18 juillet 2014

La guerre, c'est mal

La guerre c’est mal. Je n’avais pas envie de faire un billet ce matin. L’actualité est abominable. C’est la guerre partout. Y compris au PS, d’ailleurs, il parait que Martine Aubry est furieuse au sujet de la réforme territoriale et accuse Manuel Valls de vouloir faire gagner le FN dans sa région… La guerre c’est mal. Des connards ont descendu un avion de ligne. Et les Israéliens mènent une opération terrestre à Gaza.

Alors c’est la guerre dans les réseaux sociaux. La guerre c’est mal.

Il y a les propalestiniens, les antipalestiens et les crétins, naïfs comme moi, qui n’ont qu’une rengaine : la guerre c’est mal. On voudrait que ça cesse. Qu’on fasse un joli pays où tout le monde pourrait s’entendre à merveille.

C’est le billet de Bembelly qui me fait réagir. Comme Rosaelle, il est propalestinien. Peu importe. Il a ces propos terribles en disant sa retenue sur les réseaux sociaux : « La peur viscérale de se voir traiter «d’antisémite» dès qu’on ose aborder, même avec beaucoup de «retenue» l’épineux problème palestinien. » J’ai envie de lui répondre « oui, et ? Et cette peur viscérale de ne pas être compris quand on est dit qu’on n’est contre personne,  cette peur d’être qualifié de raciste antipalestiniens, cette peur d’être catalogué à droite ?  » Mais je mentirais. Je n’ai peur de rien. Je peux dire ce que je veux.

La guerre, c’est mal. Je veux son arrêt.

Du coup, c’est le billet de René Paul Henry qui me réconforte.  « Je ne comprends pas pourquoi le  Hamas, qui est sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis d'Amérique et de l'Union européenne, prend son propre peuple en otage en agressant inutilement Israël qui réplique forcément à ces agressions. » Je ne veux pas comprendre.

Voilà. Le Hamas est un « mouvement de résistance islamique » et rien que ça me parait suspect. Je ne suis ni pro ni anti palestinien, je suis anti Hamas. Le Hamas prône la destruction de la terre d’Israël.

Que devrait faire Israël ? Acheter des parapluies pour éviter les roquettes ?

Le Hamas est une organisation terroriste.

77 commentaires:

  1. Ben Gourion a été également mis sur une liste de terroriste, de Gaulle aussi et combien d'autres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ? Quel rapport ? Que doivent faire les Israéliens ? Dégager de la région ?

      Supprimer
    2. Non, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, je me suis peut être mal exprimé, je voulais dire que certains terroristes d'aujourd'hui deviennent des gens respectables demain et c'est ce qui s'es passé avec mes deux exemples

      Supprimer
    3. "Que doivent faire les Israéliens?" Et bien permettre aux Palestinien d'avoir leur propre Etat. Comme dans toute guerre de décolonisation, c'est finalement difficile à accepter mais bien plus facile à réaliser.

      Ah oui, au passage, il faut aussi accepter de négocier avec les "terroristes"... ou se rappeler qu'avant le Hamas, du FLN à De Gaulle en passant par Ben Gourion, presque tous ceux qui n'avaient pas d'Etat mais se battaient pour en avoir, furent un jour, à tort ou à raison, qualifiés de "terroristes" par ceux qui s'y opposaient.

      Supprimer
    4. Tu négocies avec les terroristes ? Après ou avant avoir passé le point Godwin ? De Gaulle avait négocié avec l'ennemi ?

      Ben oui. Il faut créer un État palestinien. Et tout le monde vivra en paix probablement. Aucun des deux n'attaquera l'autre et il n'y aura plus de taxe sur la bière.

      Supprimer
    5. "Tu négocie avec les terroristes?": oui, bien sûr, comme chaque puissance coloniale le fait toujours lorsqu'elle veut mettre fin à une guerre de colonisation, tout simplement parce que "terroriste" est un mot relatif. On appelle terroriste les combattants du camps adverse et "résistants" ceux de son propre camps.

      Rien d'extraordinaire à cela, c'est d'ailleurs ce qu'Israel a déjà fait, qui nommait le Fata une organisation terroriste avant de négocier avec elle.

      En France, le meilleur exemple est le FLN, organisation "terroriste" avec laquelle tout le monde faisait semblant de se demander s'il fallait négocier... jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'il fallait arrêter les conneries sémantiques, et que oui, si on voulait un interlocuteur pour l'Algérie, c'était bien celui là, en effet.

      Sur le point Godwin et De gaulle, je ne vois pas vraiment le rapport. Le seul intérêt est de rappeler que De Gaulle était un "terroriste" pour Vichy et un "traitre qui négocie avec des terroristes" pour les partisans de l'Algérie française.

      Ce qui a quand même un intérêt, finalement, puisque ça nous ramène à la guerre d'Algérie. A l'époque de cette guerre, la situation semblait insoluble pour tous, car les "terroristes" semblaient ne jamais vouloir faire la paix. En fait, il fallait tout simplement rendre l'Algérie aux Algériens. Ce qui mis instantanément fin à la guerre, mais ne régla pas le problème des taxes sur la bierre.

      Supprimer
    6. Sur le point Godwin, c'était une private joke avec moi-même. Sinon, effectivement, si les Israélien quittent Israël, comme les Français qui ont quitté l'Algerie, ça mettra fin à la guerre. Enfin, qu'est-ce qui fait que les négociations échouent ? (C'est une question, mais quand le Hamas conditionne l'ouverture de négociations à la libération de prisonniers, les négociations sont mal barrées).

      Pourquoi je parle à un type qui fait une faute à bière ? ;-)

      Supprimer
    7. Les israéliens doivent quitter les zones majoritairement arabes et laisser un véritable Etat palestinien se constituer: c'est aussi simple et difficile que ça.

      Le risque que cet Etat constitue un jour un nouveau danger, et peut-être les intérêts des colons, empêchent Israel de vouloir vraiment un règlement. Comme dans toutes les guerres, les questions de doctrines et de prisonniers ne sont pas les véritables sujets.

      En attendant, les palestiniens continuent à se battre avec leurs faibles moyens, l'armée israélienne opprime un peuple entier et les morts s'accumulent des deux cotés. Par peur d'un Etat qui pourrait peut-être un jour lui déclarer la guerre, Israel renonce à la possibilité d'avoir vraiment la paix.

      Sinon, la faute d'orthographe était de circonstance, hélas...

      Supprimer
    8. De circonstance ?

      À part ça, on va finir par être d'accord. À un détail près : les Israéliens continuent à recevoir des roquettes sur la tronche et je doute que le peuple palestinien soit sura même ligne que les clowns qu'ils ont élus comme dirigeant (ce n'est pas le seul peuple dans ce cas).

      Supprimer
    9. On appelle terroriste les combattants du camps adverse et "résistants" ceux de son propre camps.
      Moi je veux bien mais j'ai rarement vu des résistants se faire péter la ceinture d'explosif pour la patrie. On dira ce qu'on veut mais ces pauvres palestiniens sont représentés malgré eux par des cons, de religieux avant tout.

      Supprimer
    10. Quand bien même les palestiniens seraient les seuls au monde à être mal dirigés et à commettre des actes cruels ou désespérés, ça ne rendrait pas l'oppression israélienne plus légitime et la colonisation plus défendable. Surtout, ça ne changerait pas la situation: l'une des parties occupe le territoire de l'autre et l'y empêche de constituer un Etat, provoquant une guerre permanente qu'elle est seule, au fond, à pouvoir un jour arrêter.

      Supprimer
  2. Mais c'est ton droit.
    Le souci est que ce sont des gamins qui meurent depuis 2002, il y en a 1400, enfin à la date du 6 juin 2014, et les militants armés du Hamas, je vais te répondre comme je l'ai déjà dit à quelqu'un, j'en ai rien à foutre qu'ils meurent, tout comme ceux du FPLP, par exemple ou des Brigades des Martyr d'Al Aqsa, tiens, tout comme les soldats israéliens, etc...
    Je suis pro-palestinienne mais je ne suis pas anti-israélienne. C'est sans doute la nuance. Et sans conteste, je suis pour deux états.
    Ensuite, est-ce que ceux qui gouvernent Israël sont vraiment des démocrates?
    Je vais pas m'attarder sur le sujet, il y en a d'autres. Je te réponds juste parce que tu m'as cité.
    1400 enfants depuis 2002, c'est ça le problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la guerre, c'est mal. Mais ils font quoi les Israéliens ? Ils baissent leurs pantalons pour donner une cible aux roquettes ?

      Supprimer
    2. Et ce nombre de 1400 enfants continue de tourner en boucle, tel un mantra, sans jamais être sérieusement sourcé, provenant toujours de sites soit franchement inféodés à la "cause" palestinienne, soit d'extrême gauche et obsédés par la main mise des américano-sionistes sur la planète entière.

      Pendant ce temps, les services de propagande du Hamas (très bien faits : rien à dire de ce point de vue) se frottent les mains, et l'organisation peut continuer à utiliser sa population comme bouclier humain, en installant ses lance-roquettes au beau milieu des habitations.

      Sont trop forts, ces Palos…

      Supprimer
    3. Arrêtez ! Vous allez nous déprimer Rosa ! Elle fait des liens vers un papier qui critique les médias qui soutiennent Israël. Vous savez, ces médias qui tiennent le décompte des morts produits par Israël.

      Le grand complot n'est pas loin.

      Supprimer
    4. Nan, ça va, Didier Goux et moi on arrive même à se quitter dans une discussion en toute urbanité. Mais merci de t'inquiéter de ma déprime éventuelle.

      Supprimer
    5. Quelque soit le nombre exact des morts d'enfants, c'est déjà trop, mais juste citer des chiffres sans analyser quoi que ce soit, c'est de la réflexion de cour d'école. Ne pas tenir le Hamas au moins en partie responsable de ces morts, ça paraîtrait presque risible si ce n'était pas si répandu.

      Supprimer
    6. Vous en revanche, vous avez du mal avec le concept d'urbanité, je ne vais pas m'expliquer avec vous chez Jegoun aussi. On tourne en rond.
      Mais oui, c'est déjà trop, vous avez raison et ça ne fait que renforcer le Hamas, sur ce, très bonne journée à vous tous, tiens, je suis généreuse.

      Supprimer
  3. Le hamas c'est pas bien , mais le houmous c'est pire: c'est un étouffe chrétien !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Littérature proche de l'extrême gauche donc des milieux pro Palestiniens.

      Ce n'est pas la peine de faire une tartine pour dire que les pb viennent de l'occupation.

      Enfin, c'est la réponse habituelle de ceux qui n'ont rien à dire : les médias nous mentent.

      Supprimer
    2. Je dirais plus que c'est difficile d'avoir une info objective réelle et c'est pas que sur la Palestine.

      Supprimer
    3. Mais il n'y a pas à chercher à avoir de l'info objective. L'info peut être brute. Si je dis qu'une roquette a explosé, c'est objectif.

      Ce n'est pas la bonne question.

      Supprimer
    4. Une info brute, ça me va. Et toutes les infos.

      Supprimer
  5. La France accepterait sûrement une arrivée massive de réfugiés Israéliens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Ça mettrait de l'ambiance dans les banlieues.

      Supprimer
    2. Tu peux aussi lire ca: http://www.courrierinternational.com/article/2014/07/09/une-operation-militaire-massive-est-inevitable

      Supprimer
    3. Pas à Sarcelles en tout cas.

      Supprimer
  6. Oui actualité abominable. Le Hamas, Netanyahu, Poutine......ou le destin n'y sont pas pour rien à des degrés divers évidemment. Et c'est vrai que le Hamas est en tête.....

    RépondreSupprimer
  7. Cette ligne est une connerie: " C’est le billet de Bembelly qui me fait réagir. Comme Rosaelle, il est propalestinien ". Ah bon? T'as lu ça quelque part? Être contre le trike de Tsahal à Gaza, c'est "être pro palestinien". Et pourquoi pas "Antisémite" pour faire simple?

    Signé: Bembelly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assume tes écrits ! C'est clairement le sens de ton billet de ce mati où tu dis que tu ne vend pas exprimer tes sentiments de peur de passer pour antisémite.

      Et tu m'accuses de te traiter d'antisémite. Tu devrais avoir honte.

      Supprimer
    2. Toi, tu devrais avoir honte, et tu fais bien marrer. Tiens, puisque tu l'a gentiment demandé, je vais te dire un truc:

      Malgré tes accointances avérées avec la facosphères, tes récriminations à répétitions dès qu'on dénonce le racisme en ligne (Ah non! c'est leur faire de la pub toussa), le blocage de SOS racisme etc... Malgré tous ces faits, je n'ai jamais osé te traiter de "raciste", ce qui ne sonnerait pas faux.

      Alors, "tes conneries Nicolas, ça me fatigue!". Faudrait peut être que tu fasses ton coming Out, un jour, pour "assumer" toussa.

      Voila.

      Supprimer
    3. Ne change pas le sujet si tu ne supportes pas qu'on ne soit pas à ta botte et d'accord avec toi sur tout. Des négations de tes propres prises de positions sont chiantes.

      Supprimer
    4. Je ne t'ai rien demandé Nicolas, tes allégations (et "arguments-petits bras") ne suffiront pour prendre ma "conscience en otage", raté!. Aussi, chacun assumera en fonction de ses convictions, j'assume les miennes, en faire autant.
      (Smiley).

      Supprimer
    5. Bon alors, ils viennent, ce coming out et cette autocritique ? Vous croyez que le tribunal n'a que vous à s'occuper peut-être ?

      Supprimer
    6. Bembelly,

      J'assume mes positions. Les tiennes, comme celles de beaucoup à gauche, peuvent être résumées ainsi : les autres sont racistes.

      Didier,

      C'est le mot : on me fait un procès. C'est assez beau. Et vous verriez Twitter...

      Supprimer
    7. Nicolas..
      Tu te fais un procès en connerie et contradiction tout seul Nicolas, remarque, ça te va bien...

      Didier, c'est pas ton problème, mais il finira bien par le faire ce coming out. Toi c'est fait, je t'avais bien aidé,

      A chacun son tour.

      Supprimer
    8. Tu peux nous le faire de manière compréhensible ?

      Je n'ai pas de contradiction. J'ai une position mitigée sur tout. Toi tu considères que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi sont des racistes.

      Après tu me dénonces dans Twitter pour t'attirer des des compliments des connards de la vraie gauche.

      Et tu me parles sans cesse de conscience.

      Il se trouve qu'une partie de billet prouve que tu es racistes antiblanc. Ta conscience tu peux la garder. Elle te fera perdre toute crédibilité sauf auprès de quelques lascars que tu auras recrutés dans Twitter en dénonçant des amis.

      Bravo.

      Tu as décidé que veux qui sont différents de toi sont racistes. Tu es un des pires racistes que je ai jamais vu.

      Supprimer
    9. Ne cherche pas à te planquer derrière " les gens", c'est entre toi et moi, seul à seul, pas besoin de crier à l'aide, ok?

      Sinon, ça va mieux?

      Supprimer
    10. Quels gens ? Mon pauvre vieux, tu es complètement fou : c'est toi qui avis été rameuté les troupes dans Twitter pour bien me dénoncer.

      Supprimer
    11. « Didier, c'est pas ton problème, mais il finira bien par le faire ce coming out. Toi c'est fait, je t'avais bien aidé, »

      Je vous ai déjà fait observer que ce n'était pas à vous de jouer les agents de la circulation sur les blogs qui ne sont pas de votre responsabilité, il me semble. D'autre part, je crois n'avoir jamais eu besoin de vous pour dire ce que je pensais devoir dire : arrêtez de vous vanter.

      Supprimer
    12. On va retenir ceci: " ce n'était pas à vous de jouer les agents de la circulation sur les blogs qui ne sont pas de votre responsabilité, il me semble...".

      Toutafé Didier! Merci.

      Donc, Cc à ll'agent de circulation sur les blogs".
      Voila. (smiley toussa)

      Supprimer
  8. Tout ça c'est juste pour cacher les affaires de sarkozy, Bibi est un copain d'enfance à Nico,

    RépondreSupprimer
  9. J'ajoute que la guerre, ce n'est pas "mal". Ce n'est pas "bien" non plus. La guerre est un fait, une donnée humaine qui, jusque-là, est restée intangible.

    Et dire vouloir que la guerre s'arrête est un truisme, dans la mesure où c'est également le souhait premier de ceux qui la font : on fait la guerre en vue d'établir la paix, une paix meilleure et plus solide que celle qui préexistait.

    Évidemment, ça ne marche à peu près jamais, mais bon : ce n'est pas moi qui ai bricolé l'être humain, hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous avez picolé l'être humain.

      Supprimer
    2. Heu... "en vue d'établir la paix, une paix meilleure" ça dépend pour qui !

      Supprimer
    3. Merci bien ! je ne tiens pas à m'intoxiquer…

      Supprimer
    4. Si elle est "meilleure", elle l'est forcément pour les deux ! Sinon, je ne vois pas comment on pourrait la qualifier ainsi. Par exemple, le Traité de Versailles a été une paix mauvaise, parce qu'elle humiliait inutilement l'Allemagne (entre autres). Ce qui a grandement facilité la réception des Allemands aux discours de Hitler.

      (Et hop ! un point Godwin pour le gros !)

      Supprimer
    5. Faudrait relire la définition de gode machin.

      Supprimer
  10. "Chaque roquette envoyée sur la population civile israélienne constitue un crime contre l'humanité."

    Ibrahim Khreisheh, représentant de la Palestine au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, dans une interview à la télévision de l'autorité palestinienne, 9 juillet 2014

    A méditer ...

    Israelis Warn Civilians Before Attacks, We Don't

    RépondreSupprimer
  11. Ola ! je constate que ton billet suscite un grand nombre de commentaires !
    Juste après la lecture de ton billet je suis tombé dans ma liste feedly sur une petite vidéo de Paul Jorion que je partage avec le lien suivant :
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=67022

    ça élargit le sujet que tu traites mais ça permet de réfléchir plus globalement. Il faut pouvoir consacrer 16 mn pour l'écouter jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
  12. Je lis peu de chose sur tweeter et sur les blogs, au sujet de l'activité diplomatique intense pour retenir les belligérants sur les deux théâtres que tu cites. Tu vas me dire que je n'ai qu'à faire un billet ... promis je vais m'y mettre.
    Néanmoins, pour ma part, je trouve que les efforts de la communauté internationale pour contenir les visées expansionnistes tant du courant politique au pouvoir en Israël que des islamistes qui voudraient rayer Israël de la carte, que de la Russie en Ukraine, sont très importants et sont sans commune mesure avec l'esprit des relations internationales même dans la 2ème partie du 20ème siècle. Ne pas oublier que Bill Clinton avait réussi à faire taire les armes en Irlande du nord ... De mon point de vue, sa "chute" sur une affaire privée m'a toujours parue arrivée à point nommée pour l'empêcher de réussir la même chose entre Israël et l'Autorité palestinienne. Depuis lors, les deux parties été écartés par des extrêmistes

    RépondreSupprimer
  13. Depuis lors, les deux parties capables de se parler ont été écartées chacune par les extrémistes de son propre camp.
    Les enfants tués ... eh bien justement, c'est cela qui vient de ré-embraser cette région. Mais il y a eu d'autres morts symboliques qui ont changé pour toujours la donne : souvenons nous de Yitzhak Rabin et de Rachel Corrie ... Il y a des "terroristes" des deux côtés.

    RépondreSupprimer
  14. Et merci à tous (surtout à ceux à qui je n'ai pas répondu, qu'ils m'en excusent).

    RépondreSupprimer
  15. Dans toutes les guerres dites modernes, de nombreux civils sont tués : ce sont les modalités mêmes de la guerre telle qu'on la pratique désormais qui le veut. Et, franchement, je ne vois pas bien en quoi, si l'on écarte un moment la sensiblerie de rigueur, en quoi il serait plus terrible que ces civils tués aient moins de 18 au lieu de plus.

    Toutes ces pleurnicheries convenues ne nous font pas avancer d'un pouce dans la compréhension du conflit israélo-arabe (ni d'aucun autre d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait des guerres propres qui ne tuent que des militaires sans enfants, sans parents,... Ou journalistes à FD dans le civil.

      Supprimer
    2. Mais non, même pas ! Cela fait déjà quelques années que les pleurnicheuses de tous bords se mettent en branle dès qu'un soldat français est tué au combat ! Cela faisait grincer les dents de mon père à chaque fois, lui qui avait été soldat en un temps où chacun d'eux considérait le fait de se prendre éventuellement une balle dans le citron comme un risque inévitable du métier qu'ils avaient librement choisi.

      Supprimer
  16. Rien à te dire, sinon qu'il est bien ton billet.

    Et les commentaires valident bien le fait que la discussion est quelque chose d'impossible en ce moment (enfin, pas qu'en ce moment).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui t'as vu ça ! J'ai même été traité de raciste.

      Supprimer
    2. C'est consternant.

      En tous cas ils donnent bien envie de soutenir Israël ces gens qui supportent des terroristes en insultant les autres...

      Bon courage et bon weekend

      Supprimer
    3. Merci. Cela étant je ne me fâché jamais avec des amis ! Avec Bembelly, on réglera ça autour d'une bière.

      Supprimer
  17. Dans ses carnets de la grande guerre, mon aïeul évoque les villageois trouvés égorgés dans leur cave ... quand la ligne de Front avançait vers l'Allemagne ...
    Idem pendant la 2ème guerre mondiale : villageois alignés le long du mur de l'Eglise et fusillés, villages massacrés le cas d'Oradour n'ayant pas été isolé ... voir la "vraie" bataille de Normandie et tout ce qu'on a fait aux gens ...
    Entre les enlèvements perpétrés par Boko Haram et l'enlèvement des Sabines il y a + de 2000 ans, quelle différence ?
    Les Conventions de Genève si elles n'ont rien réglé ont quand même le mérite d'avoir fait rentrer dans les têtes la notion de crime de guerre. Plus tard le statut de Nuremberg a fait rentrer celle de crime contre l'humanité. Le statut de Rome (17 juillet 1998 : c'était l'anniv hier !) est encore un progrès ... ceci même si on n'est pas capables d'empêcher mais qu'on commence à être capable de sanctionner a postériori : c'est une avancée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apo, ton commentaire est presque paradoxal, tu dis que rien a changé mais qu'il y a quand même du progrès. Non. Hier, je m'en gueulais avec des imbéciles chez Elooooody. Ils critiquaient la condamnation à 9 mois de l'autre tarée du FN. N'en discutons pas ici. Il n'empêche qu'elle a été condamné sur la base de lois votées par la droite (mais ça aurait pu être la gauche dans un autre contexte) pour se donner bonne conscience.

      Plus ça va, plus je suis contre les lois mémorielles qui font se mousser les défenseurs et faire croire aux victimes (ou à leurs descendants) qu'elles vont arrêter les saloperies dans le monde.

      Ça fait combien de temps qu'ils se foutent sur la gueule en Israël ? Il y a une sympathique vidéo qui tourne dans les réseaux à ce sujet.

      Voir aussi ma réponse à Patrice là haut (ma première réponse) : il pense qu'une négociation, la création d'un État,... permettra d'arrêter les conflits. On y arrivera pour trois, dix ou vingt ans (ce qui est déjà pas mal). Mais pas éternellement. Et je doute que dès le lendemain de la création de la paix, chacun des deux états ne voudrait pas récupérer des terres.

      Vous aussi ce qui se passe en Ukraine. On est partis pour cent ans de guerre pour savoir si les gens du coin sont en Europe ou en Russie, parce que l'on finira par opposer franchement les deux.

      Supprimer
    2. Attention ! Il faut prendre avec de très longues pincettes ce type de "témoignages", dont beaucoup sont partiellement, voire complètement fantaisistes (même si l'auteur est de bonne foi). Si l'on ne fait pas, à partir d'eux, un vrai travail d'historien, on risque fort d'accréditer des choses qui n'ont jamais eu lieu que dans l'imagination, ou le souvenir faussé, des contemporains.

      Quant à vos villages massacrés, à vos Oradour secrets, j'aimerais bien connaître vos sources. À moins que vous ne parliez de l'Europe de l'Est (Ukraine, Biélotussie, Pologne…), où il y en a eu effectivement par centaines. Mais en France, non, à ma connaissance.

      Supprimer
  18. Oui, c'est vrai, paradoxe est le mot juste : quand la belligérance s'installe elle est effectivement aussi barbare qu'il y a 2000 ans, quelles que soient les modalités de la barbarie. Ce qui a évolué, ce sont d'une part, les instruments internationaux pour tenter d'éviter la belligérance et pour tenter de l'arrêter en cas d'échec; d'autre part, ce sont les instruments juridiques pour encadrer le droit de la guerre qui lui exclut la barbarie et sanctionner a postériori les auteurs de crimes de guerre et/ou de crimes contre l'humanité.
    Le paradoxe est dans la réalité et dans mon discours.

    RépondreSupprimer
  19. Les positions que tu exprimes sont très courageuses et je te félicite pour cela. C'est rarissime dans la blogosphère sur ce sujet, d'autant que tu ne verses jamais dans le manichéisme. En revanche, cela doit te valoir bien des ennemis, ou, du moins, des inimitiés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Je m'en fous. Tu sais, les connards qui se prétendent de gauche et croient représenter quelqu'un, il y en a beaucoup. Ils en sont même persuadés. Ces connards oublient leur vocation première, celle de gauche, la vraie : défendre les opprimés. Et qui est opprimé ? Les peuples de ces patelins. Les juifs et les palestiniens. Et ces connards défendent le Hamas qui opprime son propre peuple et envoie des roquettes sur l'autre.

      Supprimer
  20. Quel bonheur d'avoir arrêté d'écrire des billets sur mon blog ....

    RépondreSupprimer
  21. Je partage ton avis, mais bien peu ont la présence d'esprit de faire cette analyse tant dans les médias que sur la blogosphère...

    RépondreSupprimer
  22. En tant que naïve et cretine, je pense aussi que la guerre c'est mal
    La fin ne justifie pas les moyens

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.