11 août 2014

La paix en ligne de mire

Village de Gaza-en-Lubéron
Ah ! Il y a encore une trêve de 72 heures à Gaza. C’est la troisième, je crois. En tant que grand diplomate, je vais leur faire une proposition : la prochaine fois, tentez la trêve de 96 heures… Si si, soyez confiants, vous pouvez y arriver. Même moi, je peux passez 96 heures sans m’engueuler avec d’autres blogueurs.

Cela étant, ça devient lassant, trois jours de paix, trois jours de guerre, trois jours de paix, trois jours de guerre,… Ca pourrait durer longtemps et pendant ce temps-là, on n’a pas le temps de s’occuper des massacres voisins. En Syrie, on ne voit pas trop ce qu’on pourrait faire. En Irak non plus, d’ailleurs, mais la situation est plus simple.

Revenons à Gaza qui est le sujet du jour contrairement à la recette de la tourte aux épinards. Je vais donner mes recettes pour sortir du conflit, toujours en tant que gros diplomates. Je dois avouer que je les vole à Mathieu qui est plus fort que moi pour tous ces machins dont au sujet mon niveau de culture est à peu près nul mais il faut bien montrer des solutions plutôt que de dire que c’est de la faute de Salomon qui a tiré la langue à Mohamed.

Petit 1 : Gaza doit être démilitarisé
Il reviendra à une force internationale d’assurer la paix dans ce truc et de maîtriser toutes les armes.

Petit 2 : le blocus doit être levé.

Bon ! Aller lire la suite chez Mathieu : il faut que ces gens-là acceptent de se partager les territoires et qu’on ait deux Etats séparés partageant la même capitale, ce qui serait quand même assez fun. On ne pourra pas satisfaire tout le monde mais il faut que les massacres cessent.


Ce billet est là pour donner un peu d’espoir : une solution est possible. Ce ne sont pas les blogs qui la mettront en place. On ne peut qu'encourager les diplomates et rappeler qu'on croit qu'une seule solution est possible.

49 commentaires:

  1. Réponses
    1. Les pas ne peuvent être faits qu'en semble. Ils doivent donc accepter la solution, dans l'ordre :
      1. Entrée d'une force international,
      2. Sortie des Israéliens,
      3. Démilitarisation du Hamas.

      Supprimer
  2. "Gaza doit être démilitarisé
    Il reviendra à une force internationale d’assurer la paix dans ce truc et de maîtriser toutes les armes."

    Excellente idée !! De la à ce que le Hamas soit d'accord...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ho ! Reviens donc sur terre, pour l'instant, c'est Israël qui refuse d'appliquer les résolutions de l'ONU.

      Supprimer
    2. Gaza est sous contrôle du Hamas pas d'Israël, donc si on veut démilitarisé Gaza, c'est plus avec le Hamas qu'il faut voir qu'avec Israël....

      Supprimer
    3. Tu arrêtes d'insister je vais te virer à nouveau. Tu critiques le Halas en oubliant les torts d'Israel.

      Supprimer
    4. Israël aurait des torts ? Qu'est-ce que c'est encore que cette fantaisie de gauchiste ?

      Supprimer
    5. Ils empêchent des braves gens de vivre normalement. Ça qui est con, ça va accélérer la perte d'israël.

      Supprimer
    6. L’Idée est simple, la mise en oeuvre l'est moins. Si cette option était palpable et réellement sur la table elle fragiliserait surement grandement le Hamas qui aurait un vrai choix de paix.

      Supprimer
    7. Des braves gens qui en 1948 décidèrent qu'il était hors de question pour eux de vivre sur la même terre que des juifs, et qui en conséquence ouvrir les hostilités. Braves gens qui en 1973 tentèrent de s' emparer de la Jordanie par un coup de force, fort heureusement manqué. Braves gens qui ensuite tentèrent de massacrer les chrétiens du Liban pour prendre leur place.

      Comportement de parasites.

      Supprimer
    8. Vous parlez par haine et ça avance à rien. Les gens qui habitent là ne sont pas responsables de ce qu'ont fait leurs parents et de ce que leur a imposé la communauté internationale.

      En outre, chercher des responsabilités ne sert à rien : chacun interprète l'histoire. Ce qu'il faut, c'est la paix. Et si tous les couillons dans les réseaux sociaux ne parlaient que de paix là bas, peut-être arriverions-nous à quelque chose.

      Supprimer
    9. Il ne s' agit pas de haine mais une énumération de faits. Si haine il y a, elle est du fait de ceux qui aujourd'hui adoptent la trop facile pose victimaire. La conséquence de cette haine est un état de guerre permanent qui oblige, dans certaines régions d'Israël, les civils à sortir armés.

      On ne récolte jamais que ce que l'on a semé.

      Supprimer
    10. Je disais que l'heure est à la paix, pas à ce que chacun sorte sa version de l'histoire.

      Vous dites que les israéliens ne peuvent pas sœur sans être armés. Les palestiniens ne peuvent pas sortir du tout.

      Alors je vais réécrire l'histoire aussi : des braves gens vivaient sous protectorat anglais. Les machins internationaux ont décidé de faire un État d'Israel. Les juifs ont commencé à coloniser. Je ne leur jette pas la pierre compte tenu de ce qu'ils avaient subi.

      Supprimer
    11. Et s'il ne s'agit pas de haine, ça y ressemble bien : c'est du parti pris. Et nous n'en avons pas besoin aujourd'hui.

      Supprimer
    12. Les Israéliens n'ont jamais “commencé à coloniser” : ils ont annexé des territoires à l'issue d'une guerre que leurs voisins leur ont déclarée et qu'ils ont gagnée : c'est assez différent. Et c'est en général ce qui se passe lorsqu'on gagne une guerre, de tous temps et en tous lieux.

      Pour le reste, que l'heure soit à la paix ou non, ce n'est pas nous, petits blogueurs européens qui pouvons y influer en quoi que ce soit, le monde entier se foutant éperdument de nos avis “autorisés”

      Supprimer
    13. Non. Ça revient au même d'autant qu'ils ont poursuivi la colonisation après. Ils ont déclaré la guerre à un État qu'on leur a imposé de force en ne s'occupant pas d'eux.

      Dans les blogs, on arrivera à rien mais on n'est pas obligés de mettre de l'huile sur le feu. D'autant que les Palestiens produisent de la bière.

      Supprimer
    14. Permettez-moi de ne pas souscrire à votre point de vue. Je pense, au vu de ce qui se passe dans le monde arabe, qu'il est plus que temps de choisir son camp. Pour parler de paix, il faut être deux. Or, à chaque fois que les palestiniens ont parlé de paix, quelle que soit la faction, ils l'ont rompue. Pour ma part, je ne cache pas mon soutien à Israël, qui quoi qu'on en dise, malgré les imperfections de son système, est en mesure d'en remontrer, en matière de démocratie, à tous les pays du secteur.
      Quant au machin international, à part envoyer des soldats mourir sans quasiment avoir le droit de répliquer, et écrire de belles résolutions dont tout le monde se fiche, les membres du conseil de sécurité étant généralement les premiers, je ne perçois pas son utilité réelle. Avec ou sans l'ONU, Israël aurait existé, du simple fait que dès les années 1920 le commerce et l'agriculture economiquement viables étaient du fait de juifs partis s' installer sur la terre de leurs aïeux. Au passage, je rappelle que le soi-disant peuple palestinien est une fiction, puisqu'il s' agit d'exilés des 4 coins de l'empire ottoman.

      Supprimer
    15. Ils ont rompu la paix parce qu'Israel n'a jamais rien voulu négocier.

      Tout le monde dans ce coin est exilé depuis des millénaires.

      Soutenir l'un ou l'autre n'a pas de sens. Il fait trouver une solution. Or, il y en a pas sans deux États.

      Si l'Etat d'Israel continue dans cette voie, c'est l'idée même d'Israel qui va disparaître et lui aussi en se foutant tout le monde à dos. Surtout qu'un jour le monde occidental ne pourra pas continuer "à gagner". Si un État religieux gagne on pourra difficilement foutre en l'air les autres, ce qui semble aujourd'hui une priorité.

      Supprimer
    16. Mais Israël n'est pas un Etat religieux au sens théocratique, c'est un Etat qui est fondé sur la judéité de ses membres. Il n'est pas plus condamnable en cela que les républiques musulmanes du Maghreb ou l'apostasie conduit ceux qui se détournent de l'islam en prison, qui ne sont pas des pays dirigés par une théocratie.

      Pour mémoire, la partition de la Palestine, selon la résolution de l'ONU, prévoyait deux Etats distincts, juif et musulman. Qui n'en a pas voulu ? Qui a inscrit la destruction de l'Etat d'Israël dans sa charte sinon l'OLP puis le Hamas ? Au passage, si les palestiniens étaient aussi bels et bons que le monde arabe semble le dire, pourquoi tous les pays qui les ont accueillis n'ont eu rien de plus pressé que de s'en débarrasser, sortes de patates chaudes à passer au voisin ?

      Enfin, quand je vois des connards européens manifester pour des types qui un jour ou l'autre finiront par se retourner contre eux, je me dis que la bêtise a encore de beaux jours devant elle. Il ne faudrait pas oublier que les palestiniens sont financés pour une bonne partie par les pays de la péninsule arabique, les mêmes qui arment le califat islamique, boko haram et autres pacifiques organisations humanitaires. Croire qu'ils auront pour nous la même reconnaissance que pourrait manifester un type qui se noie pour son sauveteur, c'est croire au Père Noël.

      En 1982, Tsahal était à deux doigts de régler définitivement le problème palestinien à Beyrouth. Il a fallu que des idiots utiles viennent y mettre leur grain de sel. Résultat, ça continue, encore et encore.

      Supprimer
    17. « Soutenir l'un ou l'autre n'a pas de sens. »

      Mais si, mais si, ça en a un ! Comme par exemple de soutenir une démocratie évoluée par rapport à des tyrannies rétrogrades qui veulent la détruire et ont tenté de le faire à plusieurs reprises… avec l'écrasant insuccès que l'on sait.

      Supprimer
    18. Didier, mais non. Ça n'en a pas. Vous le dites assez souvent et vous venez encore plus ou moins de le faire. Qui s'intéresse à notre soutien ?

      Koltchak, suite à une légère perturbation personnelle, j'ai effacé un mail avec votre commentaire. Je le récupère à l'occasion. Désolé.

      Voilà l'objet de la perturbation :
      http://extimite.net/2014/08/11/negre-nest-pas-une-insulte-cest-quelquun-qui-ma-dit/

      Supprimer
    19. Ah Ben je l'ai retrouvé. Je fonce le lire.

      Supprimer
    20. Les idiots qui manifestent pour des conneries sont des idiots et les événements en Irak sont en train de les ridiculiser. D'ailleurs en quelques jours, les avis ont tourné. Il ne reste plus que quelques fous.

      La paix a failli arriver plus tard mais il a fallu que des connards d'extrême droite assassinent Rabin.

      Supprimer
    21. En aparté, je confirme qu'en français correct "nègre" n'est pas une insulte, a contrario de "noir" qui lui l'est vraiment.

      Ce n'est pas parce que des associatifs incultes croient voir de la xénophobie partout que c'est vrai. N'en déplaise à ces clowns, les mots ont un sens, pas leur novlangue développée pour servir leurs seuls intérêts communautaires.

      Supprimer
    22. Je sais. Ça me fait d'autant plus rigoler que mes principaux potes sont noirs. Je n'ai pas dit "j'ai un copain noir" pour me la jouer à la Morano, ...

      Nègre n'est pas une insulte sauf s'il est couplé à un truc genre "sale nègre" ou s'il est employé de manière condescendante, genre "vous les nègres".

      Noir est pas une insulte non plus. Ça me rappelle les années 80 où l'on ne devait plus utiliser ce mot mais parler de black. C'était pire que tout.

      Supprimer
    23. Effectivement, en français populaire"noir" n'est pas perçu comme une insulte à caractère xénophobe. Pourtant en français correct il relève de l'insulte xénophobe. Ce glissement est dû à l'americanisation de la langue. Ils prennent"nègre" au même sens que l'américain "nigger" qui est clairement raciste, alors que "black" ne l'est pas.

      Quant aux associatifs, j'ai pu les croiser à plusieurs reprises chaque 10 mai. À les écouter, on pourrait croire que ce sont eux qui ont porté des chaînes et ramassé le coton. S' ils développaient la même énergie pour que leurs pays d'origine fasse vraiment quelque chose de leur indépendance, l'Afrique serait un continent riche et paisible. A priori, ils s' en fichent, leurs petits ego de victimaires semblent plus importants.

      Supprimer
    24. Pour ce qui concerne les associatifs, on est d'accord.

      De toute manière, ça me casse les couilles. Ces andouilles pensent qu'on les prend pour différents de nous alors qu'on est les premiers à s'en foutre.

      Supprimer
    25. Si Israël pouvait arriver a ses fin par la guerre, ce serait déjà fait.
      Ce qu'on voit depuis la mort de Sharon, c'est une prolongation du statu-quo, la bande a Bibi Netanyahou se complaît dans une stratégie de peur qui les élit régulièrement et le Hamas se nourrit de haine et de violence.
      A un moment donne faudra bien se sortir les doigts ou alors faudra que ni Palestiniens, ni Israéliens se plaignent des traditionnelles guerres au nord et au sud tous les 2, 3 ans.

      Supprimer
    26. Oh mais Tsahal pourrait y arriver si le coeur des vierges occidentales effarouchées ne poussait pas de hauts cris dès le premier mort palestinien. Deux régiments de blindés en appui, quelques passages de l'aviation pour écrémer, puis le nettoyage au sol par la biffe soutenue par les hélicoptères de combat, et ça serait vite réglé. Mais comme de nos jours ont veut une guerre sans morts, sans dommages collatéraux... effectivement, ça peut durer longtemps.

      Supprimer
    27. Quand je dis, "arriver a ses fins", je parle d'une amélioration et de la fin des tirs de roquettes. Biensur que Tsahal peut aller détruire le Hamas, mais au prix de beaucoup de morts palestiniens et israéliens. Et pour quoi? Pour voir un mouvement encore plus radical arriver par le trou laisse par le Hamas?
      Ça ne réglerait rien, et les israéliens le savent très bien.
      C'est pas pour rien qu’Israël s'est retire de Gaza en 2005.
      Il faut décrédibiliser le Hamas, leur enlever le soutien populaire et désarmer le Hamas.
      Ça peut se faire après une guerre comme celle qui a lieu en ce moment et profiter de la lassitude des palestiniens pour partir sur quelque chose de nouveau.
      Mais ca peut surtout se faire en travaillant avec l'AP, en ameliorant sensiblement la situation en Cisjordanie pour que le Fatah puisse reprendre le dessus dans la bande de Gaza.

      Supprimer
    28. http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/13/il-faut-nous-debarrasser-du-hamas

      Supprimer
    29. Manuel, désolé, ton avant dernier commentaire était resté bloqué dans les tuyaux.

      Supprimer
  3. « ça devient lassant, trois jours de paix, trois jours de guerre, trois jours de paix, trois jours de guerre,… »

    Au Moyen Âge, on appelait ça la Trêve de Dieu : une invention de la méchante Église romaine, pour que les gens se foutent un peu moins sur la gueule…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous voulez dire qu'ils sont revenus au moyen âge ?

      Supprimer
    2. N'insultez pas cette belle époque de notre histoire en la comparant à cette bande de chameliers hirsutes !

      Supprimer
    3. Pas du tout. Ils n'avaient pas de frigo pour la bière.

      Supprimer
    4. Si, si. Les chameliers hirsutes connaissaient la clim. Les routes de l'Orient en sont pleines qui servent encore de modèles aux élèves archis.

      Supprimer
    5. Oui, à ceci près que les chameliers hirsutes ont copié ce qui existait dans les palais de la dynastie perse khorsroïde.

      Supprimer
    6. C'est bien ce que je disais. Les clims auxquelles je faisais référence sont situées en bordure nord de ce que fut l'Empire perse sur la route des caravanes et qui est devenue ensuite (et bien plus tard) la fameuse "Route de la Soie".
      Il y avait bien des chameliers qui prenaient repos et fraîcheur dans les caravansérials.

      Supprimer
    7. Des caravansérials killers, même !

      Supprimer
    8. Merci Didier. Il va falloir que je m'en souvienne (si Aloïs m'en laisse le temps)

      Supprimer
    9. Sinon, concernant Israël et sa soi-disant gestion indigne des événements qui lui tombent sur la gueule depuis la bande de Gaza, je ne puis qu'applaudir à ce que disait déjà Golda Meir aux vierges effarouchées de l'opinion internationale : "Je préfère vos condamnations à vos condoléances."

      Marrant tous ces types qui condamnent ce qui se passe à des milliers de kilomètres des zones dangereuses, qui ne risquent pas de voir leurs proches se faire exploser dans un bus ou égorger comme un mouton. Il n'y a pas 36 manières de se comporter face à un type qui vous menace avec une arme, on en sort une d'un plus gros calibre et on lui explose la gueule et s'il bouge encore on le termine avec un coup de talon sur la glotte.

      Supprimer
    10. Au début ça va question commentaires, mais à la longue c'est plus fort que toi, faut que tu éructes, que tu pètes, que tu pues...

      Supprimer
  4. Vois pas le rapport avec cette magnifique vue de la villa de Robert Hue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'autre jour, je cherchais une photo de Gaza "non bombardé" et j'ai trouvé une photo qui m'a rappelé le Lubéron...

      Supprimer
  5. 96h de trêve avec des blogueurs. T'as eu une panne de réseau ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les blogueurs. Je compte en secondes.

      Supprimer
  6. Mathieu, c'est l'affreux gauchiste prof avec je partage notre vieux blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arg désolé. C'est bien à toi que je pensais !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.