15 mars 2015

Dix ans d'études n'empêchent pas la connerie

48 commentaires:

  1. C'est rarement malin un manifestant...

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est ce qu'il y a comme cons sur ta page ! En trois billets....tu es tombé sur un nid

    RépondreSupprimer
  3. Le bagne revient en force en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je précise mon com' un peu abscons, voire con tout court.
      Cayenne

      Supprimer
  4. Koltchak9112015 mars, 2015 22:07

    Il n'en reste pas moins vrai que ce projet de loi est une catastrophe. Il y a des années que le ministère de la santé et la sécu se plaignent de ce que les Français consultent trop, pour tout et surtout pour rien, et que la consommation de médocs est hallucinante. Avec cette loi, les vannes seront grandes ouvertes, c'est ce qui se passe à chaque fois que l'on déresponsabilise les gens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En non les mecs qui abusent verront leu compte prélevé.

      Supprimer
    2. D'accord avec Koltchak.
      " Les socialistes vont crever à cause de leurs alliés" nous disait Jégoun (sous le coup de la colère sans doute) dans son billet d'hier.
      Ils y arriveront très bien tout seuls, avec des projets de lois comme celui-cii.

      Supprimer
    3. Rendre le ministère de la santé et la sécu responsable de la surconsommation de médicaments des français, il fallait y penser. La droite manque-t-elle à ce point de discernement pour voir que ce sont les médecins qui prescrivent sous l'oeil bienveillant des labos ? Réfléchir avant de dire conneries, serait-ce trop vous demander ?

      Supprimer
    4. Captainhaka, les pots-de-vin et autres cadeaux des labos sont limités aujourd'hui, fini les parties de golf offertes.

      Supprimer
    5. Koltchak9112016 mars, 2015 10:34

      Dire que certains se plaignent d'un état de fait signifie donc selon vous qu'ils en sont responsables.Vous avez un problème de comprenette ? Lisez donc avant de dire des conneries, si la gauche en est rendue à tordre le sens d'une phrase, ce n'est pas de discernement qu'elle manque, juste de logique et/ou d'honnêteté intellectuelle.

      Je dis seulement que les Français ont une nette tendance à surconsommer et que cette loi va ouvrir plus large les vannes. C'était si compliqué à comprendre ?

      Supprimer
    6. Le réflexe " les vannes grandes ouvertes" est d'une honnêteté intellectuelle désarmante ! La simplification est décidément une constante dans votre langage : vous utilisez les mêmes mots pour frapper les esprits faibles. Et le pire, c'est que vous y arrivez. Félicitations !

      Supprimer
  5. Encore une loi qui va leur couter un demi-plein de Porsche Cayenne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Koltchak9112016 mars, 2015 09:39

      J'adore. Mon toubib ne roule pas en Cayenne. Il a certes une belle bagnole, mais rien de luxueux. Mais il s'est tapé 7 ans d'études et il voit environ 40 à 50 patients par jour, et sur le lot, il fait des consultations gratuites pour ceux qui sont au minima sociaux. Alors oui, son fric il le mérite et n'a certainement pas à subir ce genre d'ironie à la con, qui ne marque que l'envie et la méchanceté.

      Supprimer
    2. Je vais pleurer 5 mn sur leur misérable condition précaire qui mérite une bonne grève.

      Supprimer
    3. Koltchak9112016 mars, 2015 10:36

      Vous alignez combien d'heures de boulot par jour ? Lui il commence ses consultations à 07h30 et fini généralement entre 19h00 et 20h00. Mais vous avez raison, parce qu'il gagne correctement sa vie il doit fermer sa gueule, se laisser dépouiller du peu de liberté qui lui reste, ainsi qu'à ses patients. Vous êtes encore plus pitoyable que je ne le croyais.

      Supprimer
    4. Koltchak vous êtes une caricature. relisez-vous !

      Supprimer
    5. Je confirme qu'il en va de même dans "ma" campagne : les médecins (à part les vraiment très mauvais) se tapent des journées de… malades. Et, pour les avoir vu parfois passer devant moi en voiture, et savoir à quoi ressemblent leurs cabinets, je ne pense pas qu'ils fassent partie des hyper-privilégiés.

      Mais c'est si bon d'envier, de jalouser, de montrer du doigt…

      Supprimer
    6. Koltchak9112016 mars, 2015 12:07

      Captain, la caricature c'est vous, débarassez-vous de vos préjugés idéologiques et lisez seulement ce qui est écrit.

      Supprimer
    7. C'est qui qui paye les "10 années d'études" ?
      Je dis ça...

      Supprimer
    8. D'abord, un médecin ne fait pas dix ans d'études. Ensuite, en quoi est-ce un privilège ? Les médecins sont les seuls dont les études sont gratuites ? Tous les autres doivent payer pour étudier ? Les psys inutiles et les sociologues malfaisants ? Les étudiants en lettres qui s'entraînent au chômage ? Les futurs "masterisés" en communication et sciences des médias ? Pour eux aussi, c'est gratuit, non ? La différence c'est qu'eux ne servent rigoureusement à rien.

      Supprimer
  6. très seyant le costume à rayures, ça fait ressortir leurs louboutin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais pas vu le boulet qui va avec le pyjama
      très tendance

      Supprimer
  7. Je ne vais pas les traiter de nantis ni d'assistés mais je ne vais pas les plaindre, il n'y a pas un les toubib qui vient aux Resto du Cœur, il n'y en a pas un qui ne part pas en vacances, etc .........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc, quand on n'est pas un miséreux traîne-savate, il est interdit de défendre son travail et la qualité des services que l'on rend, dès lors qu'on les estime menacés ?

      Supprimer
    2. Dans le genre "Priorité", je les place en queue de peloton. Quant au service, parlons en, ils ne daignent plus venir dans les villes de moins de 10000 habitants, ils ne veulent plus travailler les mercredi, samedi et dimanche, ils ne veulent plus se déplacer à domicile, j'avais un très grand respect pour ceux que l'on appelait "médecins de campagne", mais ce respect s'est de plus en plus émoussé

      Supprimer
    3. J'avais tout plein de prejuges sur ces medecins qui veulent plus aller a la campagne (genre les obliger 5 ans) et puis pour avoir travailler dans le secteur, mes medecins me repondaient et je fais quoi de mon conjoint ou conjointe si je m'installe a petaouchnok? Il/elle devra faire 150km en bagnole pour trouver un boulot dans une ville plus grande? Et les gosses on les fait garder par les poules entre 5h du mat et 20h?
      Finalement vaudrait peut-etre mieux payer des cars de ramassage des petits vieux et les amener au medecin plutot que d'essayer de convaincre un medecin de s'installer la ou meme les gens du coin ont laisse mourir la boulangerie pour aller au leclerc 30km plus loin et apres geindre sur la desertification

      Supprimer
  8. Koltchak9112016 mars, 2015 12:06

    Ce qui me frappe, c'est la hargne de certains envers des praticiens qui ne comptent pas leurs heures et qui pour beaucoup sont dévoués et font du social en faisant des actes et consultations gratuits. En revanche, personne ne semble s'offusquer de ce que les professeurs dans les hôpitaux puissent donner des consultations privées dans les locaux de l'hôpital sans bourse délier, et qu'ils utilisent à leur profit le secrétariat de l'hôpital sans vraie contrepartie financière. Sans oublier les dépassements d'honoraires hallucinants qu'ils pratiquent. Eux n'alignent pas d'impressionantes heures de boulot et roulent en Porsche Cayenne, mais là, plus personne pour gueuler. C'est très certainement ce qu'on appelle la justice sociale ou plutôt la justice de classe.

    Connards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux, Koltchak. J'approuve vos commentaires.
      Mon médecin travaille quinze heures par jour aussi, et commence à se faire remplacer le week-end même quand il n'est pas de garde. Il n'a pas beaucoup vu ses enfants grandir. Si c'était à refaire, il opterait pour le cabinet médical en association, pour avoir moins d'heures. Il s'est offert un splendide voilier et ce qu'il y a de mieux en matériel photo, mais il n'a pas le temps d'en profiter. Il paie beaucoup d'impôts sans rechigner et se déplace autant qu'il faut chez la petite vieille qui bouge de moins en moins et commence à perdre la tête, au point de donner ses antidépresseurs à son chat qu'elle trouve un peu tristounet... Cela ne m'arrache pas de larmes non plus, mais je ne voudrais pas qu'on jette des pierres sur sa Volvo bleue.

      N'empêche, ils sont un peu ridicules sur ce coup, avec leur déguisement de bagnard.

      Supprimer
    2. Le premier qui jette des pierres sur une Volvo, je l'éventre avec une petite cuiller rouillée et mal affutée !

      Supprimer
    3. Nanti ! Profiteur ! suceur de sang prolétarien !

      Supprimer
    4. Et c'est très bien, le sang prolétarien : avec la quantité d'alcool qui traîne dedans, ça m'économise l'apéro du soir.

      Supprimer
  9. C'est pour ça qu'on va payer les dons (enfin, dons) de sang. On a voulu nous faire croire que ce n'était plus rentable, tous ces camions qu'on envoyait collecter, tous ces repas qu'il fallait fournir aux pauvres qui venaient se faire vampiriser juste pour manger...
    Les camions ont été recyclés en alambics.

    RépondreSupprimer
  10. Mon toubib, qui roule en Mercédès coupé, qui a du métier (travaillé en afrique et toussa), ne m'a JAMAIS fait payer quoi que ce soit depuis des années en consultation et ne gueule pas en pyjama dans les rues de Paris. Donc si lui ne s'est jamais plaint du système pourquoi donc certains s'en plaignent aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleux raisonnement ! Trouvez-moi trois ouvriers qui ne se plaignent de rien et vont bosser sans moufter, ça prouvera automatiquement que tous les grévistes sont des fainéants qui pleurnichent pour rien.

      Vous êtes de gauche, à part ça, ou bien ?

      Supprimer
    2. Ce n'est pas un raisonnement, c'est un témoignage ce qui en soit est plus valeureux.
      Le raisonnement, tel que vous le pratiquez, est assez souvent foireux, par contre le témoignage dit une réalité.
      Je n'ai jamais parlé politique avec mon médecin, ce n'est surement pas un affreux révolutionnaire, seulement un gars qui, ayant bossé dans des pays loin des pharmacies occidentales, sait comment faire avec peu ou pas de médicaments, n'a jamais allongé les ordonnances et toujours pratiqué le tiers payant, du moins avec ceux qui ont une mutuelle. C'est pas comme son voisin de cabinet, jeune couple de médecins qui ont préféré quitter le cabinet commun pour s'installer dans un nouveau bâtiment tout neuf avec secrétaire perso et tout, qui ne prennent pas les cartes de crédit, juste le liquide et les chèques et dont la réputation auprès des bouffeurs de médocs n'est plus à faire.
      Et j'oubliais: leur premier véhicule était cet horrible 4x4 Hyunday, boursouflé, typique du mauvais goût des nouveaux riches... Bon depuis ils sont passés au BMW et au Porsche....


      Oui, je suis de gauche... et alors ?

      Supprimer
    3. « Oui, je suis de gauche... et alors ? »

      Il était tout à fait inutile de le préciser, au vu des poncifs que vous alignez. Et vous avez raison de vous tenir aussi éloigné que possible des raisonnements : le témoignage, y a qu'ça d'vrai. Le témoignage, lui, ne ment pas. Je hais ces raisonnements qui vous ont fait tant de mal, etc.

      Les diverses réincarnations du Maréchal sont parfois bien surprenantes, allez !

      Supprimer
    4. Là, on est dans la simplification outrancière.

      Votre style.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. ça va ! un peu fatigué de coder !

      ;-)

      Supprimer
    2. Tu codes quoi ?

      T'avais pas laisser un autre commentaire ? Disparu. Je vais à la pêche.

      Supprimer
  12. Putain ! T'avait quatre commentaires bloqués. Désolé les gens.

    RépondreSupprimer
  13. Moi je trouve ça génial ce petit bout de plastique vert qui guérit tout : ecxéma, obésité, sida et bec de lièvre, emphysème et rhumatismes. Tu le rentre dans une petite machine et tu ressors comme neuf.
    Dommage qu'il ne fasse rien contre l'infidélité.
    Ils sont malins ces blancs...

    RépondreSupprimer
  14. Je prends le train en retard, mais au vu des commentaires, et comme le taulier ne réagit pas ...
    Le problème n'est pas de savoir si les médecins sont bons ou mauvais, pauvres ou riches, les problème n'est pas le médecin qu'on connait, le problème est l'incohérence et la politisation de leurs syndicats:
    Ils veulent garder leur principe de médecine libérale, mais veulent rester conventionnés, pour que leurs patients soient remboursés et n'hésitent pas à venir les voir.
    Ils veulent garder leur principe de médecine libérale, mais renvoient les patients vers les urgences et l'hôpital public, la nuit, pendant leurs vacances.
    Ils veulent garder leur liberté de prescription, alors qu'ils ont prescrits à foison, du Médiator, du Lexomil,et autres médicaments dangereux ou inefficaces, dses antibiotiques pour des virus, qu'ils sur-prescrivent,
    Leur rémunération n'a pas été augmentée depuis longtemps? vrai, mais le smic et les retraites non plus.
    Les jeunes médecins peinent à trouver une clientèle? vrai, mais les autres jeunes peinent à trouver du boulot dans leur région, et on manque de médecins dans les zones rurales.
    Il y a des médecines qui traitent 50 clients pas jour? vrai, mais il y a des jeunes médecins qui aimeraient trouver des remplacements.
    Il y aura un décalage entre l'acte et le paiement et çà va gêner leur trésorerie? vrai, mais aujourd'hui c'est le patient qui avance le fric.
    çà générera plus de boulot administratif et ce n'est pas leur métier? Vrai, mais c'est le cas de tous les artisans et professions individuelles.Qu'ils passent dans le XXIème siècle, et il y aura plein de gars qui leur concocteront des applis pour qu'ils n'aient rien à faire. (un médecin qui ne sait pas utiliser un PC est un médecin dangereux, çà veut dire qu'il n'est pas au courant de ce qui se passe dans le monde de la médecine, et qu"il n'est informé que par les visiteurs médicaux)
    En plus ce sont des cons qui ne réfléchissent pas plus loin que leur stéthoscope: la semaine dernière, le cabinet de médecins dans lequel je suis allé, faisait la grève de la carte vitale. Savez vous qui étaient vraiment emmerdés? leurs secrétaires, qui devaient se taper le remplissage des feuilles de sécu à la main, et qui n'avaient plus le temps de prendre leurs rendez-vous et taper leurs compte-rendus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout a fait Tebruc ,
      mon frère est médecin, après 40 ans de boulot ( 7h -20h 5/6 jours semaine ) il a décidé de relâcher et de ne bosser que 4 jours /semaine ,

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.