16 septembre 2014

Confiance

« La France a tous les atouts pour regarder l’avenir avec confiance. Ce n’est pas le moment de renoncer. Un sursaut est nécessaire. Sachons nous rassembler autour de l’ambition et des valeurs que doit incarner un gouvernement social-démocrate. Nous débattrons cet automne, lors de l’examen des projets de loi de finances, de la meilleure route pour suivre le cap fixé par le président de la République. Ce sera notre responsabilité de représentants de la nation de veiller à ce que ce débat ait lieu.

Mais soyons patients, agissons dans la durée. C’est ainsi que toutes les grandes réformes ont été mises en œuvre dans notre pays. Et c’est ainsi que nous devons agir pour poursuivre le redressement de la France. »

Ainsi se termine la tribune de Jean-Marc Ayrault récemment parue dans le Monde récemment à propos du vote de confiance qui aura lieu cette après-midi.  Il votera pour. Moi pas. Parce que je ne suis pas député, seulement… Par contre, je crois bien que je ne fais confiance en personne d’autre et c’est tant mieux. Une coalition entre le Front de Gauche, les frondeurs, la droite,… ne devrait pas faire tomber le Gouvernement et on pourra peut-être, enfin, avec la conférence de presse de François Hollande, jeudi, tourner la page de cette mauvaise séquence.

J’ai fait une erreur, hier. J’ai lu les commentaires au billet de Sarkofrance que je citais l’autre jour à propos de la présence de Jérôme Kerviel à la Fête de l’Humanité ce week-end. Un tas de braves gens proche du Front de Gauche trouve ça normal, que le Parti Communiste reçoive en grand pompe (46) un ancien trader avec cette logique binaire : il s’oppose à une banque, c’est le bien. On frôle le grand guignol.

Ainsi, je ne peux absolument pas avoir confiance dans cette autre gauche. Je ne peux pas avoir confiance dans cette droite délirante avec qui ils vont voter.

Je ne peux avoir confiance qu’en François Hollande et Manuel Valls.


Tant pis… 

20 commentaires:

  1. "Tant pis."

    Merci pour cet aveu que je crois involontaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel aveu ? De constater que tous les autres sont nuls ?

      Supprimer
  2. Je ne peux avoir confiance qu’en François Hollande et Manuel Valls.
    L'espoir (ou la confiance) fait vivre mais je ne suis pas sûr que ce soit de la lucidité. Pour ma part je n'ai plus aucune confiance dans ce système (et ses hommes) dont j'espère l'effondrement le plus rapidement possible ! D'ailleurs c'est bien parti...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais quoi, sinon. La 6eme est un leurre.

      Supprimer
  3. Je crois que je vais lancer un grand concours de pronostics dans la blogosphère. Il s'agira de répondre à la question suivante : « À votre avis, à quel moment la confiance surréaliste de Nicolas Jégou, qui n'est plus désormais qu'un acte de foi, va-t-elle s'effondrer ? Précisez l'année, le mois et le jour. » Chacun miserait dix euros et celui dont le pronostic s'approcherait le plus près de votre effondrement remporterait la mise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, je considère que tous les autres sont des des clowns.

      Supprimer
    2. Ce qui est inquiétant, c'est de considérer qu'ils sont tous des clowns SAUF Hollande…

      Supprimer
    3. Je n'ai pas dit sauf. Disons que pépère est moins pire.

      Supprimer
    4. Déjà, il faudrait trouver un autre mot que "confiance" ,qui est en partie du domaine de l'irrationnel et pose des tas de problèmes épistémologiques ( " Pourquoi quelqu'un ou quelque chose fait-il foi ? Pourquoi "croit-on" en Dieu, en Hollande, à l'astrologie, etc. ? ") ; un "vote d'approbation de la politique proposée par le gouvernement" me semblerait largement suffisant .

      Supprimer
  4. A propos de confiance : http://www.vineyardsaker.fr/2014/09/15/nouvelle-entourloupe-titrisee-banque-publique-dinvestissement/

    RépondreSupprimer
  5. y avait une pub qui disait " les ??? ne lui disent pas merci" (Tipiak je crois)

    que les frondeurs se rassurent , personne non plus ne leur dira merci quand il auront ranemé la droite dure au pouvoir

    RépondreSupprimer
  6. J'en suis ! Tous des clowns, FDG, kervielle, frondeurs et droite = dans le même sac.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.