01 septembre 2014

Puteaux s'offre un genre

La mairie de Puteaux a offert des cartables aux enfants : des bleus pour les garçons et des roses pour les filles. « Les garçons ont, par ailleurs, reçu en cadeau un petit robot à construire, tandis qu’aux filles ont été distribués des livres pour apprendre à créer ses propres bijoux. » C’est une provocation consternante.

Les enfants de Puteaux seront ravis d’apprendre qu’ils servent d’outil de propagande à une des droites les plus réactionnaires qu’il soit. Leurs parents seront heureux de savoir que leur pognon est utilisé à des fins purement politiques.


J’invite les enfants à échanger leurs cartables ou a dessiner des bites dessus histoire de mettre un peu de poésie dans ce monde de brute. 

19 commentaires:

  1. Charmante la municipalité putéolienne dirigée par la toute agréable Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
    Wikimachin nous en apprend de bonnes sur cette ville. Son nom d'origine est Putiauz qui viendrait du vieux français "putel" dont la traduction en français moderne nous donne bourbier ou marécage.

    RépondreSupprimer
  2. Bah, ça vaut bien les crèches expérimentales où une NVB extatique peut aller voir des petits garçons que l'on pousse à jouer à la poupée.

    Un partout, balle au centre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si, les crèches en question étant financées par l'argent public, tout ça pour défendre une lubie idéologique.

      Supprimer
  3. Vous vous prenez pour Élodie ou quoi ? Qu'est-ce que ça peut bien vous foutre que les garçons aient des cartables bleus et les filles des roses ? Et n'appelez pas les parents à la rescousse de cette "cause" imbécile : je suis absolument certain que deux sur trois au minimum trouvent ça tout à fait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est probable.

      Je vous explique : je n'avais rien foutu aujourd'hui. Hop un billet nul. 800 lecteurs probablement. Ça m'amuse.

      Supprimer
    2. C'est sûr que c'était plus vite fait que nous expliquer en quoi l'université d'été du PS a été un fantastique succès pour le gouvernement…

      (Cela dit, je me tais, vu que je n'ai rien foutu non plus aujourd'hui…)

      Supprimer
    3. Je voulais faire un billet à propos des interprétations différentes.

      Supprimer
  4. Dessiner des bites et des nichons c'est très bien

    RépondreSupprimer
  5. C'est pas de la marque.
    Peuvent se rhabiller les élus. Les chiards de nos jours ils s'en tapent de la couleur. Ils vont peut être les échangés rien que pour les faire bisquer tiens !

    RépondreSupprimer
  6. C'est quoi une bite ?
    C'est quoi un cartable ?

    RépondreSupprimer
  7. J'aurais offert des cartable noirs à tout le monde... Plus simple, moins cher, pour finalement le même résultat : L'école de la république est assez médiocre.

    RépondreSupprimer
  8. Hein ? Quoi ? Une femme maire !
    Mais c'est une fonction d'homme ça. Il faut que quelqu'un lui dise de reprendre sa place à ses tâches ménagères afin d'éviter toute confusion dans l'esprit des plus jeunes.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.