14 janvier 2015

Nous sommes en guerre

C'est premier ministre qui l'a dit hier. En guerre contre plein de trucs dont un islamisme radical et extrémiste, fasciste. Il faudra trouver le bon qualificatif. "Islamisme" me va bien. Je sais faire la différence entre "islamiste" et "musulman". Je vous remercie de me poser la question. 

Les types de Al Qaïda au Yémen ont revendiqué les attentats aujourd'hui. On en attendait pas moins d'eux. Ils ont mélé tous les musulmans à leur truc. On n'en attendait pas moins d'eux mais nous saurons padamalgamer. 

Je me demandais comment nous pourrions faire pour foutre ces extrémistes hors de chez eux. Comment remettre la République, la laïcité, l'Etat de droit dans nos contrées, avec tous ces trucs qu'on aime bien, le musulman très modéré qui boit de la bière au bistro et que sa femme vient chercher en gueulant, comme les bons catholiques, quoi ! 

Si j'avais la solution, je mériterais la légion d'honneur, le prix Goncourt et une nouvelle tournée. Mais je n'ai pas la solution. Néanmoins, mon analyse d'un niveau sans précédent dans l'histoire de la blogosphère sociale démocrate qui picole un peu mais uniquement des produits populaires a généré une conclusion. 

Ce n'est pas chez nous qu'il faut faire le ménage mais chez eux. D'ailleurs, on essaie de le faire, on fait la guerre au Mali en tête de pont et on aide les copains en Irak et dans quelques coins. On a eu un gros attentat chez nous mais il y en a eu un bien plus important au Yémen le même jour. Et au quotidien les médias nous rappellent les conneries de Bokomachin. 

Les blogueurs réactionnaires français, par nature les premiers à vouloir bouter les musulmans, tendance islamiste ou pochetron, hors de chez nous débattent du bien fondé de manifestations et de slogans tels "je suis Charlie". Ils aiment pas. Ils trouvent ça inutile. 

Franchissons un pas. Al Qaïda au Yémen a revendiqué l'attentat. Nous sommes dans une espèce de guerre mondiale. La dernière guerre mondiale s'est terminée par des bombes atomiques. Nagasaki ne profite jamais dit-on. Ne pourrions-nous pas tuer notre nouvelle guerre mondiale dans l'œuf, ce qui, je le reconnais, ferait un peu petite bite. 

Atomisons le Yémen pour l'exemple. Certes, il y aurait quelques civils innocents parmi les victimes. Ce n'est pas bien. Il n'empêche qu'au bout de deux ou trois atomisations au hasard, les responsables des actions terroristes commises chez nous perdraient en popularité parmi les musulmans pas trop islamistes. Il y aurait évidemment quelques dizaines de millions de mort mais on pourrait terminer la guerre en quelques semaines et repasser aux vrais sujets comme l'heure de fermeture des bistros. 

Je plaisante. 

Je veux seulement signaler que l'on n'arrivera pas à virer les terroristes de chez nous si on ne les vire pas aussi de chez eux. C'est d'ailleurs le sens de nos interventions là-bas. 

Les gens qui débattent d'un "Patriot Act" à la française (pour ou contre) m'amusent, en fait. 

Nous sommes en guerre. 

14 commentaires:

  1. J'exige de n'entrer en guerre mais que bourré ! Je vise mieux il parait ! Je suis un pro au Cap's !

    ;-)

    Sinon, plus sérieusement, je plussoie ce billet. Et les bistrots of course !

    RépondreSupprimer
  2. Tant pis si on fait petite bite.
    Cela dit, tu es un peu chiant d'écrire toujours de beaux billets amusants et plus...qu'est ce qui reste pour les andouilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que ai un peu de métier

      Supprimer
    2. Sauf pour l'écriture avec un iPhone. Je me fais toujours baiser.

      Supprimer
  3. Hier, j'ai lu que les potes pakistanais des yénémites avainet aussi manifesté en mémoire de nos trois criminels.
    Pour tuer dans l'oeuf, les ricains connaissent bien la méthode, uen bombe mal accrochée ou encore un drone qui échappe à son pilote au dessus d'un camp yéménite comme par hasard. ça ne coûte que plates excuses. (voir le bombardement des usines Oerlikon à Schaffausen (Suisse) par exemple. Les Suisses fournissaient les copains au moustachu fou en armes.et les ricains ont cru bombarder Constance qui est juste en face. Une erreur est si vite arrivée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah. Une erreur est vite arrivée.

      Supprimer
    2. surtout la nuit et à haute altitude.

      Supprimer
  4. À ceci près qu'il ne faut pas les virer mais les éliminer physiquement partout où ils se terrent.

    RépondreSupprimer
  5. Encore que je rigole un peu des réacs qui, dans le même temps, réclament qu'on surveille mieux les terroristes et appellent à ce qu'on les expulse hors de France. Il me semble qu'on les surveillera moins bien s'ils sont loin !
    :-)

    [Le verbe "padamalgamer", bravo !]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne réfléchissent pas toi jours. Et expulser des Français...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.