14 octobre 2014

Socialiste ?

Dans mon dernier billet, j'annonçais la venue de Jean-Luc Bennahias à la Comète. Dans l'interview que je cite, il dit, en gros : nous ne sommes pas socialistes. Nous sommes sociaux démocrates ou sociaux libéraux. Je ne sais plus. Les propos ont tourné dans ma tête ou ce qui en fait office. 

Du coup, je suis allé voir la définition chez Larousse sur internet. Ils proposent trois définitions. Lisez les. Je me retrouve parfaitement dans la première. Ils en proposent trois. Je ne crois pas être d'accord avec la deuxième mais elle me fait rigoler. Je crois être beaucoup moins attaché à la propriété privée que la plupart des glandus qui se prétendent socialistes. Je me fous de la troisième. 

Ah ! Vous connaissez l'Amiral Woland ? C'est un blogueur réactionnaire. Il sent encore plus mauvais que Didier Goux mais j'ai une mauvaise tendance à avoir des amis qui refoulent du goulot et des auréoles sous les bras. 

Son billet de ce matin était très drôle. Vous pouvez le lire. Il s'adresse aux types de droite qui défendent Sarkozy. Que dis-je ? Vous DEVEZ le lire. 

Ce soir, il s'adresse aux mêmes imbéciles qui pensent qu'on vit dans une dictature socialiste. 
http://amiralwoland.wordpress.com/2014/10/14/vous-pissez-sur-leurs-tombes/

A lire. 



10 commentaires:

  1. Tiens, on lisait la même chose au même moment.

    RépondreSupprimer
  2. son billet sur la dictature socialiste est très bien en plus

    RépondreSupprimer
  3. Il a raison sur le coup de la dictature socialiste, ils sont risibles. Autant que ceux, au mandat précédent, qui employaient toutes les cinq minutes le terme "résistance" en parlant de l'UMP et de Sarkozy.

    Risibles et tristement grotesques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Désolé pour ma reponse tardive. Journée de fou. On critiquait aussi Sarkozy en le qualifiant de dictateur. Mais, pour ma part, c'était surtout pour des faits précis.

      Supprimer
    2. Mouais... Chacun a "ses faits précis". Selon le degré de sensibilité de chacun.

      Mais je me souviens qu'à l'époque nous étions souvent d'accord sur la bêtise et l'indignité de ces crétins qui employaient le terme de "résistance". Je me souviens notamment de ce dingue No Sarkozy Day...

      Je suis assez sidéré aujourd'hui de voir que ceux qui hurlaient hier se comportent aussi connement aujourd'hui...

      Supprimer
    3. Les faits précis ? Quand Saeko convoquait les syndicats pour annoncer une réforme, Hollande les invite à negicier.

      Supprimer
    4. Les pourfendeurs d'Hollande en auraient plein également. L'exemple sur les syndicats est assez peu convaincant quand on voit la réalité de ce quinquennat. Et très imprécis.
      Si ça devait expliquer les élans de "résistances" au mandat précédent, je comprends les résistants qui se retournaient dans leurs tombes...

      Enfin bon, je reste sur ma position : c'est aussi con d'avoir parlé de résistance à l'époque de Sarkozy que de parler aujourd'hui de dictature socialiste.

      Même si j'aime sans doute aussi peu Hollande et sa clique que tu appréciais Sarkozy et sa bande. Et même si on leur trouve sans doute autant de qualité dans l'exercice du pouvoir...

      Supprimer
    5. Bof. Prends les faits un par un. Ce n'est pas une question de droite gauche. Quel president a décidé de nommer lui même le president de France TV ? Tiens ! Proglio a été lourdé aujourd'hui. Quel type l'a imposé avec une double casquette ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.