26 novembre 2014

Parlement ou théâtre de Guignol ?

Dans mon précédent billet, je narrais mon hilarité suite à la déconvenue des députés UMP cachés derrière un rideau jusqu’au moment du vote pour tenter de faire basculer le scrutin dans leur sens pour ridiculiser la gauche. Ils ont échoué. Cette fois, ce sont les sénateurs qui montrent le ridicule du fonctionnement de nos institutions.

« Pour la première fois depuis 2012, le Sénat, repassé à droite en septembre, a adopté mercredi 26 novembre, la partie recettes du budget 2015, tout en la modifiant fortement. » En 2012 et en 2013, pour les budgets 2013 et 2014, les textes étaient rejetés en première lecture parce que le Front de Gauche votait contre, comme l’UMP. Maintenant que la droite est majoritaire au Sénat, elle peut faire passer tous les amendements qu’elle veut et chambouler complètement un texte.

Ce dernier sera donc retoqué par l’Assemblée après passage en CMP. La routine.


Nos aimables représentants du peuple sont informés qu’ils ne sont pas payés pour jouer aux guignols et les braves gens favorables à une modification du régime pour en faire un machin parlementaire à la place d’un truc monarchico-présidentiel sont invités à réfléchir aux détails…

4 commentaires:

  1. Ne manque pas de respect à Guignols veux tu ?

    RépondreSupprimer
  2. Je me demande toujours pour qu'elles raisons on garde ce sénat sans le réformer pour le moins...le supprimer ?

    RépondreSupprimer
  3. Ils ne veulent surtout pas laisser leur joujou du blocage

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.