14 octobre 2014

KdB spécial Jean-Luc Bennahmias

Il ne sera pas dit que le créateur d’un nouveau parti soutenant François Hollande ne passera pas à la Comète. C’est Jean-Luc Bennahmias qui s’y colle et c’est le jeudi 23 octobre. Les places sont chères : inscrivez-vous immédiatement dans les commentaires de son billet ou dans l’événement Google+.

Cela étant, il nous faut bien répondre à la question : qui est Jean-Luc Bennahmias ? Tout d’abord, c’est un ancien des Eclaireuses et Eclaireurs de France. On pourra toujours se raconter des souvenirs. Voila qui me le rend sympathique.

C’est un ancien des Verts qui a contribué à ancré ce parti à gauche dans les années 1980, avec Dominique Voynet. Néanmoins, trouvant ce parti rétrograde, il rentre au Modem lors de sa création car il y voit : « le cassage des blocs et une façon de faire de la politique différemment, sur la base du compromis et d'une société réformiste.» Oui, je cite Wikipedia. Je n’ai pas le pédigrée du monsieur dans la tête.

Néanmoins, quand le Modem s’allie avec l’UDI pour les européennes de 2014, marquant ici un ancrage à droite, il part fâché, après avoir soutenu les socialos, à Marseille, pendant la dernière élection municipale. Comme il s’ennuyait un peu, avec son copain Christophe Madrolle, il crée un parti de centre gauche, le Front Démocrate comme il a lui-même le front dégarni.

Qui est Christophe Madrolle. ? Vous vous en foutez ? Je note…

Le Front Démocrate est tout neuf. Il date du 27 septembre 2014. Il est du centre gauche, il m’intéresse. Je vais donc écouter Jean-Luc Bennahmias avec mes oreilles. Il dit des choses importantes, comme son désormais célèbre : « passe-moi le sel » en 1982 alors qu’il déjeunait avec Pierre Mauroy.

Nos deux compères sont des copains écolos à François Hollande.

Au cours d’une interview, il a déclaré : « Un parti réunissant des tendances sociales-démocrates, écologiques, laïques et républicaines, n’existait pas. C’est désormais chose faite. » Ca s’arrose !

« Nous sommes un certain nombre issus de différents courants politiques à avoir voté pour François Hollande en 2012. Je suis de ceux qui assument ce vote. Les grands axes des gouvernements Ayrault ou Valls, à l’image du pacte de responsabilités, de la transition énergétique ou encore de la réorganisation territoriale, vont dans le bon sens. Il faut soutenir ces mesures et arrêter le « Hollande bashing ».

Prenons un autre exemple, la politique internationale menée actuement par Laurent Fabius, Jean-Yves Le Drian et le gouvernement est diplomatiquement, humainement et militairement irréprochable. La République française retrouve le poids qu’elle doit avoir sur la scène internationale. »

Le reste est à lire ici. Je sens que je vais bien l’aimer, ce gars-là !

Venez nombreux le 23 octobre.



8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Tu viens ? on va lui rentrer dans le lard sur le chomage j'en suis sûr.

      Supprimer
  2. Bah dites donc faut vous mettre d'accord sur les dates : 16 (google+) ou 23 ? ça peut être important comme détail, enfin hein, c'est ce que j'en dis.

    Sinon ce sont des soc-libs affirmés ? ils veulent donc baisser les indemnités chômage et pensent que donner 100 000 euros à un héritier net d'impôt c'est de de la justice sociale et équitable d'un point de vue économique ?

    RépondreSupprimer
  3. Faites quand même attention et pensez au proverbe bien connu : qui dîne avec une girouette risque le vertige.

    (Sinon, comme j'ai le cœur sur la main, je cède volontiers ma place à ceux que courtiser les hommes politiques fascine encore.)

    RépondreSupprimer
  4. Chuis d'accord pour tout, soutien de FH toussa, mais le bonhomme.. . j'peux pas ! il a une tête à vouloir se caser quelque part. Girouette grinçante même.

    RépondreSupprimer
  5. Comment je fais, si je veux venir, pour "venir nombreux" ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.