09 novembre 2014

Cette jeune Allemagne

En ce 25ème anniversaire de la chute du mur du Berlin qui fut certainement une excellente chose dans l'histoire de l'Europe, il convient de faire de jolis hommages dans les réseaux sociaux. Il n'empêche qu'au troisième texte qui parle des frontières historiques de l'Allemagne, je dois avouer que tout cela me casse profondément les couilles.

Avant de dénigrer bêtement ce sympathique pays à nos portes, je tiens à préciser que tout cela ne doit pas porter à confusion. Il n'empêche que l'Allemagne (la RFA) a profité de ce bazar pour dominer l'Europe, nos dirigeants ont sauté sur l'occasion pour donner un élan à la construction Européenne et on est bien emmerdés, maintenant.

Je salue néanmoins ces valeurs Allemands de l'Est qui ont eu le courage de dire prout à ces clowns qui les dominaient et de faire tomber un mur qui ne faisait pas joli dans le paysage.

Je salue aussi les élèves allemands qui doivent apprendre l'histoire de leur pays. Les jeunes français ont de la chance. On sait à peu près ce qu'est la France depuis ce brave Clovis et nos frontières sont relativement stables depuis quelques centaines d'années malgré quelques guerres qui ont occupé nos ancêtres.

Mais quand je vois des Français évoquer l'histoire de l'Allemagne par l'intermédiaire de ses frontières historiques, j'ai bien envie de rigoler puisque je n'y connais strictement rien à part que je m'étais documenté sur le sujet à l'été 2013 quand je parlais beaucoup d'histoire sur le blog bistro.

Voila Wikipedia nous dit que : « En tant qu'État-nation, comme dans le sens de la France, l'Allemagne n'existe que depuis 1871. » On ne va pas se moquer d'un peuple frère mais enfin bon, côté histoire, ça n'est pas génial. On va commencer du temps de Charlemagne que l'on va considérer comme Français pour faire les faire chier, les territoires occupés par ces braves gens étaient bien en France. Ceci est évidemment faux puisque le nom de France n'est apparu qu'au 12ème siècle. Il n'empêche que Clovis et Charlemagne sont dans notre histoire, pas vraiment la leur. Je me comprends.

Après ces couillons d'Allemands qui n'en étaient pas encore se sont trouvés plongés dans le Saint Empire Romain Germanique. La suite est absolument incompréhensible avec ces histoires d'empire des Habsbourg, d'Etats divers et variés. L'unification de ce qui deviendra l'Allemagne commencera vers 1850 pour aboutir 20 ans après, un peu comme la réforme territoriale chez nous. 

L'empire Allemand a été proclamé en 1871 avec les frontières dont au sujet desquelles je vais illustrer ce billet, bêtement, qui n'ont rien à voir avec les frontières historiques actuelles depuis 25 ans. Vous me suivez. En plus ils ont proclamé ce truc après nous avoir battu en 1870 et il ne faudrait pas trop fanfaronner avec ces histoires de frontières historiques.

Toujours est-il que l'empire a chuté le 9 novembre 1918. J'espère que vous voyez que ce dimanche est parfaitement choisi pour ce billet à haute teneur pédagogique, vu que nous sommes 96 ans jour pour jour après et que nous allons commémorer dans deux jours les 100 ans du début de la guerre qui aura été terminée 96 ans plus tôt. J'espère que vous m'avez suivi.

Toujours est-il qu'il y a 96 ans moins deux jours, en gros, on a bouleversé les frontières historiques de l'ouest de l'Allemagne qui n'avaient même pas cinquante ans, en leur reprenant l'Alsace et la Lorraine ce qui n'est peut-être pas franchement ce que nous avons fait de mieux, mais tant qu'on peut faire chier les boches, hein !

Il n'empêche qu'un peu plus tôt, en mars, les ruskofs en avaient marre de se battre contre les teutons et leur ont refilé la Finlande, les pays baltes, la Pologne, la Biélorussie et l'Ukraine. Ce n'était pas un empire de pédés de mickeys mais ça n'a pas duré.

Après la guerre de 14, en 18 donc, ils ont perdu une partie, les pauvres, outre ce qu'ils avaient pris en mars, environ 15% dont l'Alsace-Lorraine. Après, c'est encore le bordel, assez dur à suivre. La République de Weimar a merdé côté conservation des frontières et le troisième Reich arriva, ce qui ne fut pas l'épisode le plus glorieux de l'histoire de l'Europe.

Leur nouveau chef n'était pas commode parce que sa maman l'obligeait à manger des épinards alors qu'il n'aimait pas ça et, progressivement, il a commencé à annexer une partie du coin, ce qu'il a amplifié, notamment chez nous, au cours de la guerre suivante. En 1945, on a dit : stop, c'est assez le bordel et on est allé faire du ménage chez eux, bien aidé par d'autres. On avait un peu la queue entre les jambes, quand même.

La RFA finit par être créée en 1949 tout comme la RDA et cela papillonna encore quelques années avant de devenir à peu près stable jusqu'à la chute du mur provoquée par les gens qui poussaient dessus, en 1989.

La réunification de l'Allemagne se fit en 1990, l'année suivante, donc, sur la base de frontières historiques qu'elle n'a jamais eues du tout alors qu'elle n'existait que depuis moins de 120 ans.

C'est ballot.

14 commentaires:

  1. Les jeunes Allemands ....mes copains allemands (RDA) milieu des années 1960 ne croyaient pas à l'holocauste et disaient que c'était de l'intox américaine. Jamais pu les convaincre. Ce n'est que quelques années plus tard qu'ils ont découvert une éproque qu'ils n'avaient jamais étudiée. Bien sûr, ça a changé....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement. Mais la plupart des pays ayant une période sombre la renient un temps.

      Supprimer
  2. Ton billet me rappelle la chanson ou plutôt son titre de François Beranger " Allemagne sœur blafarde"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas la chanson du pitre en question, mais il me semble évident que son titre est un plat décalque de celui du superbe (mais pas rigolo rigolo…) film d'Helma Sanders-Brahms, Allemagne mère blafarde, sorti en 1980.

      Supprimer
    2. Je viens d'écouter le début de la chanson. C'est à chier.

      Supprimer
    3. Ah ce n'est ni du Claude François ni du Mozart . C'est de la chanson à texte, icône des gauchistes, les vrais, des années 70... Ça date, mais voila. Possible que cela soit inspiré du film, je ne me souviens plus.

      Supprimer
  3. Sinon, il va de soi que ces enculés de Boches sont une fois de plus en train d'essayer de nous niquer notre race : les tickets de rationnements ne sont pas loin…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe qui viendrait niquer ta race si tu marches à quatre pattes le fion ouvert et humide : met un slip et reste digne !

      Supprimer
    2. Captain. Ton commentaire est crétin. Tu vas finir par te faire virer.

      Supprimer
    3. Monsieur Haka : c'est ce que je me tue à dire ! (Mais pas à propos des Allemands.)

      Supprimer
  4. Rappelons que , sans Sarkozy qui a dit qu'il y était et que c'est lui qui a poussé le plus fort, le mur serait toujours là .

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.