29 janvier 2015

Blogueurs contre blogueurs

Blogowar entre Didier Goux et El Camino à la sortie d'un bistro.
L’ami Sarkofrance évoque une dispute de blogueurs qui a dégénéré et me voila tout pensif à ce sujet. Les blogowars étaient bien drôles, dans le temps ! On s’engueulait en toute franchise et en se balançant des arguments de fond dans la tronche. Je me rappelle de cette époque où je tombais sur les blogs « Ségolistes », libéraux, centristes,…

Je continue, à l’occasion ! Je tombe sur le dos de mes cibles préférées comme Pierre Parrillo et Gauche de Combat. C’est un pur bonheur ! Par exemple, Gauche de Combat, dans son dernier billet, à un sujet dont je me contrepignole, arrive à qualifier Gérard Larcher d’ancien président de l’Assemblée Nationale. C’est toujours rigolo de constater de si grossières erreurs dans des billets d’analystes politiques du dimanche. Mais ce n’est pas du fond.

J’aime bien aussi, de temps, chercher des gens que j’aime bien comme DPP, qui font des billets posés que je pourrais partager, comme celui de ce matin, quand ils utilisent des tournures de phrases qui m’amusent.  Il le commence par : « Tandis que les médias dominants se focalisent sur Syriza » alors qu’il y a deux mois il gueulait probablement parce les médias ne parlaient pas de Syriza.

Tout cela est bien bon enfant ! Par contre, il y a eu un changement dans la blogosphère politique, du moins celle que je fréquente, vers mi 2011. Rappelez-vous , la montée de Twitter suite aux printemps arabes, l’affaire DSK et le fait qu’il est apparu que François Hollande serait le prochain président de la République. Il y a eu un tournant. Nos blogowars bon enfant ont peu à peu diminué pour être remplacées par des propos beaucoup plus violents. J’en ai pris plein dans la gueule, peut-être plus que d’autres. Je veux bien plaider coupable, vu le nombre de conneries que je peux raconter dans mes blogs et dans Twitter. Il n’empêche que…

Je reviens sur le billet de Sarkofrance. Il dit : « Par exemple, Jegoun glisse une vanne contre XXX, tandis que YYY publie un billet rageur contre le même après une incartade sur Twitter. XXX répond, forcément. Il y avait peut-être un billet encore antérieur pour expliquer cette nouvelle bataille. »

Je masque les noms, sauf le mien vu que je suis à l’origine… Ils importent peu et vous les trouverez chez Juan.

Tout part d’une vanne que j’ai lancée. Ni bonne, ni mauvaise, une vanne. Ni bonne ni mauvaise mais pleine d’affection, en souvenir nos bisbilles antérieures dont parle Juan, sinon je ne l’aurais pas faite. XXX n’a pas compris. YYY a fermé son blog. Ni bonne, ni mauvaise car je m'en fous, je ne cherche pas la parole historique : je ne veux que rigoler avec les copains de blogs et je ne lis pas les blogs qui me font chier, j'oublie les tauliers.

On est loin d’un blogowar d’antan. Un  niveau de méchanceté, de violence,… est apparu. C’est ce que je voulais répondre en commentaire à Sarkofrance, suite aux deux derniers paragraphes de son billet. Et il finit en disant que le débat contradictoire a toujours toutes ces chances sur le web. Je voudrais savoir où ? Où a-t-il lieu ? Dans mon annexe, je parlais hier soir de la loi Macron. J’ai vu des tonnes de critiques mais aucune de fond, à part au sujet du travail du dimanche, ce qui est à plier de rire, comme si dans notre monde, le nombre de dimanches travaillés était vraiment un enjeu de société…


Et je reviens à son billet : Jegoun glisse une vanne contre… Elle n’est pas contre, elle est au sujet de. Nuance.

Je disais regretter les blogowars d’antan. Elles n’étaient  pas toutes bon enfant ! Certaines fois, cela dégénérait mais on l’oubliait rapidement. Je connais des types qui faisaient des billets rageurs en rentrant saouls à la maison, voire du comptoir avec leur iPhone. Bah…


Il y a bientôt trois semaines, nous étions trois ou quatre millions à manifester pour le droit à l’humour, pour défendre la liberté d’expression.

33 commentaires:

  1. Je ne sais pas si l'on peut regretter les blogowars d'antan. Certains, les trouvant trop violentes, avaient même tenté de faire une charte...de bonne conduite, hum hum (smiley).

    Là, je trouve qu'il n'y a plus de blogowar, juste des échanges de piques qu'on ne se donne plus la peine d'approfondir. J'ai bien rigolé avec certains qui répondaient avec du mordant, mais ils sont aujourd'hui évanouis.
    Mes billets anti-islamistes avaient parfois une centaine de commentaires, avec de vrais morceaux d'islamistes dedans.(Ah, le doux temps des Bart, Bougnoulosophe, Dalyna, Melle S...) Maintenant, les bisounours youpi l'islam ne la ramènent plus, je me demande bien pourquoi.(re-smiley).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que la charte est postérieures à "antan".

      Pour les blogowars, vous avez raison. Les attaques sont devenues apres cette période de mi 2011 plus personnelles que politiques ou au sujet du contenu. Ce sont les blogueurs qui ont été attaqués, pas ce qu'ils écrivaient. J'ai toujours su faire la part des choses entre l'individu et le blogueur. Twitter a beaucoup participé à cette dérive.

      Supprimer
  2. Mon blog doit être mauvais : aucun blogueur ne m'engueule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois, Elie, que vous avez eu votre quota d'engueulades sur le blog Sarkofrance. Et ne me dites pas le contraire, ou je vais chercher Euterpe, Rosaelle, Petite Enclume Perdue, et j'en passe...

      Supprimer
    2. https://sarkofrance.wordpress.com/2012/09/12/les-blogs-sont-des-bistrots/

      C'est en loin dans le sujet: l'engueulade de blogobistro. Avec Euterpe dans le rôle du tirailleur et Elie Arie en bouquet misère.
      Le dernier commentaire est un chef d'oeuvre d'agressivité et de méchanceté jalouse.

      Supprimer
    3. Non Elie. C'est parce que votre blog n'est pas personnalisé ! On l'assimile à Marianne.

      En outre, il y a réellement eu un changement. On se battait en respectant les personnes, un peu comme si nous étions les derniers hommes d'honneur et que cet honneur a disparu chez certains (je vire réac ?). Quand je lance une pique à Parrillo, c'est bien au blogueur. Ça n'enlève pas du respect pour la personne.

      Alors je vais être désagréable. Tant pis. L'image qu'on a de vous vient de votre blog et de votre photo : on n'engueule pas un petit vieux.

      Supprimer
    4. Et pourquoi on engueulerait les gros ?
      De toutes façons, ma photo date un peu : c'était du temps où j'étais effectivement vieux, mais iça remonte à deux ans .

      Supprimer
    5. Des commentaires étaient bloqués dans les tuyaux. Z'avez qu'à les remettre dabs l'ordre.

      Supprimer
    6. @ Suzanne

      Sur les commentaires , d'accord, mais ça ne suffit pas : moi, j'aimerais que des blogueurs consacrent des articles de blogs à m'engueuler, c'est bien de cela que parle le billet de Nicolas .

      Supprimer
  3. Je remets la conclusion du commentaire que j'ai laissé là bas. Conclusion cuculapraline, mais j'y tiens...
    Je crains que beaucoup (moi aussi sans doute), on oublie que derrière le blogueur plus ou moins militant et derrière la posture, y a un être humain.

    Y a des choses qu'on se dit dans les blogs, dans les tweets, sur le net, qu'on oserait jamais se dire face à face. Et qui sont peuvent être abjectes, et faire énormément mal.
    On pourrait répondre "si tu as peur qu'on te parle mal, viens pas sur le net". On laisserait la place à des sacrés loulous si on baissait pavillon parce que des connards insultent plus salement que les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'humain, c'est un peu ce que je réponds à Elie ci-dessus : comme il met sa photo, on voit d'abord l'humain.

      Supprimer
  4. Comment voulez-vous faire de bonnes vraies guerres si vous vous mettez à “respecter l'humain” ? Piétinons l'humain, bordel, et sortons de la paille les fusils, la mitraille, les grenades !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle de l'humain blanc et catholique, pas gros, pas ivrogne,...

      Supprimer
  5. On s'en fout des blogowars. Mais si vous y tenez vraiment je peux de nouveau te traiter de sale con. Histoire de retrouver l'ambiance d'antan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que le blog soit lu pour que ça marche.

      Supprimer
  6. Sur lequel se ses blogs, Juan parte-t-il de cela ? Je suis paumé avec tous ses blogs.

    RépondreSupprimer
  7. Il faut peut-être faire gaffe à cette tendance que nous avons, les blogueurs, à écrire des billets sur d'autres blogueurs, et à constituer un monde renfermé sur lui-même dans lequel les blogueurs parlent aux blogueurs sur les blogueurs .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant ce qu'ils font à la télé : entre eux. ET PAYES, EUX !

      Supprimer
    2. Non. Les blogs sont des éléments d'un réseau social. Il est normal de parler de nous. Néanmoins, il est vrai que l'on tourne en rond parfois.

      Supprimer
  8. Qui d'ailleurs a inventé ce mot affreux de "blogue/blog" ? c'est une abomination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Blog vient de Web Log, "journal sur le net". Pour plus d'info, lire http://www.sayeverything.com/ sur l'histoire du bloguage, passionnant !!

      Supprimer
  9. "Blogowar entre Didier Goux et El Camino à la sortie d'un bistro."

    Didier Goux , c'est bien celui qui est à gauche (sur la photo , je précise) , le sans-dents ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, ta gueule, connard. Apprends à t'intéresser aux billets et pas à vouloir sortir une vanne foireuse parce que tu es mauvais pour ça. Ce n'est pas grave.

      Supprimer
    2. viré le même jour par GDC et Nicolas , la gloire :-(

      Supprimer
    3. Tu n'es pas encore viré. Mais essaie de réfléchir deux minutes avant de commenter. Sinon tu ne seras peut-être pas viré de partout mais tu passeras partout pour un con.

      Petit 1 : respecte les blogueurs.

      Petit 2 : si tu ne respectes pas les blogueurs, vas chier ailleurs.

      Supprimer
  10. j'aime bien ton billet. On s'engueule aussi parce que le temps favorise cela. Cela longtemps que l'on blogue. Et l'élection de 2012 a dérapé ensuite vers autre chose qui a divisé. C'est la vie. Mais je reste persuadé qu'on peut en sortir.. (je parle des disputes).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non, Juan ! On peut se sortir des disputes quand certains mettront de l'eau dans leur vin (arg !). La question n'est pas la division. Qu'on ne soit pas d'accord, je m'en fous. La question est :

      Petit 1 : la liberté d'expression sur nos blogs.C'est important de pouvoir se foutre de la gueule de ce que les autres disent sans passer pour un ennemi. Je vais citer deux exemples : Pierre Parrillo, blogueur de droite fait un billet, aujourd'hui pour critiquer les frais d'avion de François Hollande alors que tout le monde reconnait que les charges de l'Eylsée ont diminué et que pépère n'est pas trop mal sur la scène internationale. Le second : DPP fait un billet aujourd'hui pour dire qu'on ne parle pas assez de la Grèce alors qu'il disait hier qu'on ne parle que de ça.Je n'ai pas fait de billet pour me foutre de leur gueule, je n'ai pas eu le temps.

      Petit 2 : on peut raconter des conneries (vive la liberté d'expression et tout ça) mais il faut savoir présenter des excuses quand on est en tort. C'est primordial ! Il ne s'agit pas de savoir qui est en tort dans la bisbille sujet de ton billet ou du mien : c'est évident.FCB a fermé son compte twitter et son blog. Il y a une atteinte très grave à la liberté d'expression. FCB n'est pas, comme toi ou moi, une référence dans les blogs, c'est un petit blogueur (je ne le tacle pas, il se qualifie lui même ainsi), il n'a pas à prendre de baffe.

      XXX a fait un billet aujourd'hui (ou hier soir) pour montrer un drapeau blanc. C'est bien mais ça ne suffit pas...Blogueurs, on est forcément bisounours, mais cela ne justifie pas tout...

      Supprimer
    2. Billet demain, avec les ..."excuses" dedans.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.