10 janvier 2015

La réacosphère en déroute

Loulou XIV honteusement récupéré par le centre gauche
« En politique, il faut souvent comprendre l'inverse de ce qui est dit. Ces assassinats portent un coup mortel au PS et finissent de l'achever. » nous dit un commentateur réactionnaire chez Elooooody me permettant de trouver une introduction pour mon billet. Cela me parait évidemment complètement faux et il convient d’en rigoler, ce que l’on fera peut-être, à l’occasion. Le type étant un réactionnaire, il est, par contre, amusant, de faire un tour de la réacosphère, relativement rapide car nous sommes samedi soir et la tradition veut qu’on aille au bistro.

Les réactionnaires modérés qui ne souffrent d’aucun amalgame ironisent sur les actions progressistes consistant à aller manifester ou à être Charlie, nous ne leur en tiendrons rigueur. Ils sont là à dire que c’était mieux avant et que manifester ne sert à rien tout en gueulant parce qu’on ne fait rien, parce que personne n’a jamais rien fait et que tout cela est de la faute de Madame Taubira dont au sujet de laquelle les lois qu’elle a passé ont permis cela. Ne demandons pas quelles lois, hein ! Le type de Vincennes mis en prison en 2010 et condamné à 5 ans de prison a pu refaire des conneries en 2015, c’est évidemment de la faute à celle qui fut comparée joyeusement à une guenon. Tout est bon.

Il convient donc de faire une revue exhaustive de la réacosphère, ce que j’ai fait ce matin mais l’hilarité m’a empêché de finir mes lectures au bout de deux billets de Corto.

Dans le premier, il trouve une publication de la gauche de la gauche datant de plusieurs années et essaye d’incriminer toute la gauche dans la situation actuelle. On peut se demander s’il n’est pas totalement fou en ayant oublié de constater que les signataires du document en question ne sont pas d’imminents membres du parti socialiste mais des espèces de tarés comme sait tant nous générer la gauche. Tiens ! J’en ai trouvé un, hier, relayé joyeusement par le compte Twitter @leftblogs dont j’ai pourtant la responsabilité, honte sur moi mais le ménage est fait, qui refuse la solidarité avec les lascars de Charlie car ils sont de méchants islamophobes. On trouve beaucoup de tarés, à gauche. C’est d’ailleurs de là qu’a commencé à ressortir la théorie du complot. Je vais résumer : ce sont des hauts financiers, donc des juifs (tout se recoupe, ces ânes ont fait tuer les leurs exprès), qui sont à l’origine des événements pour forcer toute la France à se ranger derrière les justiciers qu’ils ont choisi.

Voir que les réacs pensent que toute la gauche ou une simple majorité peut être assimilée à cela est réjouissant. Cela va nous aider pour les prochaines élections.

Dans le deuxième, il revient sur l’interview d’un élu de gauche dont il invité les lecteurs à écouter une interview, ce que j’ai fait religieusement. Le but du jeu, pour Corto, était de lui faire dire qu’il fallait que le Front National soit interdit car la gauche est méchante et veut interdire le Front National. C’est rigolo de voir un blogueur ouvertement sarkozyste se mettre à défendre le Front National. Pour se faire, il tente de prouver à ses lecteurs que le type en question (Da Silva, de mémoire) a dit que le FN n’était pas le bienvenu à la manifestation de dimanche. Or n’importe quel de ses visiteurs peut faire comme moi et regarder la vidéo : le type a seulement dit deux ou trois fois que le FN n’était pas le bienvenu dans l’organisation de la manifestation, ce qui sous-entend que les glandus peuvent manifester avec leurs pancartes s’ils veulent passer pour des cons mais ne sont pas convier à organiser le truc.

La raison est simple et exprimée par le gugusse : le Front National ne peut pas totalement être considéré comme un parti républicain. Malheureusement, il n’insiste pas assez sur la chose ce qui laisse la possibilité d’interprété des âneries. Littéralement, la République est bien ce qui oppose à la royauté, mais nous n’avons rien contre les royautés qui peuplent l’Europe. Alors, je vais résumer : la République a une devise, en France : « Liberté, égalité, fraternité ». Il est clair que certains partis politiques, en France, utilisent certains de ces trois mots pour ce torcher le cul, à l’extrême droite et à l’extrême gauche, et ne peuvent se revendiquer comme républicains.

Il ne s’agit pas de les interdire mais quand la plupart des partis politiques s’engagent derrière une unité nationale, il leur apparait difficile d’appeler les autres à participer à l’organisation de leurs actions.

Amen.


9 commentaires:

  1. M. Da Silva devrait nous expliquer en quoi le FN n'est pas un parti républicain ; et, s'il ne l'est effectivement pas, pourquoi il ne propose pas officiellement son interdiction.

    Pour le reste, je conseille la lecture de cet article de Michel Onfray avec lequel, hormis deux ou trois paragraphes vers la fin, je me sens parfaitement en accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu la première moitié. C'est du grand n'importe quoi qui confirme mon billet. Hé ! Les gros ! Revenez sur terre.

      Supprimer
  2. Bref, si je tente de résumer ce billet qui fout le camp dans tous les sens (parce qu'on sent que son auteur de sait pas trop quoi dire mais qu'il a décidé d'occuper l'espace…), cela revient à donner une fois de plus un petit coup de marteau sur la tête de Corto, qui s'en fout royalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je le fous de Corto autant qu'on se fout de moi. Il se trouve que ses billets sont profondément ridicules car mensongers et que les réacs n'ont pas grand chose à dire.

      Supprimer
  3. Forme d'organisation politique dans laquelle les détenteurs du pouvoir l'exercent en vertu d'un mandat conféré par le corps social. (En ce sens « république » s'oppose à « monarchie », mais ne se confond pas avec « démocratie », dans l'hypothèse, par exemple, d'une restriction du suffrage.) Larousse
    Suis pas pour le Fn mais démocrate...en quoi le fn n est pas républicain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que notre République a une devise et des textes créateurs pas respectés par ce parti.

      Supprimer
  4. Je ne sais pas si chercher des futiles polemiques politiciennes et partisanes en cherchant a politiquer les choses est vraiment utile, mais bon pourquoi pas...

    Par conte et aura matière a discuter quand l'émotion sera un peu retomber. Aujourd'hui je pense que ça sert a rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu commentes avec un iPhone...

      Par contre, rétablissons une vérité, franchement : c'est Corto qui lance des polémiques à la con. Pas moi. Relis ses billets. Son blog est dans ta blogroll. Dans la mienne, je n'ai pas ce genre de con mais que des gens bien (sauf Didier et toi, hein ! ;-) )

      Supprimer
  5. Ce parti extrémiste n'est pas républicain, certains de ses membres le sont

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.