29 octobre 2014

Le lac aurait été artificiel, pas l'écœurement

Vous vous rappelez ce que l'on reprochait à Nicolas Sarkozy ? Essentiellement la politique du fait divers (en plus de l'incompétence, de la volonté de diviser, de la nullité en économie et des poils dans les oreilles). Le fait divers. Hop ! Un fait divers une loi. 

A la réflexion, je me demande si on ne faisait pas pire. Vous vous rappelez (je fais beaucoup appel à votre mémoire, ce soir) de ces deux jeunes types poursuivis par la police qui s'étaient réfugiés dans un transformateur électrique et qui étaient morts électrocutés. "On" avait utilisé cela pour taper sur Nicolas Sarkozy qui n'était pas encore président de la République. Je mets le "on" entre guillemets car je ne crois pas avoir été très virulent. Il faudrait que je fouille dans mes archives, tiens ! Toujours est-il que si je l'ai fait c'était pour montrer le mauvais climat qui régnait ce qui ne rend pas ma démarche beaucoup plus fine. 

Ce matin, dans mon billet, je me foutais de la gueule d'un blogueur de droite qui se plantait complètement dans les faits qui gêneraient son analyse. Comme s'il avait été fini à l'urine. 

Aujourd'hui, nous sommes la majorité. Je dis nous. J'aurais du mettre des guillemets. "Nous" avons "contribué" (les guillemets sont en solde) à la victoire de François Hollande puis de la gauche aux législatives. Nous étions content d'éjecter "le nabot" et d'être d'accord sur notre adversaire qu'est la finance et tout ça. Depuis, certains ont désillusionné (les néologismes sont au même rayon que les guillemets). Il n'empêche qu'on a viré le nain qui pratiquait la politique du fait divers. 

Récemment, Noël Mamère a déclaré qu'on ne construisait pas un barrage sur un fait divers. Il a pratiqué la politique du fait divers. Jean-Luc Mélenchon a "exigé" la démission de Bernard Cazeneuve. Il a pratiqué la politique du fait divers. Et toi, là, dans les réseaux sociaux, tu as profité de cet événement pour taper sur Hollande, Valls et Cazeneuve. Tu as pratiqué la politique du fait divers. 

Tu as regardé cette vidéo montrant les flics tabasser les manifestants et tu l'as probablement relayée. Tu n'as pas réfléchis au fait qu'il pouvait s'agir d'un montage et à celui que les poulets en question sont superbement entraînés et n'ont pas l'habitude de s'énerver pour des broutilles. Tu as oublié de te poser la question de savoir si, par hasard, les manifestants étaient si pacifistes que cela. Surtout, tu ne t'es pas interrogé sur les circonstances qui ont fait qu'une grenade qui ne tue jamais car elle n'est pas faite pour ça ait pu tuer un jeune homme. 

Tu as tapé sur Hollande, Cazeneuve et Valls parce que tu ne peux pas les sentir. Tu as voulu démontrer que l'Etat était un État policier et que l'on vivait en dictature. Ça t'amuse. Des émeutiers foutent sur la gueule des flics pour lutter contre un projet alors que les rapports d'experts montrent que le projet est mauvais et qu'il allait être abandonné mais qu'il avait été établi selon les volontés démocratiques et que celles-ci allaient être cassées par des instances supérieures justement par ce que nous sommes dans une République avec un État de droit. 

Tu ne t'es pas interrogé sur la légitimité des émeutiers. Tu veux rendre le pouvoir au peuple et n'arrête pas de réclamer une sixième République. Mais tu es incapable de respecter les décisions démocratiques prises dans le cadre de notre Constitution et tu en voudrais une nouvelle. Tu ne supportes que les décisions prises dans la rue, au fil des circonstances. 

Tu ne connais strictement rien au dossier. Tu penses qu'un lac est mauvais parce qu'il favorise l'agriculture intensive sans même savoir à quoi il sert, sans même savoir depuis plus d'une semaine que ce projet existe, sans même avoir lu l'avis des partisans. 

Tiens ! Je vais faire un aparté. J'étais plié de rire en voyant les vidéos des opposants. Ils sont tous identiques, la même coiffure, les mêmes vêtements. Ceux que d'autres types portaient dans le Larzac. On ne peut les imaginer autrement que buvant de la bière de merde et fumant des cigarettes mal roulées. Une caricature. 

Et un jeune homme est entré dans ce truc. Il en est mort. 

Et tu en profites pour taper sur le gouvernement alors que ce n'est qu'un fait divers.

N'as-tu pas honte ?

Dans l'attente, en contribuant à casser l'Etat de droit, j'espère que tu te prépares à assumer les conséquences. 

Un jour, tu te feras voler ton iPhone, dans la rue. Tu iras porter plainte pour prouver les faits à ton opérateur privé ou à ton assurance privée. Et tu seras surpris quand le brave préposé te répondra : vous savez, m'sieur, quand on essaie de faire respecter la loi, on se fait foutre sur la gueule, et quand on se défend, tu gueules comme une poissonnière. Alors tu remercies le bon dieu que ta tablette n'ait pas été volée car, ton smartphone, tu peux te le foutre dans le cul. Si tu veux, tu peux faire appel a un détective privé pour retrouver ton machin et une milice privée pour te protéger dans ton quartier. 

Le service public de maintien de l'ordre te pisse à la raie. 

Assume tes contradictions et ne réagis pas aux faits divers. Même tragiques. 

29 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui. C'est étrange.

      Ça me rappelle que j'ai validé un de tes commentaires aujourd'hui ou hier sans y répondre faire de temps en me disant que je repasserai mai j'ai oublié où.

      Supprimer
    2. Oh, t'inquiètes, je ne suis plus trop (pas le temps, ou oubli)

      Supprimer
  2. Si les gendarmes en sont arrivés à l'usage de la grenade offensive, c'est que ça devait chier sérieux, qu'ils risquaient d'être débordés ou que le périmètre à défendre menaçait d'être investi. J'ai bossé à plusieurs reprises avec des moblots. On se prenait des centaines de projectiles dans la gueule, pavés, bouteilles, etc. jamais ils ne se sont énervés, jamais ils n'ont fait usage de grenades OF. Quant aux connards qui parlent de types au QI d'huître pour parler des moblots et CRS, ils me font bien marrer, comme si le taff se limitait à quelques gestes, comme si pour faire ce métier il fallait être une brute. Or, elles sont justement et systématiquement écartées. Il faut des hommes solides, physiquement comme psychologiquement, réfléchis car il faut peser les conséquences de chaque acte. De toute manière, si les gauchistes savaient de quoi ils parlent, ça se saurait. Ils parlent de grenade comme si c'étaient des quadrillées qui avaient été balancées, ils parlent de violence en oubliant celle de leurs poulains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Nos boulots n'ont rien à voir mais on a affaire aussi à des situations d'urgence graves. On réagit professionnellement. J'ai des copains qui ont des jobs typiquement gauchistes genre éducateur spécialisés. Ils ont aussi des situations d'urgence et ils agissent comme ce que disent les manuels.

      Vous poseriez la question à chacun de nos lecteurs ils seraient d'accord.

      Ça me rappelle la principale crise que j'ai eu à gérer : les Leroy Merlin d'île de France n'acceptaient plus les cartes bancaires d'une banque alors que j'étais à l'informatique de la banque de ce commerçant. Paniqus générals aux caisses

      Supprimer
    2. Oups. Bug quand j'ai voulu corriger mes fautes. Toujous est-il que la recherche du coupable s'est faite après (pour régler la facture). On était tous concentrés sur la résolution de l'incident. Personne ne s'est déclaré justicier avant le retour de l'ordre.

      Supprimer
  3. Je suis entièrement d'accord avec vous, ce qui n'est tout de même pas si fréquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais. Nananère. Je change de bistro et je vous réponds

      Supprimer
    2. Me revoila. Le problème est que le Font National propose des solutions économique qui pourraient être qualifiées de gauche vu qu'elle s'opposent au libéralisme.

      Oups ! Le problème n'est pas là mais sur le fait que personne, chez vous comme chez nous, ne vois venir le truc.Qui est ; la jonction entre les extrêmes, ce qui fait que nous n'avons plus aucune offre politique cohérente, sauf de la part des partis centristes.. .

      Supprimer
    3. Sauf que le centrisme est historiquement une force d'appoint et que ses positionnements actuels le condamnent à le rester. Et puis franchement, des types qui préfèrent crever plutôt que d'avoir une opinion claire et tranchée, qui vont un coup faire le tapin à droite, puis le coup d'après à gauche, ne seront jamais des gens sérieux et fiables.

      Supprimer
    4. Je vois remercie de confirmer à mes lecteurs gauchistes qu'ils son plus proches de l'extrême droite que du centre. Quand ils l'auront bien compris, ils arrêteront De culpabiliser les cons du centre gauche en leur expliquant qu'ils sont de droite parce qu'ils ont des idées différentes des leurs qui son t de gauche mais promues par les partis qui se positonne à la droite de la droite.

      Pour ma part, j'ai les couilles propres. Je n'ai pas voté pour la gauche de la gauche Vex un projet nationaliste et pour la droite de la droite avec le projet du PCF des années 80.

      Basta.

      Supprimer
    5. Je ne confirme rien du tout, j'énonce un fait, à savoir que le centrisme ne sera jamais une force politique à part entière. Ils ont leur utilité mais ils ne tiendront jamais la place centrale.

      Pour ma part, je n'ai rien à faire avec le FN. D'une part parce que c'est un parti républicain comme les autres, il est d'ailleurs en train de le devenir de plus en plus. Ensuite, je ne suis pas nationaliste mais patriote ce qui est très différent. Enfin, la ligne éco du FN fleure bon le PCF des années 70/début 80. Comme parti de droite on a vu mieux. Après, les autres peuvent bien faire ce qu'ils veulent...

      Supprimer
    6. Si. Vous confirmez. Nananère.

      Supprimer
  4. D'accord mais qu'à moitie, ce n'est pas si fréquent ...

    RépondreSupprimer
  5. Je me demande si la situation est à ce point grave que vous vous mettiez à tutoyer vos lecteurs…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que je n'en ai qu'un seul.

      Supprimer
    2. Peut-être, mais comme c'est moi, ça ne justifie toujours pas le tutoiement !

      Supprimer
    3. Faites comme si nous étions saouls. Généralement on se tutoie.

      Supprimer
  6. Entièrement d'accord avec ce billet!

    RépondreSupprimer
  7. Je suis contre ce barrage et contre cette manière violente de manifester et d'aller provoquer des gendarmes mobiles qui gardent un parking ou encadrent un rassemblement comme s'ils étaient pour quelque chose dans les décisions du CG !
    Pour jeter de l'essence sur un gendarme, faut être une graine d'assassin ! ça n'a aucune excuse ! Le gamin tué c'est un grand malheur mais je suis entièrement d'accord avec ta note : nous avons l'extrême gauche la plus bête du monde ... la démocratie est fragile. Il faut être con comme un balai pour applaudir et encourager l'usage des cocktails Molotov !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord à un détail près. Je me fous de ce barrage. A priori je suis contre mais je n'ai pas les éléments pour juger. Comme les manifestants. Ils font une opposition de principe.
      Comme pour NDDL. Mais là, je connais mieux le dossier que la plupart des opposants ! Vu que je ne l'étudie pas uniquement pour etre contre.

      Supprimer
  8. Pour ma part, je connais bien la problématique de ces barrages dans la région : irrigation, écrêtement des crues sont des prétextes à squatter l'espace public au profit d'un exploitant de guinguette au bord de l'eau au mépris de l'équilibre écologique des lieux : là, les opposants ont raison de A à Z ... Quand on voit ce que sont devenues les Gorges du Tarn ... Le tourisme de masse détruit tout. Dans ces endroits minuscules entre deux escarpements, pourquoi vouloir attirer les foules ? Parce que c'est de l'argent facile ...
    Quant au chantier ... L'ex. du PPP Ecotaxe te montre que les règles du CMP ne s'appliquent qu'aux petits contrats ... quant aux marchés de travaux ... je suis très pessimiste sur la santé de l'achat public. Vraiment marre de ça !
    Pour autant, envoyer des boulons ou des bouteilles d'essence sur les gendarmes qui doivent être bardés casqués et vêtus de peaux de bête pour faire face aux gens déchainés, c'est un crime indigne dans une république démocratique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.eauxglacees.com/Sivens-Testet-la-face-cachee-de-l

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.