18 février 2015

Miction de censure

Blogueur de gouvernement en pleine action
GdC a fait un rêve : celui que la gauche qui n’est pas d’accord avec Manuel Valls vote la motion de censure de la droite, que le premier ministre tombe et qu’un « autre gouvernement, respectant d’avantage les différentes sensibilités qui parcourent la gauche, et non pas la seule, marginale et excessive coterie vallsienne, était mis en fonction. »

Depuis la mise en œuvre de notre Constitution, un seul gouvernement est tombé suite à une motion de censure, celui de Pompidou. Il a été remplacé par le gouvernement de Pompidou. Si le gouvernement Valls est viré, il est probable que Hollande propose à Valls de former un nouveau gouvernement.

Si j’étais lui, je provoquerais carrément la dissolution de l’Assemblée Nationale. Vu l’état de l’UMP et du Front National, il est probable qu’aucune majorité ne se dégage et qu’il file les clés de la boutique à un lascar comme Juppé ou Bayrou, ce qui le mettra en position de cohabitation, lui assurant, ou presque, la réélection en 2017. Le scénario le plus probable est que la motion de censure ne passe pas. Il y a des élections départementales dans un mois. Si la gauche – celle de Valls et Hollande – prend une gamelle (ce qui n’est pas certain, vu l’état de l’UMP, mais probable), François Hollande pourra alors proposer à Martine Aubry de remplacer Manuel Valls ce qui le placerait aussi dans une forme de cohabitation et serait bien rigolo. En 2017, il passerait pour le seul rempart contre Marine Le Pen et les gauchistes…

Cela étant, c’est François Hollande qui a été élu par les sympathisants socialistes lors de la primaire. Au premier tour, il a fait 40% des voix. Avec Manuel Valls et Ségolène Royal, cela fait 52%. Au premier tour de la primaire, il a fait 28%. 52% de 28%, en supprimant les arrondis, ça fait 14,82% des voix pour un périmètre que l’on peut comparer au 11,10% obtenu par Jean-Luc Mélenchon. Ce qui nous fait que la ligne Hollande respecte bien plus les différentes sensibilités qui parcourent la gauche que la ligne Mélenchon.

Je sais aligner les chiffres mais pas bouger mes oreilles. C’est ballot.

En outre, si on considère qu’il y a 40 frondeurs qui pourraient s’unir au reste de la gauche, n’oublions pas que les députés écolos et PRG tiennent leur poste à la bienveillance du Parti Socialiste et d’accord électoraux suspects. Ne pas suivre le reste du parti et François Hollande serait une trahison des électeurs. D’ailleurs, les frondeurs pourraient se rappeler qu’ils ont été élus pour donner une majorité à Hollande et qu’ils pourraient jouer leur légitimité à pile ou face.

Quant à prétendre que Valls fait partie de sa propre coterie, que dire de Benoit Hamon qui défend la conquête du PS, de Cécile Duflot qui s’imagine chef suprême prochainement ou Jean-Luc Mélenchon ? Peut-on réellement les prendre au sérieux pour représenter les sensibilités qui parcourent la gauche ?

Burp.

En vérité, en vérité, je vous le dis, ce sont bien Manuel Valls et François Hollande qui ont le plus de légitimité pour occuper leurs fonctions réciproque, le deuxième parce qu’il a été élu et l’autre parce qu’il a été désigné par celui a été élu pour mettre en œuvre sa politique et jouit d’une popularité qui reste relativement bonne.

Enfin, imaginons une sensibilité qui respecte toute la gauche si on veut mais quelle gauche. Par exemple, nous en avons la moitié qui est pour l’Europe, notamment les écolos, et l’autre contre. Le blogueur rêveur pourrait-il nous expliquer quelle ligne politique cohérente pourrait être suivie en respectant mieux les sensibilités de toute la gauche ?

Hips !

Le respect de la démocratie exigerait que l’on respecte les types qui ont été élus un peu plus que quelques oiseaux qui cherchent à ce faire voir avant le congrès.


Le spectacle donné est assez plaisant. Nous avons la droite et le centre qui vont voter la motion parce que la loi Macron est trop à gauche et la gauche de la gauche qui va la voter parce qu’elle st trop à droite. 

S’ils cherchent tous à passer pour des guignols…

16 commentaires:

  1. Le Melenchon dont le candidat fait 3% aux partielles dans le Doubs, et dont le parti s'est pris une veste aux européennes ? Cette gauche qui ne pèse rien dans les urnes ?

    Il faudrait etre sérieux, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais en plus il est sourd
      c'est qu'il a révélé hier chez Fogiel

      Supprimer
    2. Il ne faut jamais se moquer de quelqu'un qui est sourd d'oreille.
      (et d'une manière générale, on dit toujours qu'il ne faut pas se moquer du physique des gens)

      Supprimer
    3. je me moque pas
      j'avance une explication sur son blocage

      Supprimer
  2. GdC c'est les mêmes initiales que Gueule de Con. Tu devrais prendre soin de toujours préciser, sinon on risque de confondre. .

    RépondreSupprimer
  3. " Nous avons la droite et le centre qui vont voter la motion parce que la loi Macron est trop à gauche ". Non.
    Cette motion, ils ne l'ont pas déposée pour s'opposer au contenu d'une loi qu'ils auraient très bien pu concocter eux-même. Il s'agit plutôt d'un réflexe mécanique, parce que lorsqu'un gouvernement utilise le 49-3, le rôle de l'opposition c'est de déposer une motion pour tenter de le faire chuter.
    Et c'est un réflexe idiot parce que ça aurait eu plus de gueule de ne pas en déposer et d'en laisser l'initiative à la "vraie gauche".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord mais ça revient au même...

      Supprimer
  4. En fait, il est obligatoire et mécanique que tu deviennes inéluctablement centriste..

    RépondreSupprimer

  5. Bonjour Monsieur Jégou,

    Votre blog est plaisant à consulter et l'esprit y est amusant. Pensez-vous que les résultats d'une primaire au parti socialiste soient représentatifs de...des...attentes des citoyens pensant, non, espérant traditionnellement à gauche ? Sur quels slogans électoralistes a été élu Hollande ? Vous les brocardez vous-même dans d'autres brèves ou articles : s'attaquer à la Finance hypostasiée ? Le changement c'est maintenant ? plus de justice sociale ? plus de droits pour la protection des salariés ? la relance de l'emploi ? ça vous fait franchement rire et moi aussi depuis longtemps. On a vu ce que ça a donné depuis trois ans. Si je comprends votre ligne, il s'agirait non pas de réindustrialiser (oui, c'est idiot, je suis d'accord) ou de songer à d'autres possibles mais de réformer le système, de huiler les rouages, de libérer et d'actualiser les potentiels, en bref, de ne rien changer fondamentalement hormis et c'est anecdotique, achever de détruire le code du travail, transformer les contrats de travail en contrats de gré à gré afin de favoriser la compétitivité :-) dans l'espoir d'un futur pas trop lointain où les richesses ruisselleront enfin du haut vers le bas, que chaque jeune ambitionne de devenir milliardaire, que les chômeurs n'attendent pas tout de l'autre (arf.) et que, en quelque sorte, nous réalisions librement et volontairement le destin de la Raison économique et capitaliste : prospérité pour tous, technologie salvatrice, maîtrise totale par l'homme de sa nature et de son milieu, flèche du progrès dirigée vers le firmament de la Vérité éternelle :-) Je n'ai rien fumé et j'ai bu un jus de carottes à l'apéro. Je ne vais pas voter, je ne délègue pas, je préfère militer. Bon dimanche.
    ps : d'accord sur Mélanchon (e ou a ?) sur Montebourg, sur les hauts-fourneaux, sur la gauche qui ne sort pas de ses schémas productivistes ou de ses solutions nationales-autarciques, d'accord sur le raid prévu contre la liberté de l'internet par Valls, d'accord sur le hallal dans les demi-pensions (qu'on foute la paix aux gens (a fortiori aux mômes) et qu'on arrête de les monter les uns contre les autres), pas d'accord pour le voile (m'en fiche) ; pas d'accord sur la disparition des Conseils généraux (à ne pas confondre en effet avec le Déparement). Sur le terrain, les ambitions, l'impéritie, la cooptation et le fonctionnement en réseaux des élus locaux (toutes les strates du gâteau où la petite "élite" locale en mal de reconnaissance est allée se planquer) donnent surtout à penser qu'il faudrait revoir de A à Z le statut de l'élu républicain (je souris également en écrivant ceci, je connais le milieu de l'intérieur), pas d'accord sur Valls et Macron, ces deux-là,il faut qu'ils adhèrent là où ils agissent, qu'ils rejoignent donc la droite (oui je sais, il y a moins d'opportunités). Voilà, j'ai respecté votre amorce, je pense, j'ai partagé votre avis. Je ne trolle pas, j'ai juste besoin de penser à autre chose et votre blog me plaît bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le jus de carottes, ça speede pas mal ce truc.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.