25 septembre 2014

Odieuse presse

Dans mon billet d'hier soir, je ronchonnais après Corto qui profitait de l'assassinat d'Hervé Gourdel pour taper sur les musulmans de France.

A croire que Le Figaro lit nos petites polémiques puisqu'ils en font leur sondage du jour, dénoncé dans Twitter (vous pouvez RT).

Ils sont odieux.

Je vais en profiter pour répondre à un commentaire de Didier Goux qui me disait : "« Profiter de l'assassinat d'un type est juste odieux. »

En revanche, apparemment, on peut en profiter pour taper sur son blogueur émissaire préféré ! Morale à géométrie variable, habituelle à la gauche."

Il n'y a aucune géométrie variable et c'est bien habituel, à droite, de critiquer la morale de la gauche...


Je tape sur Corto en profitant d'un de ces billets, lui, il tape sur les musulmans de France en profitant d'un assassinat. Il stigmatise, comme on dit, histoire de déchaîner son public réactionnaire nauséabond avec du poil dans les oreilles et des auréoles sous les bras.

Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.

30 commentaires:

  1. C'est vrai que se poser des questions sur l'attitude des musulmans vivant en France au moment où d'autres musulmans les appelle explicitement à tuer, égorger, etc., le plus de Français possible, c'est vraiment n'importe quoi ! On se demande même où Corto va chercher des idées pareilles…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne sont pas responsables des conneries des autres. Il va chercher ca dans un crâne de dégénéré de droite raciste.

      Supprimer
    2. "Raciste" ressorti à tout propos, et surtout hors de propos est l'équivalent du "fasciste" que balançaient les communistes à tous ceux qui osaient s'en prendre à leur idéologie meurtrière. Ce qui, en plus de rabaisser votre commentaire au niveau d'une Rosaelle ou d'un GdC, illustre parfaitement mon billet du jour.

      D'autre part, qui a dit qu'ils étaient "responsables" ? On aimerait simplement qu'ils en soit hautement et massivement indignés, voire inquiets.

      Supprimer
    3. Je n'ai pas encore lu votre billet.

      Supprimer
    4. Le racisme à propos d'une religion, concept intéressant.

      Supprimer
    5. J'en parle dans mon dernier billet. Comment pouvez vous faire peur avec l'islam si les musulmans n'étaient pas identiques facilement, donc au faciès.

      Supprimer
  2. Dans l'article de Juan Sarkofrance sur Marianne le même sujet,

    http://tinyurl.com/l8vft8a

    55 % des commentaires sont l’œuvre d'un même commentateur, ( sous 9 pseudos différents pour 26 commentaires de lui, pour faire croire qu'ils sont plusieurs du même avis) , pour "démontrer" que "EI-DAECH est une créature israélo-anglosaxon étatsunien ".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca aurait du etre l'objet de mon billet du jour ou presque. Dans Facebook, ce matin il y a un tas de types qui nous jouaient le coup de la théorie du complot.

      Supprimer
  3. Les Imams ont condamné l'égorgement des otages, c'est déjà ça.

    Pour le "not in my name" ... il est temps. "not in my name" pour la lapidation, aussi ? Pour les "mort aux Juifs" qu'on entendait à Paris lors des manifestations pro-palestiniennes ? Cette femme voilée dit aussi "not in my name" pour la Charia, où qu'elle s'applique ? On pourrait rêver d'un bel "in my name" pour une autre lecture du Coran, aussi ?...
    Ok, c'est peut-être trop demander. C'est déjà un bon point que des Immams français s'expriment clairement. Gageons que nos islamistes de gauche vont encore tomber sur les Chalgoumi et hurler contre la maudite laïcité française et le complot islamophobe qui soi-disant envoie direct les adolescentes prendre le voile en Syrie.

    Sur les blogs... eh bien c'est toujours la même chose. Dès qu'on la ramène avec la critique de l'islam, le ras le bol du sexisme de cette religion, c'est la levée des boucliers de gauche. Enfin, un peu moins depuis quelque temps. On a toujours les crétins joyeux, les youpi l'islam qui n'ont pas de mots assez forts pour conspuer Sarkozy et le Pen, qui viennent te traiter de nazi puant et te rabâchent le truc du fantasme islamiste. Leurs mômes sont dans des écoles catholiques, mais ça ne les gêne pas pour t'inonder de vivre ensemble et en même temps te promettre le poteau d'éxécution dès qu'ils auront une minute à eux.

    J'aimerais bien aussi qu'on m'explique en quoi une religion est un atout pour la France, (déclaration de Valls) quelle que soit cette religion.

    S'il y a un attentat-suicide quelque part chez nous avec des dizaines de morts, ça va être très dur d'éviter que le dégoût, la peur et l'envie de sévir ne nuisent à des innocents.

    Je n'ai pas envie qu'il y ait une guerre civile chez nous. Je voudrais juste qu'on tienne bon pour la laïcité, qu'on ne s’aplatisse pas devant les barbus et leurs sympathisants, moins que jamais. C'est aussi dans l'intérêt des musulmans qui ont choisit l'option de l'intégration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. On n'a pas à demander aux musulmans de France de s'exprimer ni à mesurer le niveau de leurs regrets.

      2. Il faut arrêter de montrer du doigts ceux que vous dites qu'ils ont choisi de s'intégrer. Ils n'ont pas choisi, d'ailleurs, ca vient naturellement. Ils sont une majorité.

      3. J'espère que les modérés vont réussir à foutre de l'ordre. Mais je n'ai pas à leur demander de le faire. La bataille est celle de défenseurs des libertés contre des extrémistes.

      Si je vois mon pote Djibril, je vais lui dire : vous faites chier les musulmans. Il comprendra évidement que ma plaisanterie est pleine d'affection. Il va me répondre (je suis prêt a parier) : ouimais, ils font chier ses cons là. Et il va presque crier en prononçant la dernière syllabe. Et il va m'expliquer (alors qu'il n'est pas pratiquant et à peine croyant) que ce n'est pas cela l'islam.

      Il fait aussi arrêter de faire chier ses braves gens.

      Supprimer
    2. "J'espère que les modérés vont réussir à foutre de l'ordre."
      Et comment vous les reconnaissez, les modérés, s'ils ne parlent pas, s'ils ne s'indignent pas, s'ils ne disent pas "moi je" ? Il ne faut pas confondre modéré et silencieux. C'est très bien qu'il y ait des musulmans qui parlent et disent "je ne veux pas qu'on m'assimile à ça".

      Supprimer
    3. 1) Et pourquoi donc ? Du reste, on ne leur demanderait rien, s'ils avaient l'idée de le faire spontanément et surtout sincèrement.

      2) L'expression "montrer du doigt" est tendancieuse : elle implique que l'on désigne les musulmans de France comme coupables, ce qui n'est nullement le cas.

      3) Dans quoi vos modérés sont-ils censés "foutre de l'ordre" ? Et pourquoi, s'il y a bien de l'ordre à mettre, ne pourrions-nous exiger d'eux qu'ils le mettent ?

      Quant à arrêter de "faire chier", que vos braves gens commencent.

      Supprimer
    4. Mais non. Les musulmans que je croise au quotidien et au bistro ne font pas chier.

      Supprimer
    5. @ Suzanne
      Entièrement d'accord sur "J'aimerais bien aussi qu'on m'explique en quoi une religion est un atout pour la France, (déclaration de Valls) quelle que soit cette religion."
      Quelque soit cette religion.

      Quitte à passer pour un horrible réac laïque, si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi c'est toujours l’imam de Drancy qu'on invite dans les médias ? Il est sexy ou c'est le "bon client" ?

      Supprimer
    6. ce matin sur Inter , c'était un imam de Bordeaux

      Supprimer
    7. @ Suzanne

      J'ai reproduit votre commentaire , que j'approuve totalement, en billet de mon blog - en citant évidemment son auteur et la source :

      http://www.marianne.net/elie-pense/Les-musulmans-de-France_a479.html

      Supprimer
    8. C'est parce qu'il ressemble au Don Camillo joué par Fernandel, et aussi parce qu'il a quelques fatwas sur la tête. On l'appelle "l'imam des juifs", vu qu'il prone le dialogue oeucuménique, et ça ne plait pas aux islamistes antisémites assez actifs dans son secteur.

      Supprimer
    9. Il est anti-intégriste et anti-islamiste

      Supprimer
    10. "J'aimerais bien aussi qu'on m'explique en quoi une religion est un atout pour la France, (déclaration de Valls) quelle que soit cette religion. "

      Les seules bonnes religions sont les religions mortes.
      (c'est vrai que l'étude des religions pharaonique ou aztèque, c'est très intéressant , parce que les différentes interprétations ne suscitent aucune réaction passionnelle)

      Supprimer
    11. @ Suzanne

      Je viens quand même de rajouter un petit post-scriptum personnel...

      Supprimer
  4. Le Figaro a retiré son sondage et a présenté des excuses dans Twitter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Figaro est dirigé par des couilles molles collaborationnistes !

      Supprimer
  5. Combien de personnes vont savoir que le sondage a été retire ?
    Quant aux excuses, s'il savait ou je le les met

    RépondreSupprimer
  6. A une époque où tout le monde est dégouté de la politique, avec des discours, "waouu, c'est du pareil au même, c'est tous des cons", il faut avouer que le blog de corto a au moins le mérite de nous rappeler que non, droite et gauche, c'est quand même pas pareil.
    Et du coup, grace à lui, je sais pourquoi je me sens plutôt de gauche et même quand un Hollande ne me fait pas rêver, c'est quand même mieux que Hortefeu, estrosi et toute la clique de branquinioles de ce type.
    Donc merci à Corto d'être aussi con, c'est une vraie bénédiction ce type.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais personne qui fasse d'amalgame pékin musulman ordinaire/assassin islamiste. Personne.
    C'est gentil de nous rappeler qu'il y a de gentils musulmans partout, mais qu'une minorité, etc... Mais QUI en doute ? Personne.

    L'important, c'est de tenir bon. Ne pas avoir peur de refuser toute reculade concernant les droits des femmes, ou la mixité dans l'espace public, ou la liberté de la critique de la religion, par exemple. Sans faire allégeance à quelque religion ou théorie quelle qu'elle soit.

    et je suis assez de l'avis de Didier. Les musulmans sont capables de descendre dans la rue massivement quand on attaque leur prophète et son saint Coran, ils l'ont montré. S'ils estiment qu'on attaque gravement leur religion en égorgeant au nom d'Allah, je pense qu'ils pourraient le manifester de toutes leurs forces dans la rue. Avec prière intégrée, même, pour l'occasion. Et, oui, ça me plairait, ça me rassurerait, et ça calmerait beaucoup de personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Suzanne

      Là, pas d'accord, par contre, avec votre dernier paragraphe ( qui me semble d'ailleurs en contradiction avec les précédents) :

      -il n'y a pas lieu de laisser la prière s'installer dans l'espace public, fût-ce pour une "bonne cause ";

      -en quoi ça rassurerait, puisque personne ne fait l'amalgame pékin musulman ordinaire/assassin islamiste , et qu'il suffit de 10 givrés sur 6 millions de musulmans pour semer la terreur ?

      Supprimer
  8. J'ai tout lu. Mais ne peut pas répondre. J'ai bistro.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.