabond" de se moquer de sa négritude, pas plus en tout cas que de la petite taille de Sarkozy, du grand âge de Giscard ou de votre bide de biérophile impénitent. Ce serait bien d'arrêter avec ces conneries.

      Cela étant, les abrutis qui la comparent à une guenon feraient mieux de réfléchir à sa "réforme" et de montrer en quoi elle devrait lui valoir douze balle dans la peau – quelle que soit la couleur de la peau en question.

      Supprimer
    3. Vous devriez vous même réfléchir à sa réforme ...

      Je me suis foutu des talonnettes de Sarko, pas de sa taille. Et comme je le disais à Didstat, nous avons nos cons à gauche.

      Supprimer
    4. À part ça, il n'y a jamais eu autant de types en prison que depuis qu'elle est ministre. La propagande marche néanmoins visiblement très bien à droite. Vous êtes une pauvre victime. Ça s'arrose.

      Supprimer
    5. « Je me suis foutu des talonnettes de Sarko, pas de sa taille »

      C'est ça… Donc, on va se moquer du "bronzage" de Taubira, mais pas de sa couleur de peau.

      Sinon, le fait qu'il n'y ait jamais eu autant de types en prison ne prouve qu'une chose : la décomposition de notre société. En tout cas, çaz ne dit rien du tout sur le nombre de gens qui devraient être en prison.

      Supprimer
    6. Heu... Éludez, éludez. Que savez vous de la réforme. Quant aux talonnettes, Sarko cachait sa petite taille. Taubira évitait, certes, de mettre un pagne pour venir au Parlement mais ne se teignait pas la peau.

      Supprimer
  4. Bon, j'ai un film de Robert Rodriguez qui m'attend à la télé : à demain…

    RépondreSupprimer
  5. Bah, les commentateurs qui pratiquent le droite-bashing à chaque billet sont rigolos aussi... On est tous, finalement, un peu rigolo...

    Après, de toutes manières et comme on dit, l'histoire jugera, et avant elle les électeurs. Et on verra bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est l'histoire qui jugera...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.