02 septembre 2014

Le coût de l'annulation de Notre-Dame-des-Landes

On le sait (ou pas), j’étais partisan de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. On le devine (ou pas), le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls devrait marquer la fin de ce truc, ce qui a été confirmé récemment par Daniel Cohn-Bendit (mais de manière indirecte : à ma connaissance, ce n'est pas lui qui décide).

Terra Eco sort aujourd’hui un article sur le coût de l’abandon du projet.

Le coût du projet était estimé à 556,5 millions d’euros dont 256 millions à la charge de l’Etat. Les opposants avaient lancé des estimations et expliqué que l’aéroport coûterait environ 3 milliards. C’était évidemment n’importe quoi puisqu’ils intégraient au coût la construction d’une ligne de TGV entre Rennes et Nantes. On va donc l’estimer à la louche à environ un milliard, dont la moitié à la charge de l’Etat et le reste à la charge de Vinci.

La Direction Générale de l’aviation civile avait estimé le coût de la réfection de Nantes Atlantique à 825 millions, incluant la perte d’exploitation pendant sa fermeture pour les travaux.

Les experts indépendants mandatés par les opposants à NDDL ont estimé ce coût à « 475,8 millions d’euros […]. Soit plus de deux fois moins que les 825 millions prévus par la DGAC ! » Notons que ça ne fait pas « plus de deux fois moins » mais 60%.

Coupons la poire en deux (comme tous les militants, moi le premier, ils prennent les chiffres qui les arrangent) : le prix devrait être de l’ordre de 600 millions, soit un peu plus que le coût à la charge de l’Etat si NDDL se fait. Si on ajoute que les terrains de NA ne pourront pas être vendus et que Vinci devrait obtenir des compensations, je me demande si l’annulation de NDDL ne sera pas effroyablement cher…


La suite au prochain numéro.

24 commentaires:

  1. Je ne suis pas favorable à plus d'avions. Si ça coûte aussi cher à arrêter, c'est peut-être que les technocrates qui en ont décidé étaient trop sûrs de leur coup ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Oui, mais les apprentis sorciers ne sont-ils pas ceux qui ont initié ce projet ?

      Parce que bon, il n'y a pas si longtemps les socialistes vantaient les mérites de l'écologie, du développement durable, de la nécessaire réduction de la signature carbone. Ce que ce projet battait en brèche. Alors je sais qu'il y a nécessité à développer la région étoussa, mais à un moment donné, il faut quand même être cohérent. On ne peut pas tenir un discours et faire le contraire. Pour ce qui est du fret, il y a bien le ferroutage, mais cela nécessite de purger la SNCF des syndicalistes qui pourrissent la branche. Mais pour ça, il faut avoir du courage. Quant au transport de personnes, le TGV me semble une bonne solution qui offre l'avantage de porter les individus de centre-ville à centre-ville, permettant l'inévitable navette reliant l'aéroport à la ville, ou les taxis, ce qui est fort peu écologique au final.

      Supprimer
    2. Pour les apprentis sorciers, on est d'accord. Ils ont minimisé les arguments contre l'aéroport notamment les enjeux écologiques liés à l'eau.

      Par contre, le TGV ne répond pas aux besoins des entreprises. Il s'agit de pouvoir faire une réunion a Barcelôe ou Budapest dans la journée pour les industriels de la région. C'est possible de Nantes mais pas de Vannes ou Rennes. Je suppose.

      Supprimer
    3. "qui offre l'avantage de porter les individus de centre-ville à centre-ville" Malheureusement de moins en moins puisque les nouvelles gares sont souvent construite en dehors des villes.

      C'est quand même hallucinant ce gâchis d'argent. Et évidemment, personne n'est responsable...

      Supprimer
    4. C'est quand même effrayant et ce projet était bon.

      Ce qui l'est davantage, effrayant, c'est que ça soit ces délinquants qui ont foutu le bordel dans le coin qui aient gagné.
      Quoique la plupart de squatteurs dans ce coin s'en foutaient, du projet...

      Supprimer
    5. Oui. Mais le dossier a été mal géré, mal expliqué et mal construit. Ces ânes ont oublié le tram et ont fait les études environnementales par dessus la jambe.

      Les opposants sont aussi nuls. Ils ont mis le doigt sur des mauvais problèmes comme cette histoire de coût. D'ailleurs c'est très rigolo : ce sont des gauchistes qui luttent contre l'austérité et contre les investissements de l'Etat payés par des boîtes privées.

      Supprimer
    6. "ce sont des gauchistes qui luttent contre l'austérité et contre les investissements de l'Etat payés par des boîtes privées. "

      Vous marquez un point Nicolas !!

      Supprimer
    7. S'il y a bien un truc dont je me fous il s'agit bien des points que tu peux me filer, pauvre débile. Tu fais des billets dans ton blog pour m'incendier et juste après tu reviens commenter et le lendemain tu voudrais me sucer la bite.

      J'espère que ça se soigne.

      Supprimer
  3. Malheureusement, c'est souvent comme ça quand on arrête tout juste avant la mise en chantier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est un peu ce que je répondais à Koltchak. Ils n'ont pas traité le principal pb l'eau mais on oublié de casser les autres arguments des opposants.

      Supprimer
  4. Le centre-ville de Nantes est plus proche de Nantes-Atlantique (navette: 20mns, 7€50) que de NDDL. Si on est malin et qu'on a pas peur de prendre 30mns de plus (large, je compte le temps d'attente entre connexion, et c'est du arrêt-à-arrêt, ça peut se faire en 20) en faisant une partie du trajet en tram: 1€50, juste avec le de ticket de tram utilisé, on attrape la navette sur le chemin sans besoin de prendre un autre ticket.
    Voilà pour le petit conseil pratique finalement peu connu. Si un lecteur ici prend un jour un avion depuis Nantes, on se bat pas pour ouvrir des lignes et ce n'est pas à cause du dit-scandale. Au contraire, on aurait pu s'attendre à des effets d'annonces de Ryan à Etihad pour ce soi-disant écrin qu'on leur offrait. Rien.

    Pour aller à NDDL depuis le centre-ville ? Bah des navettes. Ou une LGV. Ou des trams-trains. Ou des VTC. Ou bien peut-être un tapis roulant géant. Horizon X années après la fin des travaux qui aurait déjà du être fini mais qui n'ont pas encore commencé...
    Ca a été tellement bien préparé et présenté au grand public... Non vraiment, on peut leur faire confiance.

    Donc depuis les centres-villes de Vannes, Lorient, Brest, Quimper, Angers, ça ne change pas grand chose, voir cela rallonge le trajet.
    Par contre, ça fait perdre une bonne heure à ceux de la Roche-sur-Yon (ce n'est pas beaucoup plus petit que Vannes). En voiture. C'est important. Vinci investit surtout dans les aéroports pour les parkings.
    Depuis Rennes, Laval, Le Mans (ah bah non, du Mans, vaut mieux aller direct à Paris), on gagne quoi ? 1 heure ?
    Aéroport du Grand Ouest ? ou de Nantes (qui en a déjà un) ? Ou de un petit peu Rennes aussi (qui en a déjà un ? celui-là, c'est pas possible de le réaménager ? est-ce qu'il y a au moins eu une étude de faite ?)
    Claire comme de l'eau de roche encore une fois.

    Ce sont les genre de détails accumulés à des dizaines d'autres qui montraient que le projet était bancal.
    Ce n'est pas qu'une histoire de lois sur l'eau, qui n'est finalement qu'un autre petit détail quand on doit trouver la confiance.
    On ne convainc pas les citoyens en les prenant en otage niveau budget.

    RépondreSupprimer
  5. Quand on se propose de construire un aéroport, on se doit d'avoir un dossier béton. Surtout quand on a eu 40 ans pour le peaufiner (un détail, juste un petit détail mais encore un, beaucoup de petits finissent par peser trop lourd).
    Pas besoin d'aller chercher l'apocalypse dans les rejets de gaz des avions (pour les antis) ou la crash sur le centre-ville de Nantes (pour les pros).
    C'est parti dans l'hystérie. De la part des opposants, c'est normal, c'est classique.
    Pas des promoteurs. On attend d'eux d'être raisonnables. C'est là qu'ils ont échoué, l'incertitude, la panique étaient palpables.
    On ne doit pas avoir les mains moites quand on présente le dossier ou paraître surexcité. Ayrault était moite, Auxiette surexcité.
    Ayrault était quand même 1er ministre et il n'arrivait pas à imposer son point de vue ? (encore un détail...)

    L'argent que ça va coûter de ne rien construire du tout est en effet effrayant. Désastreux.
    Avoir ressorti des cartons ce projet est la cause du désastre. Pour une fois que la médiocrité est sanctionnée, ça sera sur l'argent public.
    Si on est en colère face à ce gâchis, il vaut sans doute de rappeler qu'une sanction par les urnes est possible. Ayrault, Auxiette, Fillon sont les premiers responsables politiques. Il y en a bien d'autres, hors politique. Mais au moins, ceux-là pourraient pleurer en 2015 (encore du n'importe quoi... c'est quand la date pour qu'en tant que citoyen je puisse sanctionner ces derniers ? ah bah, je ne sais même pas, tiens...).

    Ma main à couper que s'il peut sans doute y avoir un impact sur la biodiversité et les terres agricoles supérieur à cet aéroport de construire (enfin!) une LGV Rennes-Nantes, il n'y aura pas le quart d'opposants qui ne tiendront pas 3 mois, le projet sera indéniablement soutenu par la majorité.
    Parce que c'est raisonnable et compréhensible.
    Dans le débat, la construction de la LGV a été prise en otage par le projet d'aéroport; alors que la LGV peut exister sans cet aéroport mais pas l'inverse... encore un détail de la malhonnêteté de ceux censés être garants de la probité... ce ne sont pas des punkàch' que diable. Les méthodes valent-elles mieux?

    Mais il n'y a pas de sous. Alors c'est pour ça qu'on nous a dit que le PPP, c'était vachement bien, moderne.
    Et Vinci qui rigole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oz,

      Ton raisonnement est tragique et repose sur des mensonges. Par exemple, le temps de trajet entre Rennes et Nantes et l’aéroport n’est pas le même. Il faut passer le Pont de Cheviré… Par contre, ceux qui viennent du sud auront moins de mal à atteindre NDDL, via la rocade ouest. Quand tu dis « Donc depuis les centres-villes de Vannes, Lorient, Brest, Quimper, Angers, ça ne change pas grand-chose, voir cela rallonge le trajet. », c’est risible…

      Tous tes arguments ont à l’avenant. Tiens ! A propos du PPP, on s’en fout : ce n’est pas l’Etat (ou les collectivités) qui paient un loyer à Vincy (contrairement à ce qui se fait habituellement).

      Par contre, c'est vrai que le dossier a été mal géré...

      Supprimer
  6. Jegoun,

    Tu m'as l'air plus à l'aise pour parler voiture que transport en commun.
    Du centre-ville de Nantes, NDDL est plus loin. Et pour les trajets inter-cités, aux heures de pointes sur les routes, ce n'est pas forcément plus long.

    Quand je commence à parler voiture, c'est pour la Roche-sur-Yon (pas fan d'ailleurs du projet non plus parce que trop loin). Et je dis que les autres gagnent 1 heure. Je suis de bonne foi, voir très optimiste. Même 1 heure, je n'y crois pas. On parle de 15-20 kms gagnés pour l'ouest breton et Rennes. De kifkif pour Angers.
    Elle est où la révolution ? Voir la survie de la WestCoast ?
    Non parce que dans l'emphase, si on a entendu du n'importe quoi chez les antis, des fois, les pros étaient pas loin d'une mystique sur un parking à avions.

    Et surtout, tu n'as pas l'air de connaître la circulation dans le coin (où on parle de périph, pas de rocade... mais bon, je vais la jouer gars du coin).
    Ceux qui viennent du sud, à moins de vouloir s'amuser dans les bouchons du centre-ville, ils doivent effectivement passer par le périph' ouest. Pour aller à NDDL. En passant par le pont de Cheviré.
    Le pont est bouché quand on vient du nord-Loire mais il ne l'est pas quand on vient du sud ?
    T'as pas l'impression de tordre les faits ? Ou alors tu es de bonne foi, et admets juste que tu t'embrouilles parce que pratiquer de temps en temps un vol depuis NA, ça suffit pas pour se souvenir qu'on sort à la porte de Grand-Lieu.

    Mais bonne démonstration que si les "antis" déforment les faits, c'est pas plus que les "pros" !
    Cette histoire n'est procès qu'intention d'un côté, comme de l'autre.

    Mais le fait est que si c'est bien annulé, il reste quoi ? Cette facture.
    Alors je ne condamne pas le PPP dans son ensemble, ça doit bien marcher dans certains projets.
    Sur celui-là, en particulier, ça a aussi utilisé comme un argument "de toute façon, c'est signé. Vous allez payé beaucoup pour rien. Soyez raisonnable, acceptez de payer un peu plus mais pour quelque chose".
    C'est une façon correct de traiter un grand projet ?
    C'est pire comme prise d'otages que des casseurs dans le centre-ville ?
    Une méthode est moins dégueulasse qu'une autre ?
    Le chantage à la LGV, même méthode.

    Donc maintenant, on se retrouve avec ça à payer. Bah on va les payer. Mais ça serait pas mal de s'assurer que ceux qui ont engagé le citoyen/contribuable sans avoir été capable de gagner sa confiance au préalable ne se retrouvent jamais plus avec quelque chose d'aussi délicat à gérer. Non ?
    Il y a bien des choses à régler, à réparer avant que de s'offrir le luxe de s'enliser comme on l'a fait.

    C'était une idée tout à fait compréhensible dans les années 70. Mais à l'époque, on devait encore avoir la sagesse de se dire que c'était pas si important. Pourquoi diable des Ayrault qui téléphone à Fillon pour ressortir ça maintenant ?
    C'est eux qui sont tragiques, pas moi. De ne pas avoir été à la hauteur de tonton Guichard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf. Je m'étais gouré entre ours et est. En français, une route qui contourne une ville est une rocade. Peu importe.

      Le bassin de population concernée par un aéroport est bien plus important au nord qu'au sud.

      Les antis avaient deux excellents arguments que j'ai repris dans des billets de blog et les commentaires ici.
      1. L'environnement.
      2. L'absence de transport en commun ferré depuis Nantes.

      Ils ont préféré en utilisant d'autres et par pure démagogie ont traité par dessus la jambe les inconvénients de NA.

      Le reste n'est que foutaise.

      Et toi aussi tu en ajoute avec le "ok vous allez payer". Personne n'envisage sérieusement que Vinci qui dépend de marchés publics va réclamer des indemnités à l'état.

      Supprimer
  7. On va part refaire le débat. "on va les payer". Toi aussi.
    Mais bon, si personne "n'envisage sérieusement" alors c'est du vent. Les histoires de frics, d'économie, mais aussi d'emplois, d'entreprises qui vont fermer si non ou ouvrir etc. tout ce blabla... bah on s'en fout, les chiffres on leur fait dire ce qu'on veut.
    Et puis les bassins de population, les projections démographiques dans 20 ans non plus. Et puis on va pas commencer à prendre en compte des trucs comme l'hiver dernier, 5 jours embouteillages monstres dans le nord du périph pour cause ... d'inondations...

    Oui le bassin du nord est plus dense qu'au sud. C'était d'ailleurs un des arguments phares des promoteurs: la construction sur la friche de NA. Jusqu'à ce qu'Airbus disent "non".
    Ca, c'est un projet mené de mains de maîtres ! 40 ans sur la table de travail, attention ! Haut niveau !

    Mais comment les pros pensent-ils être plus raisonnables et honnêtes que les antis ?

    Les antis semblent avoir gagné. A priori, pas de revanche prévue.
    Donc qui s'est planté dans les grandes largeurs ? Qui a échoué ? Qui mérite d'être sanctionné ?
    Ca sert plus à rien de taper sur les antis. Y font plus chier personne. 90% des squatters seront barré après un hiver sans caméra, ni soutien populaire. Et on coulera du béton pour de nouveaux lotissements, faut pas croire.
    Et qu'on puisse bosser sur un LGV Nantes-Rennes ? Sans ressortir "ah bah si on avait fait l'aéroport..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu racontes n'importe quoi encore. Ça fait belle lurette qu'on a arrêter de penser à faire dégager Airbus. Je ne te parle pas du bassin de population à Nantes mais celui concerné par l'aéroport qui comprend la moitié de la Bretagne.

      Les antis ont gagné sans leurs arguments mais grâce à une concertation lancée par Ayrault ! Qui a mis à jour les bons arguments, les autres étant mauvais. Notamment les deux éléments que je citais. Dont un qui fait que NDDL aurait probablement été retoqué par l'Europe.

      La vérité est que tu ne connais pas le dossier à part par deux ou trois textes sortis par les antis.

      Les conséquences seront dramatiques pour le grand ouest qui finira par devenir un fief du Front National comme d'autres régions qui n'ont pas su faire leur mutation dans ce nouveau siècle. Ce n'est pas une critique ou une menace ou une accusation. C'est un constat. Les bonnets rouges, par exemple, ne sont qu'un emblème du populisme qui monte.

      Supprimer
  8. Belle lurette ? Belle lurette ??????
    Ca fait 2 ans qu'Airbus a officiellement exigé de rester à NA.
    Mais tu vas me dire que c'est comme les indemnités de Vinci, personne ne songeait sérieusement à y aller ?
    Et le bassin de population drainé par NDDL n'est pas plus important que par NA Château-Bougon, c'est justement bien une (encore une) stupidité du truc.

    L'Europe l'aurait retoqué ? La vérité est que l'Europe a surtout retoqué la plupart des recours des "antis" qui, effectivement, gardent sous le bras l'histoire de la protection de l'eau.
    Mais l'Europe n'est certes pas anti-NDDL.
    Et si toi, et les "antis", sont si malins et savent déjà que NDDL allait être retoqué,
    COMMENT TU M'EXPLIQUES QUE CA FAIT DES ANNEES QUE LES ELUS ET AUTRES PROMOTEURS, EUX, NE LE SAVENT PAS ?

    Soit tu crois connaitre le dossier comme tu crois savoir où est le pont de Cheviré, soit on a définitivement pas la même définition de l'honnêteté.
    Tu sais tout à l'avance ? Tu pouvais pas leur dire aux pros qu'ils allaient se ramasser comme des merdes ?
    Ca nous aurait épargné bien des tracas.

    La vérité est que le plus loin dont je me souvienne, je connais ce projet d'aéroport à NDDL.
    Que je me souviens du moment où Ayrault l'a relancé fin des années 90-début 2000.
    Je me souviens d'ailleurs que vers la fin des années 90, je trouvais l'idée plutôt bonne. Un gamin et des avions, l'ouverture sur le monde, ça fonctionne ! Mais très vite, en me renseignant, j'ai vu l'inintérêt. Pas les coquelicots et les petites bêtes.
    Non, l'inanité d'un projet porté par des petits élus de province. Dont j'ai lu, écouté les arguments avant de me plonger dans ceux des "antis" figure toi.
    Bah oui, au début, on se dit "c'est juste parce qu'ils aiment pas le béton" mais quand on voit qu'au jeu qui sorte la plus grosse connerie, ils sont pas toujours en pôle...

    Toi ? Honnêtement, tu es prêt à dire sans rougir que c'est au mieux lors du Grenelle de l'environnement que tu as imprimé qu'un tel projet existe ? (j'en doute; certainement comme tout le monde, quand ça a pété assez pour les TV)
    Moi, du Grenelle, je me souviens m'être dit que ce putain d'aéroport n'allait pas se faire. Puis du coup de fil Ayrault-Fillon. C'est quasiment tout.
    J'étais à l'étranger à la nomination d'Ayrault 1er ministre (toute la campagne et les élections d'ailleurs, que je n'avais pas suivi). Quand une amie, non nantaise, m'a dit qu'Ayrault était le 1er ministre, ma 1ère réaction a été "c'est un mou infoutu de gérer une ville en développement correctement, il sera catastrophique à la tête d'un pays en crise, et en plus, là c'est sûr, il va pouvoir le faire son putain d'aéroport".
    Content de m'être planté (en partie).
    J'ai ma conscience et je ne me mens pas à moi-même en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es complètement fou avec tes certitudes. Ce projet m'intéresse depuis la fin de l'année 90 quand ma boîte a été transférée de Paris à Vannes. Mes déplacements professionnels sont devenus un enfer. En outre, j'ai fait mes études à Nantes (à l'époque, le TGV, la rocade, le pont de Cheviré,... N'existaient probablement pas).

      C'est la mission de conciliation lancée par Ayrault qui a montré officiellement les points négatifs du projet.

      Tes prochains commentaires ne seront ni lus ni validés.

      Supprimer
  9. Je suis moins pessimiste que toi quant à l'issue de ce dossier.
    Le fait qu'Ayrault ait disparu des écrans radar a fait baisser le buzz autour de ce dossier.
    Désormais seuls les Verts s'accrochent au dossier poussés par la base qui en a fait un symbole avec tout l'irrationnel que ça comporte.
    Certaines infos n'ont pas été relayées par la presse nationale :
    - À son départ l'ancien préfet a fait valoir que l'État faisait toujours avancer le dossier.
    - Après les rumeurs d'EELV (communication, communication, ...) autour de l'abandon du projet, le gouvernement est "absolument convaincu de la pertinence sociale, économique et environnementale" du projet.
    Tweets de la députée :
    https://twitter.com/clergeaumf/status/507528035399385088
    https://twitter.com/clergeaumf/status/507525697368522752
    Article :
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/2014/09/04/aeroport-notre-dame-des-landes-selon-marie-francoise-clergeau-le-gouvernement-est-convaincu-de-la-pertinence-sociale-economique-et-environnementale-du-futur-aeroport-544290.html
    Rien n'est donc joué dans ce dossier politique sensible entre PS et EELV où les coups de comm sont nombreux côté opposants.
    Au pire, le projet sera mis dans un coin en attendant un changement de majorité.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.