21 juillet 2014

Cessez le feu !

On voit beaucoup « d’appel républicains » suite aux évènements de ce week-end. On trouve bien quelques andouilles qui expliquent que si certaines manifestation ont dégénéré, c’est parce qu’elles étaient interdites. Pour ma part, je me demande ce qu’elles auraient donné si elles avaient été autorisées…

J’aime beaucoup les appels républicains. Tiens ! Alain Juppé en lance un sur son blog. On est les amis de tout le monde, patati, patata, il faut un cesser le feu immédiat.  « Peut-on encore espérer la recherche d’une solution politique qui permette aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre en paix sur la terre de leurs ancêtres? Il faut une dose extraordinaire de confiance dans la raison humaine pour continuer à  y croire. A moins que face aux extrémistes de tout bord, la lucidité et le courage ne finissent par s’incarner. Rien de tel n’apparaît à l’horizon. »

Ben non, rien de tel.

On n’y comprend pas grand-chose. Ou, plutôt, chacun a sa version pour expliquer les événements et évidemment tout le monde a raison, tout le monde a tort.  Bientôt, il faudra envoyer les casques bleus pour séparer les blogueurs qui s’engueulent.

Il n’y a qu’une seule solution pour résoudre cet interminable conflit. « Israël doit restituer aux Palestiniens les territoires qu'il occupe illégalement depuis trop longtemps déjà et permettre donc, dans la foulée, que ce peuple ait enfin légitimement, comme pour tous les peuples de la Terre, son État : un État libre, indépendant et souverain, à tous les effets. Tel est, en vérité, le nœud, qui n'est inextricable qu'en apparence, du problème : l'origine politique et l'historique source de cette guerre, tantôt larvée et tantôt déclarée !

Ce n'est qu'à ce juste prix qu'Israël, qui devrait faire preuve d'un peu plus de sagesse diplomatique en cette épineuse question, pourra vivre enfin dans la paix qu'il mérite, et que le monde entier, par la même occasion, retrouvera, avec la progressive disparition de ce conflit, un peu plus de sérénité à la base.

Quant à cet antisémitisme qui est en train de déferler dangereusement aux quatre coins de la planète, il n'aura plus, ainsi, d'odieux alibi idéologique pour gangrener l'humanité... du moins c'est à espérer si l'on ne veut pas désespérer, au contraire, de l'Homme ! »

C’est à lire ici.

9 commentaires:

  1. Et puis après certains demanderont à appliquer le frontières (si le mot existait à cette époque) qu'il y avait à la Genèse.
    Il est dur d'essayer de faire comprendre et admettre à quelqu'un qui de toute façon dira non

    RépondreSupprimer
  2. Ni les uns, ni les autres ne veulent appliquer de frontières.

    RépondreSupprimer
  3. Il est très divertissant, votre pote juif collabo ! Donc, tous les devoirs incombent à Israël, si je l'ai correctement lu. Le Hamas, lui, peut donc continuer à en appeler à sa destruction et au massacre des Juifs : trop cool

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas exactement ce qu'il dit... Mais qu'il n'y a pas de paix possible sans concession d'Israel. Mais il est évident si Gaza veut arrêter d'en prendre plein la tronche, il faut qu'ils arrêtent. Je l'ai dit dans d'autres billets.

      Supprimer
    2. D'ailleurs il dit même le contraire de ce que vous lui faites dire : il reconnaît le droit d'Israel de se défendre.

      Supprimer
  4. "Il n’y a qu’une seule solution pour résoudre cet interminable conflit. « Israël doit restituer aux Palestiniens les territoires qu'il occupe illégalement depuis trop longtemps déjà et permettre donc, dans la foulée, que ce peuple ait enfin légitimement, comme pour tous les peuples de la Terre, son État : un État libre, indépendant et souverain, à tous les effets. Tel est, en vérité, le nœud, qui n'est inextricable qu'en apparence, du problème : l'origine politique et l'historique source de cette guerre, tantôt larvée et tantôt déclarée !"

    tout est dit

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.