04 décembre 2014

Imbéciles taxis

J'avais un rendez-vous de la plus haute importance avec un ancien collègue pour boire une bière en discutant affaires à 19 heures. Nous devions évoquer un sujet précis et nous donnions une heure. Évidemment, nous n'avons pas abordé le sujet et à la huitième tournée, vu qu'il commençait à etre plein et que ma soif grandissait, j'ai dit stop. Il était réellement plein alors que j'avais encore de la marge. On a commandé une neuvième pour fêter le fait que nous arrêtions de boire.

Le pire est qu'il faudra que l'on se revoit pour traiter le sujet. Je vais lui proposer un petit déjeuner.

Nous étions Porte Maillot. Au tabac des Ternes. 4€10 la Carlsberg au comptoir. Je n'irai plus. Ils se foutent de la gueule du monde. Le serveur voyant ma mauvaise humeur nous a payé une tournée en nous disant de ne pas le dire au patron. J'ai du savoir vivre. On ne part jamais d'un bistro sur la tournée offerte. J'ai donc remis une dernière. 

Le copain va mettre une semaine à se remettre et j'aurai la tête dans le cul demain. Il a néanmoins payé la dernière tournée. Tout ça pour vous expliquer pourquoi j'étais d'humeur badine au point d'en faire un billet sur mon blog politique et avec plus trop de pognon en poche (26 euros).  

Nous décidons de rentrer, lui à pieds, moi en taxi (à cette heure il me fallait vingt minutes contre une cinquantaine en transport en commun). Comme il était de très bonne humeur, il a décidé de m'aider à trouver un taxi. Il levait donc le bras au milieu du boulevard. Personne ne s'arrêtait. J'ai réussi à le décider de rentrer chez lui et le premier taxi qui passe s'arrête. Sa femme va gueuler. D'ailleurs, elle l'a appelé quand nous étions au comptoir. Cette andouille a dit : je suis avec Nicolas. Elle a répondu : ah, le type avec qui tu prenais des cuites dans les années 90. Je comprends. 

Je monte dans le taxi et dis au chauffeur : "au Kremlin-Bicêtre, s'il-vous-plait, vous prenez la carte ?" Il démarre et me répond : "normalement non." Cette réponse m'a maissé sur ma faim. J'ai donc compris qu'il prenait la carte mais ne le dit pas aux clients pour les faire payer en liquide, notamment ceux qui sortent du bistro et sont saouls au point de ne pas pouvoir faire un billet sur leurs blogs politiques. 

J'avais donc 25 euros sur moi en billets et quelques pièces alors que j'avais évalué la course à une trentaine. Je pense donc : connard de taxi, tu vas te faire baiser. 

Pas de chance pour moi (enfin si...) la course s'élevait à moins de 25 euros (23,60 je crois), un miracle... 

Toujours est-il que j'ai du mal à comprendre les taxis parisiens. Alors qu'ils sont menacés par la concurrence des VTC, ils continuent à faire chier les clients qui souhaitent payer par Carte Bancaire. 

Qu'ils crèvent. 

Je suis arrivé à Bicêtre. La Comète était encore ouverte. Le vieux Joël est là. Je vais boire un coup. Ou deux. Ou six. Je n'ai plus de liquide et dois payer par carte. Minimum 15 euros. 

Ces connards de taxis parisiens sont les derniers commerçants de notre joli pays qui n'acceptent que du liquide pour pouvoir continuer à gagner de l'argent au noir. 

Ils peuvent crever. 

Les patrons de bistro aussi, si les loufiats doivent payer des verres aux clients sans le dire aux patrons...

17 commentaires:

  1. Très marrant! Je commente même si mon pseudo vous hérisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que vous l'avez dit chez Didier de manière assez agressive il y a quelque temps (vous deviez sortir du bistro). Je vous avais répondu que Jegoun n'était pas mieux, ignorant que c'était un nom de famille.

      Supprimer
    2. Ah ben si je sortais du bistro...

      Supprimer
  2. 4€10 le demi au comptoir !!!
    C'est des voleurs.

    RépondreSupprimer
  3. Et sinon, oui, les taxis (la plupart) sont vraiment cons de ne pas accepter la CB.

    RépondreSupprimer
  4. Je recommande la lecture de ce billet à celleux qui ont besoin de diurétiques. Toute cette bière...ça donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arg, je voulais conseiller aux taxis d'installer un "Jules" , comme ils prennent que du liquide

      Supprimer
    2. Mon "ivrogne" s'adressait à Suzanne ce que tout le monde aura compris. Le commentaire de Fidel était bloqué dans les tuyaux.

      Sache que je n'ai jamais pissé dans un taxi ou un métro. J'ai pissé dans la rue, dans mon pantalon,.. Et j'ai raconté toutes les fois dans mes blogs. Sauf une. La dernière. Vendredi dernier. Je vais aux toilettes du bistro. C'était occupé. J'attends de minutes. Je ne voulais plus tenir. Je vais chez les femmes. Occupé. Je me décide à pisser dehors. Je sors et vais devant la palissade en bois sur le parking et sors le machin en urgence. Ouf. Soulagement. Et la voiture garée devant a allumé ses phares...

      Supprimer
  5. Le taxi est le truc que je refuse de prendre. Mon boycott a moi.

    Si cette profession disparaît (du moins dans sa forme actuelle), ça ne me posera aucun problème.
    Et vive la concurrence des VTC et autres trucs qui peuvent leur faire concurrence...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Finalement. Il faut que la concurrence soit loyal. Par exemple, un bistro doit avoir des toilettes pour les clients et ces clients doivent pouvoir consommer sur place. Le boulanger qui vend des sandwichs ne paye pas le pain (dans le sens où il peut faire sa marge sur le sandwich pas sur le pain). La concurrence est légitime mais déloyale. Pareil pour les VTC. Il est légitime qu'ils ne puissent prendre des clients que sur réservation dans la mesure où les taxis ont des contraintes pour la maraude (ce que je décris dans mon billet : j'ai pris un taxi à la volée).

      Le fait qu'ils ne prennent pas la carte est une connerie (pourquoi faire croire que l'on bosse au noir alors que le taxi a un compteur ?). Mais, pour ce sujet précis, la connerie vient des banques (en disant ca, je tue mon job) : les commerçants payent des commissions quand ils payent par carte.

      Le problème de mon taxi est qu'il a démarré la course sans dire qu'il ne prenait pas la carte. Et c'est pour ça que les taxis méritent des baffes. La carte étant le moyen de paiement universel, ne pas l'accepter devrait être affiché.

      Hug.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.