10 novembre 2014

L'affaire Fillon Jouyet pour les nuls

Quand l'affaire Bygmalion a éclaté, M'sieur Fillon a eu peur que ça éclabousse son parti politique et l'oblige à raquer et que M'sieur Sarkozy puisse récupérer les rênes avant que la vérité soit faite. Du coup, il a été voir M'sieur Jouyet qui bosse avec Monsieur François Hollande, président de la République, co-prince d'Andorre et chanoine de mes deux. M'sieur Jouillet et M'sieur Fillon sont copains, vus qu'ils ont bossé ensemble. M'sieur Jouillet et M'sieur Hollande sont copains, vus qu'ils ont bossé ensemble.

Ils en ont profité pour déjeuner ensemble, ce qui est normal, après tout, mais on arrivera bien à trouver un blogueur de la vraie de gauche expliquer que cela prouve la collusion et Mâame Le Pen dire « ah la la UMPS ». M'sieur Fillon, il a dit : dis-donc, JP, faudrait qu'vous vous en occupiez, hein ! Allez lire les détails ici.

M'sieur Jouyet, bien embêté, a été voir son chef, sa magnificence François Hollande, et lui a dit : « heu, qu'est-ce qu'on fait ? ». L'autre lui a répondu : « laisse tomber ces conneries, tu reprends une bière ? »

Ceci nous prouve que l'UMP n'hésitait pas à intervenir dans les affaires de justice ce que se refuse à faire la gauche actuelle. Et hop !

Mais M'sieur Jouyet a fait la connerie de raconter ça pour rigoler à des journalistes qui ont enregistré la conversation puis fait un livre. Alors M'sieur Fillon n'est pas content. M'sieur Jouyet pour ne pas embêter son copain Fillon, y dit qu'c'est pas vrai, nananère. Mais, au cours du week-end, cela va trop loin, il finit par dire : « bon ben basta y m'a réellement dit ça, Fanch. »

Les journalistes font rien qu'à dire que François Fillon est définitivement grillé ce qui est drôle tant il est évident que tout cela sera oublié dans deux jours.

Ce qu'il y a de bien, à l'UMP, c'est qu'on trouve un tas de cours sur pattes, tel Bruno Le Maire, qui exige la démission de M'sieur Jouyet sans se rendre compte à quel point il passe pour ridicule. Le lascar veut être chef de parti et il s'entraîne à ressembler à M'sieur Copé. Un de ces jours il va nous dire qu'il est profondément choqué... Dites, M'sieur L'M'aire, il ne vous a pas échappé que tant de bêtise à grillé Jeff. Z'auriez du dire : j'en ai rien à cirer, il faut que justice se fasse, l'gars Fillon disait p't'tre ça pour déconner.

Il n'empêche que ce qu'il y a de bien aussi parmi les leftblogs, dans la branche blogueurs de gouvernement, car on trouve tout dans les leftblogs, c'est un peu comme la Samaritaine quand elle n'est pas fermée, des blogueurs qui demandent aussi à ce que Jouyet soit viré.



30 commentaires:

  1. Rappelons tout de même que tout cela, pour l'instant, ne repose sur rien de concret : c'est du roman, quoi.

    (À moins que, depuis hier, j'ai manqué un épisode décisif…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez rien loupé. J'ai dit dans le billet que tout sera oublié en deux jours.

      Supprimer
    2. Ah, mais, dire que tout sera oublié en deux jours et répéter que, pour le moment, tout cela est du vent, ce n'est pas la même chose ! (En gros : on peut oublier en deux jours des faits avérés, et se souvenir encore quarante ans plus tard de choses n'ayant jamais existé : les Arabes noyés dans la Seine par dizaines en 1961, par exemple.)

      Supprimer
    3. Fallait pas faire semblant de les noyer.

      Supprimer
  2. Les enregistrements sont ceux des paroles de JP Jouyet, lors d'une interview. Des paroles qui rapporteraient le dialogue entre lui et F. Fillon. Sont-elles déjà à 100% exactes, ou sont-elles des interprétations ?
    Cela dit : qu'est-ce qui serait plus condamnable : les renseignements donnés, voire la supposée supplique de F. Fillon, auprès d'un "bien placé" à l'Elysée ? Ou, celui par qui le scandale existe bel et bien : N. Sarkozy ? Cherche-t-on à disculper ce dernier en prenant des chemins détournés, tout en faisant peser sur d'autres les dysfonctionnements à l'UMP, éventuellement, sur ceux qui les condamnent ???
    Puisque l'Elysée a refusé toute intervention en faveur de cette prétendue demande de F. Fillon, retransmise par JP Jouyet, c'est quoi le problème ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il n'y a pas de problème... Fillon n'a rien fait de mal. Je ne crois pas l'enfoncer dans ce billet.

      Supprimer
    2. Ben, moi non plus. Encore un livre qui sera vendu grâce à une phrase. Ah la la , cette histoire fait de la concurrence à Nabilla, ou l'inverse.

      Supprimer
    3. Bof... Je ne sais pas si cela va avoir beaucoup d'impact.

      Supprimer
  3. Jouyet s'emmêle les pinceaux et passe pour un clown et nous avec; tu as sans doute raison : tout sera oublié dans deux jours... c'est à peu près l'espérance de vie de ce type à son poste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais tu n'avais pas besoin de faire un billet de trois lignes pour taper dessus.

      Supprimer
  4. Trouvé sur TWEETER
    Falcon200 ‏@Slou06 2 hil y a 2 heures
    @sarkosisteavie @Twystsky @BFMTV a écouté les bandes avant la justice.......Pa besoin de plus de commentaire !!

    BFM a t-il racheté la Justice française sans M'dame Taubira soit au courant

    RépondreSupprimer
  5. je tape sur jouyet par sur Hollande, tu m'as bien lu au moins ? et alors ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai bien lu. Tu fais ce que tu veux, tant pis si c'est minable.

      Supprimer
  6. "il serait tant qu'ils se reprennent"...
    oui mais ils sont "temps"!

    RépondreSupprimer
  7. "il serait tant qu'ils se reprennent"...
    oui, mais ils sont "temps"!

    RépondreSupprimer
  8. Pas du tout exclu que Jouyet soit obligé de démissionner, pour une raison toute simple : avoir dit quelque chose à la presse (peu importe quoi , peu importe si c'était important ou sans intérêt) , puis, quelques heures plus tard , devoir admettre qu'il avait menti .

    On ment beaucoup en politique , mais se faire prendre ne pardonne pas pour les postes auxquels on est nommé , et non pas élu ( voir Thévenoud ; par contre, Mellnick , condamné pour faux témoignage, s'en est sorti parce que ses électeurs en ont décidé ainsi ; mais Jouyet n'a pas d'électeurs ): c'est la règle du jeu .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, mais ça n'en fait pas une raison pour ne pas reposer le contexte...

      Supprimer
  9. Jouyet sait qu'il y a un magnéto qui tourne et à la fin de l'intervioue, il demande pas un droit d' écoute ??
    ah oui c'était lors d'un repas entre amis

    RépondreSupprimer
  10. Est-ce qu'il savait quand il parlait aux journalistes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Googueulise "" jouyet savait qu'il etait enregistré ""

      Supprimer
    2. Pas besoin de googliser, c'est dans tous les articles, ma réponse était à côté de la plaque...

      Supprimer
    3. non tu es de bonne foi, car je n'ai pas lu que Jouyet avait déclaré qu'il savait.
      en fait on en parle mais on s'en tape, il a fait une bourde, coutumier du fait parait il ??

      Supprimer
    4. Oui, j'ai lu un article où des journalistes se réjouissaient d'avoir affaire à lui parce qu'il dit des trucs qu'il ne devrait pas dire.

      Supprimer
  11. Je prends les paris : avant 48 heures – 72 maximum –, Jouyet aura rejoint Cahuzac, Morelle et deux ou trois autres au prestigieux club des mis au rebut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof... Je prends le pari que demain il y aura une autre affaire en une...

      Supprimer
    2. Il y en a de trop, je n'arrive plus à suivre.

      Supprimer
    3. Pareil. Je crois que je vais en inventer une.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.