08 décembre 2014

Interdisons les crèches du dimanche

Entendons-nous bien ! Je suis contre le travail le dimanche comme je suis contre le travail en général. Étendre les zones touristiques pour piquer du pognon aux étrangers méchants est de bonne guerre mais cela doit s'arrêter là. A part pour prendre le pognon des touristes, je ne vois pas l'intérêt : ça ne donnera pas plus de pognon aux consommateurs de souche.

Entendons-nous bien. Je me fous des crèches à peu près autant que de la première brosse à dents qui a été utilisée dans un moment d'égarement comme thermomètre anal.

Il n'empêche que le non travail du dimanche est une tradition religieuse. Le voir défendu par les mêmes lascars qui luttent contre les crèches dans les lieux publics parce que c'est une tradition religieuse est à mourir de rire

Je ne sais plus quel collègue blogueur (Sarkofrance probablement) faisait un billet au sujet des pertes de repère. Nous sommes en plein dedans et après on s'étonne d'avoir des fascistes aux portes de Paris et plein nos bureaux de vote.

Revenons sur terre, bordel. Les crèches sont passées du stade de machin religieux à celui de machin traditionnel. Le non travail du dimanche est passé de bordel religieux à celui d'avantage acquis.

On ne pourrait pas se masturber avec d'autres sujets plus importants comme les taxes sur la bière ?

N.b. : les crèches sont également le sujet des billets de Lady Apolline, Fred Camino et Romain Blachier. Voir ma bloguerolle. 

8 commentaires:

  1. Tout à fait, ne négligeons pas la bière!

    RépondreSupprimer
  2. Ok pour les crèches du dimanche, mais si on pouvait développer celles de semaine, ce serait beaucoup mieux :)

    RépondreSupprimer
  3. N'ayant pas de pognon à dépenser dans ce genre de représentations, j'attendais l'après Noel pour faire les poubelles des riches du bourg pour récupérer tous les trucs en platre

    RépondreSupprimer
  4. T'as raison, mon gars : faut pas attendre Noël pour mettre le petit Jésus dans la crèche

    RépondreSupprimer
  5. J'essaye de me figurer comment on peut faire naître une érection avec un sujet comme les taxes sur les alcools.

    C'est pas gagné.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas d'opinion à propos du travail le dimanche, ni sur la corrida. C'est mon droit, quoi !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.