24 janvier 2015

Vive les droits de l'homme (et des autres choses, comme les femmes)

Suite à la mort du roi des Arabes, le blogueur Gauche de Combat s'inquiète du sort des droits de l'homme et, c'est tout à son honneur, des droits des femmes. Son développement est très intéressant mais, c'est dommage, dans un moment d'égarement, il a oublié un léger détail : les droits du coin sont fixés par le Coran. Si le droit des femmes, dans le coin, sont bafoués, c'est surtout parce que les textes fondamentaux sont basés sur des machins iniques, ce qu'il est dommage d'oublier.

Certes, et c'est tout à son honneur, il défend des peuples opprimés mais n'oublions pas de louer le centre gauche capable de rappeler que la religion est l'opium du peuple. Défendons les peuples opprimés mais seulement pendant les heures d'apéros. C'est du gaspillage mais c'est plus simple.

Cela étant, il faut quand même sacrément être un crétin de droite pour oublier que si les femelles arabes sont maltraitées c'est à cause de la religion. Nos grands parents interdits de parler le breton à l'école et de mettre des culottes en dentelle en guise de coiffe, ceux qui se sont battus pour la séparation de l'église et de l'Etat, pour l'héritage de la révolution et j'en passe se retournent maintenant dans leur tombe.

Mais n'oublions pas de padalmager.

En 1942, j'en connais qui étaient pour le port de l'étoile jaune, c'était joli et ça évitait les erreurs stupides.

25 commentaires:

  1. Dis done tu critiques encore le coran, impie. Tu la veux ta fessée déculottée le long de la Nationale 7 en fait, non :-) ?

    Sinon padamalgam vivranssamble tout ça. C'est important

    RépondreSupprimer
  2. Bah vi ... ça été radical, c'est le cas de le dire, sous la 3ème République ... La culotte en dentelle en guise de coiffe ... mouaarrrfff !

    RépondreSupprimer
  3. encore une caricature qui fait honte au prophète , gare à tes fesses Nicolas
    par contre égorger un japonais il s'en tape comme de sa première couche culotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en fous je suis aux japonais absents.

      Supprimer
    2. tu te prends pour le prophète ?

      Supprimer
    3. Prophète comme vous voulez mais prophète le bien.

      Supprimer
    4. Prophète bien l'apéritif à midi...
      (je ne sais pas si je le reprendrai ce jeu de mot pourri)

      Supprimer
    5. Serais-tu pas pro-fêtes ?

      Supprimer
  4. Je ne vais réagir que sur la vignette qui orne ton billet.
    Les saoudiens devraient laisser leurs x femmes conduire, en France et en Bretagne en particulier, la femme est très utile pour ramener la voiture quand le mec est bourré, mais chez eux en Saoudie Arabique, il n'est pas prévu que le mec se torche la gueule.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a un truc qui ne cesse de me fasciner, et je ne parle pas spécialement pour vous, c'est cette fatuité occidentale et post-moderne qui pousse certains à imaginer que les peuples du monde entier attendent et désirent ces fameux droits de l'homme, censés être universels, sans que quiconque ait pris la peine de consulter ces peuples afin de savoir s'ils trouvaient cela à leur goût. Cette incapacité de penser l'autre comme vraiment autre, c'est à dire doté d'une culture différente et inconciliable avec la nôtre, est extraordinaire. Comme si ces cultures n'étaient pas aussi légitimes que la nôtre ? De quels droit ces pantins peuvent bien se prévaloir pour oser prétendre qu'il n'y a que notre vision de la société humaine qui soit viable et valable ? Et ce sont les mêmes qui militent contre le paternalisme, le colonialisme, etc. , sans pour autant se rendre compte que leur attitude n'est jamais qu'une mutation des maux qu'ils combattent. On veut la diversité, sauf qu'il est essentiel qu'elle soit notre clone, la seule différence acceptable étant celle de la couleur de peau, sinon, ces gueux doivent prier les saints drouadlom, tout comme nous. Ce serait ridicule si ça n'était pas pitoyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Bah" aurais-je tendance à répondre tant il me semble évident qu'une culture qui lapide les femmes adultères mérite le mépris. Mais je comprends ce que vous voulez dire : je ne milite pas pour le changement de culture des autres. Je me contente de me foutre de leur gueule.

      Supprimer
    2. Mon propos ne consiste pas à dire que ce qu'ils font chez eux est bien, mais entre porter et jugement et le recours à cette idéologie imbécile et colonialiste honteuse qu'est le devoir d'ingérence, il y a un pas que je ne franchirais pas. Chaque culture est légitime sur son sol, et si des changements doivent intervenir, ils doivent être le fait des gens du cru, pas de connards qui se prennent pour la conscience du monde, qui savent mieux que les intéressés ce qui est bon pour eux. Se rendent-ils compte que dans le fond, lorsqu'ils agissent ainsi, ils ne sont pas aussi éloignés que cela du petit père Bush qu'ils critiquaient ? Après, si des abrutis s'avisent de vouloir que nous nous abaissions sur notre propre sol à leur moyen-âgeries, au prétexte qu'ils sont venus chez nous et que nous devons respecter leur sensibilité, il n'y a pas 36 solutions. C'est soit ils la bouclent gentiment, soit ils sont renvoyés dans leur douar à grands coups de pompe dans le prose.

      Supprimer
    3. Hé ho ! C'est vous le réac. Pas moi. Le problème vient aussi du fait que ces andouilles voudraient exporter leur culture (autant qu'on voudrait rendre la nôtre universelle). Et c'est le paradoxe que j'essaie de dénoncer. Ils critiquent l'islam dans les pays arabes mais ne veulent pas le faire chez nous.

      Supprimer
  6. Alix, il y a deux imbéciles tricards dans ce blog. Tu en fais partie.

    RépondreSupprimer
  7. " il a oublié un léger détail : les droits du coin sont fixés par le Coran"
    Faire le parallèle entre l'interdiction de conduire et le Coran est assez tendancieux.

    Comme tu semble donner raison aux intégriste, peux tu nous donner la Sourate qui interdit à une saoudienne d'aller chercher son pack de bière dans une Ferrari Enzo ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne donne raison à personne et tu peux dépenser de l'énergie à démontrer que la Constitution du coin n'est pas basée sur le coran, pendant ce temps tu n'es pas au bistro.

      Supprimer
    2. Je serais tenté de dire que si le Coran n'a pas prévu que les femmes puissent conduire, c'est donc haram. Allah et son soi-disant prophète étant omniscients, ils n'auraient pas pu ignorer une telle éventualité. La jurisprudence de ces pays diffère un poil de la nôtre. Chez nous, tout ce qui n'est pas spécifiquement interdit est permis, là-bas c'est le contraire.

      D'un autre côté, il faut les comprendre : femme au volant, mort au tournant. Les assureurs saoudiens doivent être contents. C'est déjà ça.

      Supprimer
    3. Du molle' y que seuls les hommes conduisent bourrés.

      Supprimer
  8. Christine Lagarde a dit que ce roi fut un ami et un défenseur des femmes "de façon discrète". Il en a eu neuf et une seule s'est faite décapiter en public en ce début d'année.
    J'aime la discrétion.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.