16 février 2015

Jeg(oun) er Dansk, pas les blogueurs de droite

L’ami FalconHill se demande s’il nous sommes capables d’apporter une réponse contre l’islamofaschisme et l’Etat islamique. Cyril note que ce n’est pas le modèle français d’intégration qui a été touché ce week-end, mais le Danemark. La vraie cible est probablement l’Europe. Il rappelle les propos de Manuel Valls : « Pour combattre l'islamo-fascisme, puisque c'est ainsi qu'il faut le nommer, l'unité doit être notre force. »

L’actualité est triste. La profanation d’un cimetière juif, l’assassinat de coptes en Egypte,… Dumas qui pète un câble,…

Heureusement que nous avons les blogs militants de droite de droite pour nous distraire. El Camino se tape Parrillo. Il aurait pu choisir Corto. Ces andouilles critiquent la communication du gouvernement et l’accusent de récupérer les événements.


On a le monde qui part en couilles et ils ne savent que polémiquer. J’ai peur : on ne pourra jamais faire pire qu’eux.

24 commentaires:

  1. "on ne pourra jamais faire pire qu’eux."

    Si, c'est même déjà fait. L'inaction est la pire des réponses à apporter face aux actes et provocations des sicaires de l'islam. Il est malheureux de voir que la Jordanie et l'Egypte agissent alors que depuis des mois les tarés massacrent tranquillement avec pour seule réponse quelques timides bombardements et une floppée de communiqués condamnant tel massacre, telle attaque, etc. Le tout sans jamais nommer l'islam, l'islamisme (synonyme), dans ces textes.

    La seule réponse c'est l'envoi de troupes au sol. Personne n'a jamais gagné la moindre guerre depuis les airs. Alors, oui, je sais, il y a le risque de dommages collatéraux comme on dit, mais la guerre propre, c'est juste un fantasme né dans l'état-major américain qui a la trouille de la moindre perte humaine dans ses rangs, et de devoir se répandre en excuses pour le moindre mort civil. Oui, on sait également qu'il y a la trouille de passer pour des néo-colonialistes étoussa, mais à un moment soit on fait quelque chose et à ce moment là on s'en donne les moyens, on fait les choses comme eles doivent être faites et jusqu'au bout, soit on déclare que tout ça c'est malheureux mais qu'on s'en branle, que ce ne sont pas nos affaires.

    Et puis sans vouloir être méchant, la première réponse pourrait consister à envoyer les qataris se faire foutre. Parce que je veux bien tout ce qu'on veut, mais fricoter avec ceux qui financent en partie ces tarés, ça a comme des airs de conflits d'intérêts. Je dis ça d'autant plus facilement que droite et gauche sont largement aussi coupables sur ce point précis.

    Enfin, je ne suis pas plus danois que je n'étais Charlie. Le jour où on prendra conscience que le multiculturalisme est la cause de tout ce bordel chez nous, on aura fait un grand pas. Le modèle de la société ouverte, ça ne peut fonctionner qu'avec des gens qui partagent peu ou prou la même vision du monde, qui ont un héritage culturel et religieux commun. Pas avec des types qui pensent que les gonzesses doivent juste la boucler sous leur bâche, qui trouvent normal de se marier avec une gamine tout juste pubère, etc. J'ai dela compassion pour les victimes et leurs familles, mais je ne me sens en aucune façon solidaire avec des gens et un système qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord.

      (J'ai ce titre car "Jeg" était mon surnom quand j'étais ado).

      Supprimer
    2. On a tout de même le sentiment que c'est précisément l'envoi de troupes au sol que cherche à provoquer l' EI, par la diffusion massive de ses mises en scène spectaculaires d'assassinats volontairement les plus absurdes possibles (musulmans, occidentaux, japonais, coptes Egyptiens...) ; un nouveau Vietnam, une bonne guerre classiques d' Occidentaux contre musulmans (et si Israël pouvait y participer, ce serait l'idéal) : quel meilleur moyen de faire basculer dans leur camp toutes les opinions publiques musulmanes du monde entier ?

      Supprimer
    3. ce sont des punaises et il faut les écraser

      Supprimer
    4. Sauf votre respect M. Arié, il me semble que les barbus du califat zigouille aussi bien les mécréants chrétiens, yazidis, etc. que des musulmans chiites considérés comme hérétiques, des sunnites soupçonnés de chercher à vouloir vivre en paix avec leur voisins. Ce sont là des arguments valables à avancer afin de justifier une intervention armée en coalition avec des pays comme la Jordanie, l'Egypte, la Syrie. Le fellah moyen n'est peut-être pas un prix nobel, mais je crois sincèrement qu'il est en capacité de comprendre si on lui explique les choses.
      Quand au caractère absurde des mises à mort, pas d'ccord avec vous, elles correspondent à ce qui est écrit dans le Coran. On peut leur reprocher ce que l'on veut, mais pas d'être en inadéquation avec leurs écrits.

      Supprimer
    5. J'ai l'impression que les connards du Daesh ont plus de supporters en Europe que chez eux finalement.

      Supprimer
  2. « On a le monde qui part en couilles et ils ne savent que polémiquer. »

    Dit-il en conclusion d'un petit billet uniquement fait pour pouvoir taper sur les deux mêmes (et les deux seuls…) que d'habitude.

    Et, naturellement, les imbéciles aveugles qui étaient Charlie sont désormais danois, ou européens. Ils seront demain italiens, anglais, bas-normands, etc. selon l'endroit où nos ennemis jugeront bon de nous frapper. Et tous ces Charlie italo-anglo-normando-danois continueront à nous supplier de ne surtout pas faire d'amalgame et d'être gentils tout plein avec les musulmans.

    C'est beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, c'est pour ça que je demande si on saura faire pire..

      Supprimer
    2. Alors, comme ça, nous avons donc cette semaine la possibilité d'être, au choix, Danois, Juif (2 fois) ou Copte.
      Putain, ça fout les jetons, à force de s'identifier à des victimes, c'est comme si on se résignait à être soi-même une victime..

      Supprimer
    3. Moi je suis Kronenbourg, alors...

      Supprimer
    4. Quoi? l'usine d'Obernai a été attaquée? Putain d'islamistes, ils ne respectent vraiment rien.

      Supprimer
  3. Votre pote Cyrille m'a fait éclater de rire, le contraste entre son avant-dernier paragraphe et les deux lignes qui suivent étant proprement irrésistible de cocasserie involontaire.

    Décidément, je le redis : les charlies sont vraiment des guignols aveugles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ?

      Qu'est ce que vous voulez qu'il fasse ?

      Supprimer
    2. Le billet du jour de SarkoFrance est particulièrement drolatique aussi. Tout cela ne serait qu'un sketch et tous ces morts peut-être des leurres aussi, va savoir. Où l'on apprend que les types de Civitas sont aussi dangereux que les djihadistes qui se terrent parmi nous en attente de dézinguage futur. Où l'on apprend que si le djihadisme recrute, c'est évidement parce que l'on ne finance pas de mosquées - ce qui, au passage, révèle pour le coup un amalgame des plus terribles…etc. etc.

      Didier a raison : quelle guignolade ! Si ce n'était pas si triste, ce serait à mourir de rire.

      En ce moment, je lis "Le Journal des Années Noires" de Guéhenno. Nous ne vivons sans doute pas le même moment historique mais en tout cas, il me semble qu'il y a bien des similitudes entre le peuple d'alors et celui d'aujourd'hui. Une forme de soumission, de refus d'affirmer ce que l'on est, ce que l'on veut pour notre pays… Un laisser faire, par pure paresse intellectuelle.

      Désolé d'être long, je commente peu, peut-être trouverez-vous que c'est tant mieux… Mais ce qui se passe en ce moment m'est intolérable. Tous ces morts, tous ces assassinats, ces juifs tués, à cause d'un horrible fantasme qui n'a hélas pas cessé de perdurer ; ces tombes détruites ; cette haine absolue… C'est le visage du mal. Ne pas le reconnaitre, cela n'est pas honorable. Et si tout est un sketch, et bien alors, si le pays considère que cela est un sketch, il ne reste sans doute plus qu'à plier bagage et à laisser la France dans le caniveau qu'elle s'est choisie.

      Supprimer
    3. Pour une fois, c'est moi qui vais endosser le costume de l'optimiste, tiens : je ne pense pas (ou je ne veux pas croire…) que le peuple français ait atteint le degré de soumission, pour ne pas dire d'abjection) où tentent de l'entraîner les hommes politiques, sociologues, journalistes et autres malfaisants d'acabit similaire qui s'y vautrent déjà. Mais j'avoue que cette croyance ressemble de plus en plus à un vœu pieux…

      Quant à Juan, son billet du jour est une indignité et un déshonneur.

      Supprimer
  4. Voilà à ce que j'ai eu droit de la part d'une personne anonyme à laquelle j'avais eu l'outrecuidance de demander de dévoiler son identité :
    "La réduction "ad-hitlérum"est la marque de fabrique des personnages à l'esprit fermé, marque de fabrique des islamo-gauchistes, marque de fabrique des petits bourgeois qui ne vivent plus que dans leur esprit et donnent des leçons de "vivre ensemble".
    C'est bien plus de vous et de vos constructions idéologiques sans rapport à la réalité que des anonymes qu'il faut se méfier."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau, je ne sais pas puisque c'est un inconnu anonyme, mais vrai, je suis certain

      Supprimer
  5. Pire qu'eux, ca a déjà ete fait pale des blogueurs dois le mandat précédent. Et par certains militajtscde la vraie gauche.

    Mais après c'est quoi le but de jouer a le gueguerre des militants, et de faire le concours de qui est le pire ?

    (Enfin, ca vous amuse... C'est bien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Ca n'a pas été fait. Regarde le billet de Corto, ce soir, franchement antisémite. La surenchère.

      Supprimer
    2. Non, il pose une question.

      L'inconnu sur votre autre blog, c'est moi. Je n'ai pas pigé pourquoi le machin pour se faire identifier n'a pas fonctionné.

      Supprimer
    3. À qui vous causez ? A moi ? Pour mo annexe ? Étrange.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.