11 février 2015

Fulgurance politique

Gauche de Combat fait un billet pour taper sur le Point, ce en quoi il a probablement raison. Mais, dans son œuvre, il arrive à placer cette joie perle : « Quand je lis ici que “Jean-Christophe Cambadélis fait plus que jamais figure de favori pour garder la tête du PS“, je me demande si les socialistes ont encore toute leur tête, et s’ils ont bien compris pourquoi les français les rejettent, au point de leur préférer le Front National au premier tour d’une élection législative… »

Je vais lui rappeler que le candidat du Parti Socialiste a gagné l’élection en question ce qui me parait le plus important, en politique (du moins dans ce genre de considération). Je vais lui rappeler que les autres formations de gauche sont arrivées bien après. Si on parle des difficultés actuelles des partis hors Front National, on devrait aussi parler des formations politiques de moindre importance.

C’est tout l’art de Gauche de Combat dans ce qu’il faut bien appeler une tentative de réflexion, voire de démonstration, d’oublier les deux données clé du problème… Les autres partis de gauche sont encore moins préférées des Français et Jean-Christophe Cambadélis est le patron du parti qui arrive à passer devant l’UMP à un premier tour et devant le FN au second, ce qui, certes, n’est pas nécessairement glorieux.

Cela étant, il nous reste un espoir pour gauche de combat : on pourra toujours en faire du saucisson corse importé d’Amérique du Sud.

Ceci me rappelle une récente anecdote. Alors u'il faisait un billet pour dire qu'il avait rejoint une formation politique qui s'appelle "Ensemble", billet RT par DPP, je répondais à ce dernier : "Ensemble, tout devient possible", qui était le slogan de Nicolas Sarkozy en 2007. GdC a réussi à en parler dans un billet, n'y voyant aucun trait d'humour. Pauvre Corse.

1 commentaire:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.