12 juillet 2014

Des lois de drauche ou de goite ?

On en voit passer, de ces lois ! J'ai beaucoup parlé du CV anonyme dont la loi préparée par la droite qui ressemble à un machin fait pour se donner bonne conscience... Cette année, nos parlementaires ont voté « la loi Amazon » qui oblige cette honorable société à facturer les frais de port. Elle est mise en application. Amazon facture ces frais un centime. On l'a dans l'os. Ils se foutent de « notre » gueule et ils ont bien raison.

C'est quoi, cette loi ? Une loi résolument antilibérale pour protéger des commerçants. C'est donc une loi de droite puisqu'elle donne des avantages à des entrepreneurs privés mise en œuvre par une gauche à la ramasse, y compris une gauche de la gauche, qui pense défendre la culture alors qu'elle rend plus cher l'accès à la culture pour tous ceux qui n'ont pas de bonne librairie à proximité. C'est une loi ratée qui ne prend pas en compte un fait essentiel : Amazon concurrence essentiellement des « espaces culturels » filiales de groupes de grande distribution, probablement côtés en bourse. C'est une mauvaise loi, ceux qui sont visés l'ont détournée.

Je ne défends pas Amazon, la question n'est pas là.

Cette semaine, nous avons eu la loi pour défendre les VTC contre les taxis. Il y a des choses très bien, dedans, et d'autres parfaitement nulles. Reprenons quelques points...

L'obligation pour les taxis de prendre la carte bancaire ? C'est complètement con et antilibéral. Une vraie bonne loi aurait été une loi de protection du consommateur : si le taxi refuse son mode de paiement qui est le mode de paiement le plus répandu dans le pays, il ne doit pas pouvoir se retourner contre son client, sauf s'il a affiché de manière visible à l'extérieur de sa voiture qu'il ne prend pas la carte.

L'impossibilité de revendre les licences nouvellement accordées ! C'est très bien. C'est une très bonne idée à laquelle je n'avais pas pensé malgré tous mes billets à ce sujet. Est-ce libéral ou antilibéral ? Le sujet est intéressant. C'est assurément de gauche et pas de droite. On avait un système qui permettait de vendre un privilège accordé par l'Etat... Toujours est-il qu'un système de licences ne peut pas être qualifié de libéral puisqu'il faut une autorisation pour travailler or, toutes les professions ainsi réglementées, sont qualifiées de libérales... On avait une profession qui gagnait essentiellement son pognon grâce à la montée de la valeur d'une licence. Libéral, pas libéral !

L'interdiction pour les VPC d'utiliser la géolocalisation ? C'est évidemment antilibéral mais aussi très con. Interdire aux entreprises d'utiliser le progrès technologique est complètement crétin et voir que c'est la gauche qui ose faire ça me sidère, d'autant que c'est pour protéger les intérêts particuliers d'entreprises privées.

Bref...

Trois lois sur le devant de la scène, cette semaine. Trois usines à gaz aberrantes. Trois machins illisibles, sans fond politique, sans rien... Des machins de droite votés par la gauche, des machins de gauche votés par la droite, des trucs libéraux qualifiés d'antilibéraux, des trucs antilibéraux qualifiés de libéraux,...

Et après, le législateur s'étonne de passer pour une andouille ?

18 commentaires:

  1. L'interdiction pour les VPC d'utiliser la géolocalisation : Ca c'est la Vente Par Correspondance qui doit retrouver l'adresse du client pour livrer

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord mais je rajouterai mauvaise devant andouille

    RépondreSupprimer
  3. Sans compter qu'interdire la géolocalisation c'est pas très malin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben je le dis non ? Ou alors c'est un oubli.

      Supprimer
  4. Excellent billet, j'approuve.

    Après, nous sommes tous libres. D'acheter chez Amazon et snobber ce petit libraire qui a fait voter une loi contre les consommateurs. Et de ne pas prendre les taxis.
    En ce qui me concerne, j'achèterai maintenant mes livres par correspondance, même si je n'ai plus 5% de réduction et s'il faut que je paie 0.01 € de frais de port. Et les taxis, ils ne me verront plus jamais... (une voiture de location coute presque autant qu'un aller retour en taxi sur Paris)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le taxi c'est bien en province et à Paris de nuit.

      Supprimer
  5. Donc si j'ai bien compris je vais devoir prendre un taxi qui n'accepte que les carte bleues pour aller chercher mon andouillette que j'ai commandé sur amazon chez le libraire du coin qui fait aussi office de réception colis, le tout de manière anonyme....


    Quel bordel !

    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Mes derniers achats chez Amazon: 1 perceuse sans fil Dewalt, 3 n° de l'intégrale de Clavin & Hobbes et 2 paires de bretelles...

    La factrice passe à midi...

    C'est formidable, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Je me demande quelle est encore la part des livres, dans les ventes d' Amazon, parce qu'on ne parle que de la concurrence qu'il fait aux libraires; je trouve que l'électro-ménager y tient une part de plus en plus importante, mais, là, personne ne se plaint - mais l'électro-ménager, ce n'est pas "culturel"...

    Et, moi, j'y achète mes briquets ( dont je fais une grosse consommation, comme tous les fumeurs de pipe - un briquet me dure 2 jours) livrables par 50, à demi-prix par rapport à ceux pratiqués dans les bureaux de tabac.


    Pourra-t-on bientôt acheter chez Amazon un appartement à demi-prix ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour 1 centime, tout de même.

      Supprimer
    2. Oui, mais il faut veiller à être là lors du passage du facteur; parce que s'il faut aller le chercher à la poste, c'est assez encombrant.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.