02 décembre 2014

Mon conseil à Manuel Valls

Si je puis me permette. Twitter m'apprends que tu passeras bientôt à la télé pour répondre à Nicolas Sarkozy. Si j'étais toi, je laisserais Jean-Christophe faire le job. 

Voir mon billet de ce midi. 

Par tradition, tu es le chef de la majorité. C'est ainsi en France, le Premier Ministre est le chef de la majorité. En répondant à M. Sarko, tu entérines le fait qu'il est le chef de l'opposition. Laisse-le donc de se débrouiller et se battre avec Mme Le Pen. 

Reste au dessus. Il y a deux ans à tenir. Laisse le passer pour un médiocre, pour l'égal de Jean-Christophe, non pas que ce dernier soit médiocre mais il n'a pas été président de la République. Dans sa carrière, JC Cambadélis est en pleine ascendance. Sarko est en régression. Il faut le faire savoir. Tu n'as pas à t'adresser à un type de seconde zone. 

Tu es le chef du gouvernement. Ne rends pas ce type présidentiable. Qu'il se débrouille. 

On verra en 2017 à qui on sera opposés. A la primaire de la droite, j'irai voter pour M. Le Nain (smiley !) car je suis persuadé qu'à un deuxième tour, il pourrait se casser la gueule. Ne serait-ce qu'en n'y figurant pas. 

Mais n'en fais pas trop. Si tu continues, tu pourrais par convaincre les Français qu'il pourrait être le seul à les sauver

Tu vois, je lis beaucoup de blogs réacs. Ces andouilles sont en train de faire sa promotion, parce qu'ils y croient. Le seul type de la vraie droite capable de reprendre le pouvoir. C'est d'ailleurs assez rigolo car ils ne peuvent pas le blairer. 

Finalement, ne tiens pas compte de mes conseils. Pas trop. Il faut le faire gagner la primaire de droite. Car il est à peu près le seul à pouvoir perdre la présidentielle face à nous. 

Par contre, ne lui donne pas une stature de chef d'Etat. Tu pourrais le faire gagner. 

Laisse Jean-Christophe le réduire à ce qu'il est. 

Honnêtement, il vaudrait mieux qu'il gagne leur primaire en passant pour un clown. 

15 commentaires:

  1. Très bon conseil. Mais le suivra t'il ? Il est fier le catalan et a envie de se mesurer bêtement a l'ex

    RépondreSupprimer
  2. C'est un problème de parti et non de gouvernants

    RépondreSupprimer
  3. J'ai failli vous dire que Cambadélis était plutôt en pleine ascension qu'en pleine ascendance ; mais comme il n'est pas en pleine ascension, finalement je m'abstiens.

    Sinon, vos contorsion tacticiennes m'ont fait bien marrer, ce qui n'est pas si fréquent chez moi le mercredi matin.

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord : si quelqu'un doit répondre à Sarkozy, c'est Cambadélis.
    Et merci pour l'ensemble de votre oeuvre ça me distrait tous les jours.
    Rose

    RépondreSupprimer
  5. Sarkozy, en tant que président du premier parti d'opposition, est évidemment le chef de l'opposition, tout comme le premier ministre est le chef de la majorité : leur débat est tout à fait logique.

    Mais si Valls veut débattre avec Sarkozy, qui est évidemment présidentiable , c'est pour se rendre lui-même présidentiable .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se rabaisser au niveau d'un looser ou prouver qu'il peut revenir dans la cour des grands.

      Supprimer
  6. Bien vu. Et puis se rabaisser à répondre à Sarkozy peut être dangereux pour les lombaires.

    RépondreSupprimer
  7. De toute manière il a pas le temps il fait des apéros !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.