07 février 2015

Chassé-croisé dans l'ascenseur politique

Presque absent de l'actualité politique (si tant est qu'on peut y être présent...) de la semaine à cause du travail et de l'espèce de grippe qui me terrasse (de bistro), je profite du week-end pour rattraper mon retard et je suis amusé par la position dominante sur le web : Hollande monte et Sarkozy descend.

Notre bon actuel président semble avoir enfin accédé à la présidence de la République. Il est amusant de voir les blogueurs de droite voire de la vraie gauche penser qu'il abuse des dramatiques événements du début de l'année alors que les mêmes se foutent de la gueule de son cabinet suite à l'article du Nouvel Obs au sujet de la « jeune garde » avec les photos des jeunes loups.

Alors, j'ai lu l'article (ce que n'ont pas fait les andouilles qui ont fait le buzz). Il nous explique que François Hollande a remplacé des vieux crabes, dont certains issus de la promotion Voltaire, au profit de jeunes talents, totalement à son service parce que leur carrière est devant eux, avec une confiance réciproque totale pour différentes raisons, une sorte de paternalisme (j'espère que ce n'est pas de la pédophilie, hein !). Ceci explique le changement de communication de pépère.

L'article est totalement positif pour la présidence et les jeunes en question. Faire un buzz négatif est franchement crétin. Cela étant, qu'un article du Nouvel Obs au sujet d'une présidence socialiste soit positif...

Mais c'est bien la chute de Nicolas Sarkozy qui est surprenante, la défaite à la partielle, la position tordue qui s'en suit, le voyage à Abu Dhabi pour une conférence,... Je suppose que vous avez lu la presse avant moi.

Le soir de l'annonce de la position de l'UMP, j'en ai fait un rapide billet, un peu en colère. J'ai utilisé des mots forts sans donner d'explication. Il apparaissait ce soir là que Nicolas Sarkozy avait une position opposée à celle de son parti pour montrer qu'il était le gentil face au méchant. Je trouvais ça abject, ce qui a provoqué le billet, mais c'était compter sans un détail : on s'en fout à peu près autant que de la première fois où on a joué à touche pipi à l'adolescence, sous la tente, avec les copains. Sauf que ça ne dure qu'un temps, avant une réorientation radicale.

Il y a dans cette histoire deux erreurs : Nicolas Sarkozy a montré qu'il n'était pas vraiment le chef de l'UMP... et l'UMP a montré qu'elle n'avait pas de chef. C'est quand même facile de dire « à l'issue du débat, nous avons unanimement conclu que... » (quelle que soit la position).

La deuxième est électorale. L'UMP aurait du dire franchement que la seule manière de faire barrage au FN, c'était de voter pour le socialo. J'ai bien dit que c'est une erreur électorale, le reste, le Front Républicain, ce que doit faire la droite, les aspects moraux,... ne me regardent pas. Je ne suis pas à l'UMP.

Avec ce « ni ni », l'UMP a mis le FN dans le même sac que le PS. Ce sac est celui des partis capables de gouverner, d'accéder au pouvoir national ou local. Ils viennent de dire : « électeurs de droite, vous pouvez voter pour le FN » sous-entendu : « ce n'est plus la peine de voter pour nous ». Et ce pauvre Nicolas Sarkozy ajoutant qu'il n'était plus exclu de voir le Front National arriver aux responsabilités.

Le tout à quelques semaines d'une importante échéance électorale où cette configuration (le PS, l'UMP et le FN en tête, avec quelques primaires en vue) devrait ce généraliser, sans compter les régionales, à la fin de l'année qui seront primordiales.

La loose. 

J'invite les socialos à refuser tout Front Républicain pour les départementales. L'UMP a depuis longtemps "rompu la digue", il y a eu le discours de Grenoble et tout ça et il y aura des accords entre l'UMP et le FN à l'initiative de l'UMP car le FN devrait refuser pour ne pas se dissoudre dans la droite. Laissons Nicolas Sarkozy et son parti se débrouiller.


10 commentaires:

  1. Pour la nouvelle jeune garde, à première vue, seules les têtes sont nouvelles et jeunes, le bas de la photo fait plutôt penser à la sortie d'une école privée de Neuilly sur Seine ou du 16ème arrondissement.
    Pour nini peau de chien, il faut attendre les résultats de cette élection pour savoir ce qu'il va dire après, c'est surtout ça qui sera intéressant, on a perdu, ils n'ont pas gagné, ils ont perdu, etc ...........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils pourraient dire " Si les gens avaient voté pour nous, les autres n'auraient pas gagné !" (pas bête, hein ?)

      Supprimer
  2. Nicolas Sarkozy a fait la "synthèse" à l'intérieur de son parti. Il devient un excellent "premier secrétaire" de son mouvement politique.
    L'art de la synthèse peut mener haut, cf la manière dont certains premier secrétaire int mené leur parti.

    Sinon dans certains coins les socialistes ont refusé le front républicain de façade. Ton souhait est déjà exaucé, et le sera aux cantonales.

    Et puis bon, les digues sont rompues de tous les côtés depuis longtemps. A droite et a gauche. C'est dommage. Je le regrette aussi.

    Mais je pense que tu trompes sur un point. C'est le fantasme d'une gauche des alliances droite républicaine - FN. Ca restera un fantasme.
    Par contre, voir que des candidats socialistes chez moi s'allient avec les verts aux départementales (ceux de Duflot qui a instrumentalisé la mort d'un gars a Sievens et qui soutient les délinquants de NDDL) ou avec le FDG dont certains propos n'ont rien a envier a Le Pen me pose aussi problème. Car ca c'est concret et c'est pas un fantasme de peut être une alliance tout ca.

    C'est fou ce qu'on en aura parlé de cette partielle du Doubs. Qui sera aux oubliettes dans une semaine : on parlera d'autres choses...
    Et le candidat PS, qui est quelqu'un de pas mal, aura été reelu tranquillement... (Il faudra un jour parler des candidats investis par le FN : certains sont consternants...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A gauche les digues ont été rompues par de Gaulle lui-même qui a gouverné avec le PC...

      Et si tu te mets à comparer les verts avec le FN, elles sont sacrément rompues. Tu as perdu tes repères ? Tu oublies d'où vient le Front National et pourquoi Juppé appelle réellement à le battre en donnant la seule solution ?

      Sarkozy n'a fait aucune synthèse, sa position le tueras. Quand la question s'est posée pour Hollande quand il était premier secrétaire, il a appelé franchement à faire barrage au Front National... Arrête de comparer les deux.

      Tu était en petite forme, hier ?

      (désolé ton commentaire était resté dans la modération, j'ai fini la sieste à 17 heures, je me suis réveillé avec une tonne de mail, j'ai du faire une connerie).

      Supprimer
  3. La jeunesse a l'Elysée, c'est plutôt mieux. Surtout que le monde qui est en train de se moduler est le leur.

    RépondreSupprimer
  4. Le petit du milieu il est expert en quoi ? Playstation ?

    RépondreSupprimer
  5. Des jeunes des beaux quartiers ayant fait l ena....comme c est original! Quel changement! Je preferais presque encore les vieux croutons je me disais ils vont bientot creves et enfin on en aura fini avec cette aristocratie republiquaine endogame maisnon ca recommence! Le fait d utiliser twitter ne changera rien au fond des messages ils ne connaissent rien aux francais lambda et plus ils diront vous etes cons de voter fn plus les gens voteront pour le fn comme en 2005 pour la constitution

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.