10 mars 2015

Élection inutile

Bientôt, on vote, pour les élections départementales. On va élire des conseillers départementaux qu'on appelait auparavant des conseillers généraux. 

Ça ne sert pas à grand chose. Gael le dit bien et je vais y revenir. 
http://detoutetderiensurtoutderiendailleurs.blogspot.fr/2015/03/competences-des-departements-ou-en-est.html

Débrouillez-vous pour en faire un lien correct. 

Avant, je voudrais revenir sur le billet de Corto, célèbre blogueur de droite sans intérêtais j'aime bien rétablir des vérités. Il nous dit qu'à cause d'un tripatouillage électoral de la gauche, les élections régionales de 2015 sont repoussées de mars à la fin de l'année. Ils se trouve que les conseillers régionaux sont élus pour six ans et que la dernière élection date de 2010. Le tripatouillage électoral des socialistes ne fait que corriger le tripatouillage électoral de la droite. A certains moments, un peu d'objectivité est nécessaire. D'autant que la droite avait décidé de supprimer l'élection départementale pour la remplacer par une sous-élection de la régionale. Bonne chance pour suivre...

Cela étant, la gauche a rétabli un scrutin départemental à ma plus grande satisfaction en annonçant la future suppression de l'échelon départemental de nos collectivités, toujours à ma plus grande joie, ce qui est un tantinet paradoxal mais je préfère reconnaître mes paradoxes que pisser dans un violon. 

On vit dans un moment de folie, pour en revenir au billet de Gaël. On va voter pour des braves gens mais on ne sait plus quel sera leur domaine de compétences et s'ils en garderont. 

Cet imbécile de blogueur de droite, Pierre Parrillo, s'en prenait à moi dans son billet de ce matin mais, comme il est imbécile dans fond, ne se rendra jamais compte qu'un type comme moi puisse critiquer la droite et la gauche en connaissant le sujet. 

C'est un moins que rien et cette élection est grotesque. 

Alors, je pose une question. : dans les professions de foi des candidats dans votre circonscription, avez-vous ce qui pourrait être le projet d'une majorité élue à un conseil départemental ?

11 commentaires:

  1. avez-vous ce qui pourrait être le projet d'une majorité élue à un conseil départemental ?

    Virez les socialistes n'est- pas déjà un projet de salubrité publique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus con, comme commentaire, tu as en stock ?

      Supprimer
    2. Autant que toi de billets mon bon Jégoun.
      Mais pour dire des conneries ça ne me prend que deux lignes.

      Supprimer
    3. si je pouvais partager ta joie.

      Supprimer
  2. Koltchak9112010 mars, 2015 23:58

    Dans mon coin, pas vraiment. Il y a surtout beaucoup de verbiage pour dire qu'il faut voter pour les sortants parce qu'ils sont de gauche, donc gentils. Difficile de leur en vouloir, ils ne savent pas ce qu'ils pourront faire, ou pas d'ailleurs, d'autant qu'ils s'évertuent à faire oublier qu'ils sont socialistes en se présentant sous l'étiquette "majorité départementale". D'un autre côté, comme la "droite" n'a pas plus de programme, ça équilibre.

    RépondreSupprimer
  3. Il faut se méfier des élections perçues comme inutile car c'est justement là que les gens peuvent se défouler.

    RépondreSupprimer
  4. Cet imbécile de Blogger de droite, Pierre Parrillo, doit avoir 4 amis puisque c'est le nombre de personnes qui m'ont bloqué sut twitter et qui se trovaient dans sa TL

    RépondreSupprimer
  5. Quand on a un type de la majorité départementale qui n'a pas failli se représente sur ses résultats, on le reconduit.

    C'est comme ça dans mon canton. Les grandes déclarations, hein, on sait ce que ça vaut, il y en a toujours deux lignes en bas des papelards de présentation publicitaire, du style votez pour moi et la femme ou l'homme qu'on m'a collé en parité, on est mimi et porteurs de tas de valeurs qu'elles sont belles et républicaines, oh, oui ?
    On les survole comme on survole les formules de politesse.

    Il y a quelques choses qui pourraient inciter les électeurs à voter FN, cependant: l'arrivée d'islamistes dans nos campagnes. Je ne rigole pas... Alors qu'on a un pourcentage très faible d'étrangers au fin fond de nos villages toujours partants pour défendre la famille d'Arméniens ou autres réfugiés politiques qu'une association leur a confiée, voila-t-y pas que la politique de mixité en matière d'habitat social a enfiévré la grande ville, qui incite depuis vingt ans les petites communes à construire des logements sociaux. Il y a eu des réunions organisées par les conseils municipaux, qui justifiaient les projets de lotissement en arguant que tel logement pouvait très bien servir pour la grand-tante âgée sans ressources ou pour le cousin Bernard qui voulait revenir au village après dix ans en cité à Rennes ou Nantes. Ouais. C'est vrai. Mais en fait, comme il y a eu aussi quelques familles avec femmes voilées et demandes de halal à la cantine (et il suffit de peu pour que ça se remarque, mais elles se sont tout de suite regroupées, et dans une commune de 1000 à 5000 habitants, une fillette de six ans avec un foulard noir sur la tête, ça impressionne, on ne connaissait pas ça, c'était des trucs de banlieue) à qui on a fait miroiter l'avantage d'aller vivre ailleurs, il y a pas mal de discussions que d'aucuns qualifieraient d' islamophobes au Super U local et aux bistros du coin.
    Pas la peine d'aller chercher plus loin la montée du vote FN en campagne, ou d'invoquer la contamination par des idées pourries ou par la peur de l'Autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, ils ont raison, les socialistes : il faut promouvoir à tout crin la "mixité territoriale". Ainsi, le dégoût de l'islam tendra à se généraliser et son rejet par les Français n'en sera que plus important ; ce qui sera une excellente chose.

      Supprimer
    2. Pas tout à fait: c'est le dégoût de l'islam revendicateur qui s'exprime de plus en plus visiblement, quoi qu'on ait encore honte de paraître raciste, mais moins qu'avant les attentats-Charlie...
      Il y a aussi des exemples de grandes familles turques parfaitement intégrées, bossant, étudiant, et dont les enfants des enfants exercent des professions variées, bref, des gens normaux dont une grande partie a demandé et obtenu la nationalité française. On sait faire la différence.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.