13 septembre 2014

Retourne te coucher, @valtrier !


Je veux bien que tu sois la seule personnalité à m'avoir unfollowé dans Twitter. D'ailleurs, je n'ai pas vraiment le choix. C'était en pleine campagne électorale, en 2012. Du coup, dans mon blog, j'ai hésité à devenir un supporter de Nicolas Sarkozy. 

Si tu diffuse tes SMS. Je vais diffuser les miens. Je te préviens. Tiens ! Je commence maintenant vu que la douce et délicate Fiso vient de m'en envoyer un. 

J'en profite pour répondre. Oui, Fiso, je serai à la Comète demain midi. Après la messe mais arrête de m'envoyer des SMS pendant que je rédige des billets de blog. Bipe moi pour préciser l'horaire. 

Revenons à Valoche. 

Dis, Valoche, est-ce que tu te rends compte que tu es en train de te couvrir de ridicule ? Tu veux démontrer que pépère méprise les pauvres. Tu fais comme tu veux. Jérôme Kerviel était reçu comme une star à la fête de l'Humanité, le pauvre gars qui était payé pour spéculer et qui aurait "foutu dans le cul de son patron", si je puis me permettre, 4 ou 5 milliards. Un détail dans l'histoire de l'humanité. 

Alors, Valoche, tu peux aussi te faire oublier après avoir sorti un livre pour démontrer que tu as réussi dans la vie après avoir fait tant d'efforts pour démontrer que tu étais mal née, ce qui est pas franchement sympathique pour tes vieux. Toutes ces histoires commencent à nous fatiguer. 

Hein, Valoche ? Tu peux essayer de comprendre que tu es en train de te ridiculiser complètement ? Un jour, pour se moquer des gens, on dira qu'ils sont des valtriers. Tu deviendras un nom commun, très commun, même. 

Cela étant, je te serais assez reconnaissant de continuer pour que les gens finissent par comprendre dans quelles mains était François Hollande. 




3 commentaires:

  1. en + selon le nouvel obs des passages diffamatoires concernant Royal ont du être effacés à la relecture. Là ça montre sa folie, déjà avoué dans l'ouvrage suffit de le lire en entier, tout comme sa jalousie maladive. Comme je l'ai twitté , et je critique la politique de FH, le pauvre il s'était amouraché d'une folle .

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.