30 juillet 2014

Transition énergétique : c'est parti ?

Depuis le début, je suis très perplexe sur la transition énergétique, non pas que je pense qu’elle ne soit pas souhaitable, au contraire, mais je suis persuadé que l’on partira dans le mauvais sens. Les annonces de Ségolène Royal (qui fait décidément beaucoup parler d’elle en cette période) sont l’occasion pour en faire une première analyse (sur la base de cet article).

500.000 logements rénovés chaque année d’ici à 2017

Non, je n’ai pas changé… Ce n’est pas à l’Etat d’aider les propriétaires. C’est mon côté très libéral et très de gauche…

7 millions de bornes de recharge pour les véhicules électriques

« Pour passer de quelques milliers de prises aujourd’hui à 7 millions de bornes de recharge en France, toutes les nouvelles constructions, qu’il s’agisse de bureaux, de commerces et de logements, devront être équipés de bornes pour recharger les véhicules électriques. »

A la limite, pourquoi pas ? Mais le gouvernement parle sans cesse de simplifier les normes, en voilà une nouvelle. Je préférerais que les normes soient concentrées sur la consommation d’énergie par ces constructions. En outre, faut-il que seuls les salariés qui bossent dans des bureaux neufs bénéficient de cette mesure ?

Des «chèques énergie» pour les foyers modestes

« Pour lutter contre la précarité énergétique, des aides seront accordées aux ménages les plus modestes sous la forme de «chèque énergie». Sans remettre en cause les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité, ces chèques devraient permettre aux ménages les plus modestes de rénover leur logement. […] »

Ça revient à la rénovation des logements, non ?  Heureux de savoir que les ménages les plus modestes sont propriétaires de leurs logements…

Soutenir les énergies renouvelables

« […] Réunis ce mardi par la ministre de l’Ecologie, les industriels des filières renouvelables ont été rassurés sur les aides qui leur seront accordées: les tarifs de rachat seront maintenus et des appels d’offre seront bientôt lancés pour l’éolien offshore et le solaire. »

Encore un truc qui va bénéficier principalement à ceux qui ont du pognon.

La production d’énergie plafonnée

« EDF reste maître de ses opérations mais la production globale d’énergie sera plafonnée par décret. Une manière d’obliger l’électricien à réduire la voilure lorsque de nouvelles capacités de production seront mises en service. Comprendre, un EPR ouvert contre une centrale vieillissante fermée. «Nous prenons en compte l’engagement présidentiel de fermer Fessenheim», a rappelé Ségolène Royal. »

C’est une aberration ! Le problème énergétique est mondial (on exporte de l’électricité, on en importe, bref, on se débrouille). Limiter la production alors qu’on fait une fixation sur la compétitivité des entreprises est délirants, surtout quand il s’agit d’une entreprise publique qui pourrait récupérer ainsi du pognon.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, François Hollande s’était engagé à fermer Fessenheim, il faut le faire. Mais cette mesure revient à conditionner la fermeture de centrales à la mise en exploitation d’autres… On n’est pas près d’atteindre les 50%...

Et aussi ?


Et alors ?

Le projet est lancé fin juillet : le projet de loi a le traitement médiatique qu’il mérite. Je viens d’aller voir cinq sites d’information (Google News, Le Monde, Le Parisien, Le Figaro et Libération). Aucun des cinq n’en fait de gros titres. Les trois premiers n’en parlent pas en page d’accueil. Le Figaro revient sur une interview d’Hervé Mariton qui critique la loi (pitoyablement comme peut le faire un type de l’opposition) et Libération fait un payer (réservé aux abonnés) sur « l’énergie » de Ségolène Royal.

Je suis très critique mais les écolos sont pour : le texte va donc dans le bon sens pour l’environnement (même si on peut trouver assez peu de personnes croyant à la baisse du nucléaire dans les proportions et délais promis par François Hollande).

Je suis très critique mais je ne propose rien.

22 commentaires:

  1. A propos de Fessenheim, son arrêt semble une nécessité importante pour la région. Elle est construite en zone inondable et en zone à risque sismique. De plus, elle n'est plus aux normes de sécurité, le radier (dalle de l'ensemble) étant trop mince d'environ 1 mètre.
    Perso, j'ai compris que c'était la part du nucléaire dans la production d'électricité qui devait diminuer et non pas forcément le nombre de centrales. En un mot, c'est la production à partir des énergies renouvelables qui doit augmenter et là, les filières sont largement à développer. Éolien off-shore ou pas, biomasse (utilisation des déchets "verts" comme les résidus d'élagage) qui existe mais de façon encore anecdotique, solaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils maintiennent la production nucléaire constante. S'ils augmentent la production de non nucléaire pour arriver à 50, c'est la production globale qui va augmenter.

      Grotesque.

      Supprimer
    2. L'augmentation de la capacité de production électrique n'est pas si grotesque que ça. En été, c'est calme, mais dès que l'hiver est dur, il faut importer et très cher. D'autre part, une centrale nucléaire est incapable de moduler sa production alors que la quasi totalité des autres moyens l'est. Comme l'ensemble de la production électrique est consommée instantanément, la capacité de modulation est vitale.
      Un petit exemple, en 2005, en Corse, l’essentiel du courant est fourni par deux centrales moteurs thermiques qui produisent à 100% de charge. la modulation est assurée par des barrages situés en altitude ou au fil de l'eau. Or l'été 32004 a été particulièrement sec et donc un déficit d'eau donc un déficit de courant.Aujourd'hui, il faut acheter le courant à l'Italie via la Sardaigne qui a la capacité de surproduction.

      Il faut bien savoir que lorsque tu allumes ta lampe de chevet, tu provoques instantanément une augmentation de la production

      Supprimer
    3. La promesse de Hollande ne portait pas sur la capacité de production.

      Supprimer
  2. Bah... De toutes manières on peu pas critiquer. Sinon on est traité de misogyne...

    Donc bon... Mais sinon ton billet est intéressant .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier, je lui ai envoyé une belle charge (mon billet avec une carte dessinée) : il a été RT positivement par des Segolistes historique. On peut critiquer.

      Supprimer
    2. Par contre ce qu'a dit le président du CH de Vendee est très misogyne.

      Supprimer
    3. Oh, je l'ai loupé ta charge Royale.

      Après bon, le coup de la misogynie, elle nous le sort tous les mois.
      Enfin bon, je veux bien assumer ma misogynie et continuer à penser que c'est une imposture politique :-)

      Supprimer
  3. « Je suis très critique mais les écolos sont pour : le texte va donc dans le bon sens pour l’environnement »

    J'espère que c'est de l'humour…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. C'est un texte de droite et les écolos qui jouent "gauche de la gauche" sont pour. C'est à mourir de rire. Hollande vient de foutre à la poubelle ses promesses sur le nucléaire.

      Supprimer
    2. C'est la seule chose qu'il ait fait de bien, vous n'allez tout de même la lui reprocher ! Pas vous, ce serait trop horrible !

      Supprimer
  4. Tout à fait d'accord avec toi.
    Habitat 35 (exemple d'un bailleur social) touchera peut-être un chèque (bien qu'apparemment on parle plutôt de "ménages propriétaires"/ Du Wauquiez sauce classe moyenne dans le texte...) mais te fera un gros doigt dès lors que tu devras payer tes 200 euros de gaz mensuels après l'hiver parce que l'air froid passe à travers ton isolation thermique merdique datant des années 50.
    Transition énergétique, ça me fait penser à un indigestion pouvant mener à des problèmes gastriques. Un truc à occasionner des gaz, quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Un truc à occasionner des gaz, quoi. »

      D'un autre côté, le gaz, pour se chauffer, c'est idéal. Donc, de quoi vous plaignez-vous au juste ?

      Supprimer
  5. L'isolation thermique c'est efficace, mon appart allemand je le chauffe jamais, sauf quand -20°C extérieur, il y fait 23°C en permanence. Après il faut trouver les politiques incitatives fiscales ou autres...pour le faire.

    La bagnole toute électrique, j'y crois pas beaucoup, c'est seulement que le KWH électrique est moins taxé que celui essence. Mais l'électricité produite pour voitures est en partie d'origine centrale thermique hydrocarbures, donc rendement énergétique pas terrible globalement, c'est seulement un rendement fiscal, contourner la fiscalité.

    L'avenir me parait plus les carburants de synthèse comme le méthanol produit par les énergies renouvelables pour stocker pendant les heures creuses. Le problème du renouvelable c'est le stockage, c'est là dessus qu'il faut bosser, CNRS, R et D...

    RépondreSupprimer
  6. Perso, chez Ségo, y'a que les nichons qui m'intéressent !

    C'est ma transition à moi !

    http://dozoneparody.wordpress.com/2014/04/29/decollete-royal/

    => je sors!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai juste fait une opération simple sur les bornes de rechargement pour les voitures électriques. Prix estimé d'une borne : 1000 euros (compteur, moyen de paiement, amenée de courant, installation, adaptation de l'environnement...) multiplié par 7 millions, égale 7 milliards... On est en plein rêve....

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.