09 juillet 2014

Le CV anonyme obligatoire dans six mois ?

Je me rappelle avoir fait récemment (le 24 juin) un billet à propos du CV anonyme. « Le Conseil d'Etat a sommé aujourd'hui le gouvernement de prendre le décret d'application d'une loi de 2006 qui rend obligatoire les CV anonymes dans les entreprises de plus de 50 salariés pour lutter contre les discriminations à l'embauche. » nous dit le Figaro.

Juridiquement, je me doute que le Conseil d’Etat n’avait pas d’autre solution (il y a trop de loi sans décret d’application). C’est probablement son job.

J’encourage le gouvernement à modifier la loi. Je ne vais pas refaire mon argumentaire à rallonge pour expliquer pourquoi je suis contre ce machin. Je vais en sortir un nouveau : ce machin est un truc créé par la droite pour se donner bonne figure et c’est encore la gauche qui doit se démerder avec. Ca suffit.

Ce machin totalement inutile entraîne un effet de seuil en mettant de nouvelles contraintes sur les boites de plus de 50 salariés. Contrairement à ce que prétendent certains, l’effet de seuil est un vrai problème. Les entreprises sont encouragées à faire appel à de la sous-traitance ce qui encourage la précarisation du travail.

C’est exactement le problème des intermittents du spectacle dont le statut est défendu mordicus par certains à gauche alors qu’il permet surtout à des sociétés privées de faire appel à un gisement d’employés potentiels précaires sans assumer la charge de cette précarité. Non mais sans blague…

Ainsi, je me demande si les lascars qui ont saisi le Conseil d’Etat se rendent bien compte de tous les impacts de leurs trucs.

6 commentaires:

  1. Un truc innaplicable, pondue par des gens qui n'ont jamais eu à faire des recrutements, et n'ont jamais crée d'emploi visiblement...

    L'effet de seuil est en effet un problème énorme... Les faits sont là, les exemples nombreux. Mais il reste des oeillères de certains qui refusent de voir la réalité. L'idéologie bête n'est pas l'amie de l'emploi et de l'économie (mais je pense que certains (CGT, etc...) s'en foutent de ça)

    RépondreSupprimer
  2. Rappelons sans nous lasser que, lorsque ce bidule a été testé, on s'est aperçu que les "discriminés" étaient encore moins embauchés lorsqu'ils restaient anonymes. Ce qui semblerait prouver que ces salauds racistes de Français ont, contrairement à ce qu'il est de bon ton de seriner, tendance à les avantager plutôt que l'inverse.

    RépondreSupprimer
  3. 100% d'accord avec Didier. Et puis comme l'a dit Elisabeth Lévy, c'est une mauvaise loi, car dans le fond c'est une loi de suspicion générale. Le fond de cette loi, c'est qu'elle pose le principe que tous les employeurs font de la discrimination. Sans compter que tous les gentils bien intentionnés n'empêcheront jamais les méchants racistes de ne pas embaucher des juifs, des noirs, des arabes, des gros, des moches, des bancales, etc. Comme si faire des choix n'était pas le propre de la vie, comme si les inégalités n'étaient pas naturelles. Ceci dit, je n'ai jamais vu de goyim bosser dans une boucherie ou un restaurant casher, et je n'ai jamais vu de cathos travailler dans une boucherie ou une épicerie arabe. Si ce n'est pas de la discrimination, je me demande ce que c'est. Du communautarisme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus fondamentalement, il me semble que n'importe quel employeur, parce qu'il va la payer avec son argent, devrait pouvoir embaucher la personne de son choix sans avoir à se justifier : un homme s'il préfère travailler avec des hommes, une femme s'il préfère la compagnie professionnelle des femmes, un Arabe s'il aime les Arabes, etc.

      Du reste, c'est bien évidemment ce qui se passe in fine dans la réalité, sauf que cela oblige à des contorsions pénibles et à une dissimulation sans faille.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord, mais l'impératif de liberté étalé sur tous les frontons des bâtiments officiels, nos gouvernements se torchent avec. Seule compte l'égalité réelle, leur grand fantasme.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.